L'entraîneur-chef Éric Landry attaquera sa première saison complète à la barre de l'équipe qu'il avait aidé à redresser à partir de janvier dernier.

Les recrues lancent la saison des Olympiques

Quatre mois et demi après avoir été éliminés en prolongation dans le septième match d'une série de première ronde au Cap-Breton, les Olympiques de Gatineau sont de retour au centre Robert-Guertin
L'entraîneur-chef Éric Landry et ses associés accueilleront 44 joueurs à l'ouverture du camp des recrues mardi après-midi dans le vénérable amphithéâtre de la rue Carillon. Mercredi, ils seront séparés en deux groupes pour des entraînements à 9 h et 10 h 30. Les 44 prétendants joueront ensuite un match intra-équipe à 16 h.
Le même manège sera répété jeudi. Dès vendredi, la moitié des joueurs seront retranchés. Les 22 survivants prendront la route de Sherbrooke où ils participeront à un tournoi avec les recrues du Phoenix ainsi que celles des Foreurs de Val-d'Or et de l'Armada de Blainville-Boisbriand.
Les fidèles partisans du club voudront assister aux premiers coups de patin du premier choix des Olympiques au repêchage de Saint-Jean. L'équipe gatinoise n'avait pas de choix de première ronde, mais en deuxième ronde, ses dépisteurs ont sélectionné Carson Gallant, un défenseur format géant considéré comme un choix de première ronde par l'état-major du club.
Roelens sur place
Choisi en quatrième ronde en 2016, Métis Roelens a quant à lui été le premier choix des Olympiques lors de ce repêchage où l'équipe outaouaise n'avait pas pu choisir de joueurs dans les trois premières rondes. Parce qu'il n'écartait pas la possibilité d'aller jouer aux États-Unis, l'attaquant de 6'4'' ne s'était pas présenté au camp des Olympiques l'été dernier. Après une impressionnante saison avec le Blizzard du Séminaire St-François, champions de la Ligue midget AAA du Québec, il a toutefois choisi de se joindre aux Olympiques.
Éric Landry assure qu'il a de la place pour des recrues dans son alignement bondé de vétérans cette année. « Absolument. Nous avons des ouvertures partout, même dans les buts parce que Mathieu Bellemare n'est pas encore rétabli de son opération à l'épaule. »
Les recrues n'ont qu'à bien se tenir cependant parce que les places sont rares. « Nous anticipons de bonnes batailles à toutes les positions. Le camp des recrues sera compétitif. Plusieurs seront invités à notre camp principal, mais à la fin, il restera de la place pour trois ou quatre nouveaux visages. »
Parmi les autres joueurs qui susciteront de l'intérêt, notons la rentrée du défenseur Marc-Olivier Alain, frère de l'ancien Olympique Alexandre Alain. Âgé de 17 ans, il avait été un choix de première ronde des Islanders de Charlottetown en 2016 avant d'être impliqué dans la méga transaction qui avait fait passer Nicolas Meloche aux Insulaires en décembre. Alain a aussi été membre de l'équipe championne midget AAA du Blizzard, mais il était blessé au moment d'être échangé aux Olympiques et il n'a pas encore porté l'uniforme gatinois.
Localement, les Olympiques ont lancé des invitations au défenseur Jérémy Cardinal et au gardien Vincent Rivest. Repêchés ou mis sous contrat par le club, Charles-Antoine Roy, Michael Stegmann et Jacob Dumouchel seront les autres locaux au camp des recrues. Dans le cas de Dumouchel, il s'agit de son troisième et probablement dernier essai avec le grand club.
Des Ontariens
L'équipe attendait toujours des nouvelles sur des invitations lancées à des joueurs ontariens, mais l'arrivée de Francis Wathier dans le groupe d'entraîneurs semble déjà porter ses fruits. Trois des joueurs qu'il a dirigés l'an dernier avec les Sénateurs d'Ottawa dans le junior A seront au camp : le gardien Nicolas Campbell (présent l'an dernier toutefois), l'attaquant Griffin McGregor et le défenseur de Cornwall Adrien Bisson.
En bref
Shestopalov est en ville
Sélectionné par les Olympiques au 26e rang du repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey, l'attaquant russe Mikhail Shestopalov est débarqué à Gatineau en fin de semaine, mais il ne participera pas officiellement au camp des recrues. L'attaquant de 17 ans prendra bien part à quelques séances d'entraînement sur glace mardi et mercredi, mais il sera tenu à l'écart des matches intra-équipes ainsi qu'au tournoi des recrues à Sherbrooke. Shestopalov fera sa rentrée officielle à l'ouverture du camp principal des Olympiques mardi prochain. La saison dernière, à 16 ans avec l'Irbis Kazan dans la Ligue junior russe, il avait inscrit neuf points en 14 matches. La direction de l'équipe tient à ce qu'il s'acclimate à son nouvel environnement en douceur. Il devra déjà assimiler beaucoup de choses en peu de temps.
Okhotyuk arrive chez les 67's
Dans le même ordre d'idée, les 67's d'Ottawa ont annoncé la mise sous contrat de leur premier choix au repêchage européen (16e au total) lundi matin. Nikita Okhotyuk, un défenseur de 16 ans (aura 17 ans en décembre), s'est entendu avec le club après avoir été le capitaine de l'équipe russe des moins de 18 ans à la Classique Ivan Hlinka la semaine dernière. Dans le tournoi remporté par le Canada, il a amassé un but et trois points en cinq parties. Il a joué son hockey mineur au même endroit que Vitalli Abramov et Yakov Trenin des Olympiques, soit à Chelyabinsk. Comparé à Mikhail Sergachev, premier choix du Canadien de Montréal en 2016, Okhotyuk représente un espoir de premier plan au repêchage 2019 de la LNH. Le camp d'entraînement des 67's se mettra en branle dans deux semaines.
Les vétérans attendus lundi
Les recrues qui auront impressionné la haute direction des Olympiques au cours de la prochaine semaine se joindront aux vétérans qui s'amèneront au centre Robert-Guertin lundi prochain avant la tenue des premiers entraînements du lendemain. Les choses sérieuses commenceront dès mercredi prochain avec la présentation d'un premier match hors-concours contre le Phoenix de Sherbrooke à Gatineau. Le jeudi, les Olympiques se rendront à Sherbrooke pour y disputer un deuxième match préparatoire. Avant même la fin de la semaine prochaine, les protégés d'Éric Landry auront disputé un troisième match à Rouyn-Noranda samedi. Le visage de l'édition 2017-18 des Olympiques va aura déjà commencer à prendre forme à ce moment.