Mark Grametbauer est venu hanter son ancienne équipe. Il a été le principal artisan de la victoire des Wildcats face aux Olympiques, vendredi soir à Moncton.

Les Olympiques vaincus à Moncton

Les Olympiques de Gatineau ont été vaincus par un gardien qu’ils connaissent bien, vendredi soir, à Moncton.

Mark Grametbauer, qui a joué 38 matches en Outaouais entre 2015 et 2017, était en grande forme. Il a stoppé 23 tirs et mérité la deuxième étoile d’un match remporté 4-1 par les Wildcats.

« Nous avons obtenu trois échappées dans les 20 premières minutes de jeu », a raconté un Éric Landry légèrement découragé après la partie.

Le capitaine Alex Breton a obtenu deux échappées à lui seul. Grametbauer n’a pas eu trop de mal à stopper son ancien coéquipier.

La troisième fois, le gardien a stoppé le joueur affilié Olivier Plourde.

Anthony Beauchamp a inscrit le seul but des Olympiques. Ce revers met un terme à une séquence de cinq victoires consécutives.<div class="s2nPlayer-KbaF5dhERn-377762-7757" data-type="single"></div><script type="text/javascript" src="https://embed.sendtonews.com/player2/embedcode.php?SC=KbaF5dhERn-377762-7757&autoplay=off&sound=off" data-type="s2nScript"></script>

Les attaquants Jeremy McKenna, Alexander Khovanov et James Phelan ont mené l’attaque des Wildcats. Ils ont tous les trois inscrit un but et récolté une mention d’aide.

Le jeune Jacob Hudson a été l’autre joueur à déjouer le gardien de buts numéro deux des Olympiques, Creed Jones.

« Creed a bien joué, lui aussi », insiste Landry.

« C’est juste que Grametbauer a vraiment connu une bonne game. Il a effectué de gros arrêts. Il a réussi à garder son équipe dans le match en première période. Nous aurions facilement pu rentrer au vestiaire avec une avance de 3-2 ou de 4-2. Ça n’a pas été le cas. »

Anthony Beauchamp a inscrit le seul but des Olympiques dans la défaite.

En deuxième période, quelques pénalités ont brisé le rythme des Olympiques. Enfin, la fatigue a semblé rattraper l’équipe de Landry. Elle avait quand même laissé beaucoup d’énergie sur la glace, 24 heures plus tôt, dans une victoire émotive face au Titan d’Acadie-Bathurst.

« Les Wildcats ont joué une bonne game. On aurait dit que la rondelle collait sur leurs palettes. Tout ce qu’ils essayaient fonctionnaient », a conclu Landry.

« Vraiment, tout roulait pour eux. À un certain moment, j’ai arrêté de compter le nombre de passes qu’ils ont réussi à intercepter alors que la rondelle se trouvait dans les airs. »

Ensemble, les centres Alexandre Landreville et Métis Roelens ont perdu 30 des 43 mises en jeu dans lesquelles ils ont été impliqués.

Puisque les Wildcats détenaient une bonne avance, Landry a été capable d’utiliser davantage tous ses effectifs en troisième période. Il espère que cette décision sera payante.

Son équipe complétera samedi après-midi une série de trois matches en autant de jours. Ils rendront visite aux Mooseheads de Halifax.

Tristan Bérubé sera de retour devant le filet pour affronter le club de Benoît-Olivier Groulx.

LES 67'S L'EMPORTENT CONTRE LES KNIGHTS DE FORMENTON

Bonne nouvelle pour les partisans des Sénateurs. L’espoir Alex Formenton a disputé un fort match, vendredi.

Il a obtenu pas moins de 10 tirs au but. Il a marqué deux fois. Il a fait tout ça dans une cause perdante.

L’équipe de Formenton, les Knights de London, s’est inclinée devant les 67’s d’Ottawa, 4-2. Formenton s’est un peu fait voler la vedette par Merrick Rippon.

Le défenseur franco-ontarien d’Ottawa a marqué un but et obtenu deux mentions d’aide.

Il s’agissait de son deuxième match de trois points dans la LHOntario. Sasha Chmelevski, Mitchell Hoelscher et Tye Felhaber ont complété la marque pour Ottawa.

À son deuxième départ en autant de soirs, durant cette tournée du sud de l’Ontario, Olivier Tremblay a réussi 31 arrêts.

Les 67’s compléteront ce voyage en rendant visite aux Rangers de Kitchener, dimanche.