Creed Jones a subi sa première défaite devant la cage des Olympiques vendredi à Shawinigan. En l’absence de Tristan Bérubé blessé, Rémi Poirier était son adjoint contre les Cataractes.

Les Olympiques se font brûler à Shawinigan

Les Olympiques ont battu de très bonnes équipes pendant leur séquence de cinq victoires consécutives sur la route pour entreprendre la saison 2018-19.

Les Gatinois se sont toutefois fait jouer un tour à Shawinigan vendredi soir face au club de dernière place de la LHJMQ.

Malgré leur domination de 45-25 au chapitre des tirs, dont 35-11 dans les première et troisième périodes, ils ont été vaincus 5-3.

Un record de franchise aurait été établi s’ils avaient vaincu les Cataractes (2-7-0), l’équipe qui a accordé le plus de buts dans le circuit Courteau cette saison.

Après une période, c’était 1-1 avec les Olympiques en avance 16-5 dans les tirs.

«Les gars ont joué comme s’ils pensaient que le score était 16-5. Une partie de hockey ne se gagne pas avec des tirs. Ça se gagne avec des buts. Alors, comme ils se pensaient au-dessus de la mêlée, ils ont essayé des jeux de dentelle. C’est un thème qui revient souvent dans nos défaites. Il va falloir corriger cela», a raconté l’entraîneur-chef Éric Landry.

Pier-Olivier Roy avait donné l’avance 1-0 aux Olympiques (5-3-1) en première période, mais Gabriel Danis a égalé la marque avec une seconde à faire. La deuxième période ne passera pas à l’histoire. Les Cataractes ont pris les devants 3-1 sur des buts d’Anthony Imbeault et Jan Drozg, puis Vincent Senez a fait 4-1 au début de la troisième. C’est là que les visiteurs ont ouvert la machine. Giordano Finoro et Jeffrey Durocher ont réduit l’écart à 4-3 avant un but dans un filet désert des locaux. William Basque a amassé deux passes dans la défaite tout comme Gabriel Bilodeau. «Nous avons eu toutes les chances d’égaler et même de prendre les devants en troisième période où nous avons recommencé à faire des jeux simples. Maintenant, nous allons arriver à deux heures du matin et nous préparer à jouer samedi soir à la maison», a conclu Landry.

Les Olympiques termineront une séquence de quatre matches en cinq jours en accueillant l’Armada de Blainville-Boisbriand samedi soir et les Phoenix de Sherbrooke dimanche. L’Armada était en congé vendredi. Le Phoenix sera en congé samedi. Ils affronteront des Olympiques épuisés !