Rémi Poirier (photo) et Creed Jones ont arrêté 93,2 % des tirs dirigés sur eux ce week-end et les Olympiques ont pu amasser des points dans les deux matches même s’ils ont été dominés 73-35 au total des tirs.

Les Olympiques sauvés par leurs gardiens

Les Olympiques de Gatineau ont réussi à amasser des points dans trois de leurs quatre premiers duels de la saison dans la LHJMQ.

Sur papier, c’est très bien. En réalité, les gardiens Creed Jones et Rémi Poirier ont faussé la donne. Poirier a hérité de la première étoile dans un gain de 7-4 à Drummondville malgré une domination de 52-23 des Voltigeurs au chapitre des tirs.

Vendredi, dans le match d’ouverture au centre Robert-Guertin, il a obtenu la troisième étoile dans un revers de 3-2 en prolongation contre le Drakkar de Baie-Comeau. Les visiteurs avaient eu le dessus 35-22 dans les tirs. Samedi, Creed Jones a été l’étoile de la rencontre dans une autre défaite de 2-1 en prolongation. Les Saguenéens de Chicoutimi ont dominé les Gatinois 38-13 dans les tirs, mais 28-5 après la première période.

Le hockey est un sport d’équipe. Heureusement, Jones et Poirier font partie des Olympiques.

« Rémi et moi, nous savons que nous allons recevoir beaucoup de tirs à tous les matches, a expliqué Jones samedi. Les entraîneurs nous l’ont dit en début de saison. Nous avons un jeune club avec peu d’expérience dans notre noyau défensif. Ils doivent acquérir cette expérience et apprendre leur couverture de zone défensive, mais nous sommes prêts. Ça ne nous dérange pas de voir beaucoup de rondelles pour garder notre club dans le match. »

Même s’il ne démontre pas d’émotion sur la glace, Jones a avoué qu’il était frustré quand il a vu le tir de Louis Crevier le battre en prolongation samedi.

« Je pense définitivement que nous aurions dû gagner ce match en prolongation. Nous avons plus souvent eu la possession de la rondelle. Malheureusement, un mauvais bond a causé un revirement et ils ont pu nous achever là-dessus. »

La fin du match de samedi a donc été une copie conforme de la fin du match de vendredi.

« C’est un gros point pour nous, a toutefois expliqué l’entraîneur-chef Éric Landry. Les Saguenéens sont classés deuxièmes au Canada. Quand tu regardes le résultat, je pense qu’il faut être satisfaits du point. »

Ce dernier aura du pain sur la planche cette semaine afin de relancer son attaque. Celle-ci s’était montrée trop animée au détriment de sa défensive dans les deux premiers matches de la saison. Ce week-end, ils ont resserré leur jeu défensif, mais ils n’ont pas créé d’offensive. Il lui faudra trouver un juste milieu.

« Nous allons travailler là-dessus cette semaine. La semaine dernière, nous avons surtout travaillé notre jeu défensif pour éliminer des chances de marquer. Nous avons donné peu de buts ce week-end. Nous avons donné des lancers oui, mais surtout de l’extérieur et nous étions là pour les retours. Ce côté-là était bien. Là, nous allons travailler notre jeu offensif et l’exécution à haute vitesse. Ça nous manque en ce moment. »

Métis Roelens avait été le seul marqueur des deux premières périodes samedi même si les Saguenéens contrôlaient le jeu. C’est finalement Samuel Houde qui a déjoué Jones pour la première fois pendant un avantage numérique sur le 25e tir des Sags. Le Gatinois Hendrix Lapierre lui avait offert la passe après avoir été très patient avec la rondelle. Lapierre a connu un bon match en se créant des occasions de marquer tout en alimentant ses coéquipiers près des zones payantes.

« Je n’avais pas été satisfait de mes premiers matches à Gatineau l’an dernier, mais aujourd’hui, je suis content, surtout que nous avons gagné », a dit le # 92 des Sags.

+

L'INTRÉPIDE FREINÉ

L’Intrépide de Gatineau a dirigé 34 rondelles vers le filet défendu par Vincent Filion dimanche après-midi au Complexe Alphonse-Desjardins, mais le gardien des Estacades de Trois-Rivières les a toutes repoussées pour aider son club à l’emporter 4-0. 

Les Estacades (5-3-0) ont ainsi mis fin à une séquence de quatre victoires consécutives de l’Intrépide (6-2-0). Antoine Tremblay a déjoué Phillippe Cloutier deux fois dans la victoire des siens. 

Tristan Luneau a amassé deux passes. Gardien de la dernière semaine dans la Ligue midget AAA du Québec, Cloutier a affronté 29 tirs dans son premier revers de la saison.