Dawson Theede et Tristan Bérubé ont été deux joueurs clés dans la victoire des Olympiques contre les Tigres mercredi soir. L’attaquant de 20 ans mène le club gatinois avec cinq points. Bérubé a réalisé 32 arrêts.

Les Olympiques reprennent des forces

La fin de saison de misère des Olympiques de Gatineau semble enfin faire partie de l’histoire ancienne.

Déclassés 7-2 dans le premier match de leur série éliminatoire contre les Tigres de Victoriaville, ils ont pu se dégager des griffes des Félins en prenant des forces dans les trois matches suivants.

Face à la meilleure équipe du dernier mois dans la LHJMQ, ils ont procédé à quelques ajustements pour s’incliner 4-2, puis 3-2 et enfin renverser la vapeur avec un gain de 2-1 mercredi soir dans un centre Robert-Guertin survolté.

En ne se débarrassant pas des Gatinois dans le quatrième match, les Tigres ont donné de l’espoir aux Olympiques qui croient maintenant plus que jamais que la tendance des derniers matches va prendre de l’ampleur dans le cinquième match à Victoriaville vendredi soir même si ceux-ci auront à nouveau l’avantage du dernier changement de joueurs.

« Le dernier changement n’a plus d’importance à ce moment-ci. Nous sommes plus vivants que jamais, affirme l’entraîneur-chef Éric Landry. À partir de la deuxième période du deuxième match, nous avons pris du momentum. Nous n’avons pas eu le résultat que nous voulions dans le troisième match, mais nous l’avons eu dans le quatrième. Nous avons été un club dangereux cette saison quand nous avons cru en nos moyens et c’est exactement ce que je vois en ce moment. »

Plus la série avance, plus Landry a confiance en ses troupiers.


«  Nous avons été un club dangereux cette saison quand nous avons cru en nos moyens.  »
Éric Landry

« Notre équipe n’est pas l’affaire d’un trio. C’est 20 joueurs qui se donnent pour le bien de l’équipe. Nous avons une excellente chimie. Chaque gars joue pour celui qui est à côté de lui. C’est plus facile de jouer défensivement qu’offensivement. Quand tu attaques, il faut que tu battes des joueurs et quand tu manques d’énergie, c’est plus difficile à faire. Ça devient plus facile de se défendre. Plus la série sera longue, plus nous serons avantagés en raison de notre style de jeu et notre identité d’équipe. »

Homme de confiance par excellence des entraîneurs, le capitaine Alex Breton a participé à la moitié des buts des Olympiques dans les quatre premiers matches tout en effectuant un travail admirable avec Gabriel Bilodeau pour contrer le meilleur trio de la LHJMQ.

Le défenseur de 20 ans croit aussi aux chances de pouvoir disputer au moins un autre match à Gatineau dimanche.

« Au début de la série, nous avons été surpris par la vitesse des Tigres. Plus ça avance, plus nous apprenons à jouer contre eux. Nous avons fait des ajustements et nous commençons à avoir du succès. »

Breton sait que son équipe a le dos au mur et que la prochaine défaite sera fatale avec les Tigres en avance 3-1, mais il regarde ce qui se passe ailleurs dans la LHJMQ et il voit bien que des surprises sont en voie de se réaliser.

« Nous n’avons pas le choix de croire en nous parce que nous sommes rendus à notre dernière chance. Par contre, quand tu vois de grosses équipes perdre de gros matches ailleurs, tu te dis pourquoi ça ne serait pas nous qui causerions la surprise. On dirait que le chemin est ouvert cette année. »

Breton voudrait avoir le privilège de jouer un autre match devant les partisans des Olympiques à Guertin dimanche.

« Il faut revenir jouer ici. La réaction des partisans était incroyable quand nous avons pris l’avance mercredi. Il n’y a pas de meilleur sentiment que ça. On joue au hockey pour ces moments-là. On se nourrit de l’énergie générée par la foule ! »

DAWSON THEEDE A PRIS LES CHOSES EN MAIN

Quand les Olympiques ont sacrifié leur meilleur franc-tireur juste avant Noël en expédiant Mitchell Balmas au Titan d’Acadie-Bathurst, c’était pour mettre la main sur de bons choix au repêchage, mais aussi pour ajouter un attaquant de 20 ans qui devait les aider pendant les séries éliminatoires.

Dawson Theede est arrivé à Gatineau blessé et il a mis du temps à prendre son envol, mais il remplit son rôle d’agitateur à merveille contre les Tigres de Victoriaville en plus d’avoir participé à cinq des huit buts des siens.

« Dawson nous apporte exactement ce que nous voulions maintenant. C’est juste dommage qu’il n’ait pas pu s’imposer avant en raison de sa blessure qui l’a tenu loin du jeu longtemps », a affirmé l’entraîneur-chef Éric Landry avant de partir pour Victoriaville jeudi après-midi.

À 6’5’’ et 220 livres, Dawson Theede déplace de l’air sur la patinoire et il est clair qu’il dérange l’adversaire.

« C’est le type de joueur parfait pour les séries. Quand il embarque sur la glace, l’autre équipe est au courant. Elle doit changer sa façon de jouer. Dawson frappe fort. Il est dur à contourner. Il épuise ses adversaires », a ajouté Landry.

Avec une contribution de trois buts chacun, Theede et Anthony Beauchamp sont responsables de 75 % des buts des Olympiques après quatre matches.

Plus l’Ontarien de 20 ans prend confiance dans la série, plus son équipe semble vouloir le suivre.

« Notre équipe gagne en confiance depuis le deuxième match de la série. C’est important de continuer à travailler. En séries, il ne faut jamais lâcher l’autre équipe d’une semelle. De mon côté, c’est mon travail de déranger les meilleurs joueurs des Tigres. Je dois leur rendre la vie difficile en jouant mon style physique contre eux. Ils ne doivent pas avoir de présences faciles sur la glace », dit-il.

Déçu lorsqu’il a appris son transfert d’une équipe aspirante à la coupe du Président à une équipe en reconstruction, Theede assure qu’il a tourné la page. Surtout que le Titan (2e) en a plein les bras avec les Saguenéens de Chicoutimi (15e). Cette série est égale 2-2 et Mitchell Balmas est blessé...

« N’importe qui peut gagner cette année. Peu importe ton rang au classement. Tout le monde a une chance. Les Tigres étaient en feu avant d’amorcer les séries. Ils l’étaient encore dans le premier match, mais on se rend maintenant compte que tout le monde peut battre tout le monde dans cette ligue. J’ai tourné la page sur mon échange. Je suis membre des Olympiques et je veux aider notre équipe à gagner cette série », a dit celui qui étudie encore ses options pour la prochaine saison même si sa préférence va aller au hockey professionnel.

Les Olympiques devront gagner au moins un autre match avant de pouvoir offrir de l’aide à Theede et Beauchamp en attaque pour marquer des buts contre le gardien par excellence de la LHJMQ du mois de mars. Étienne Montpetit n’a donné que deux buts par matches aux Olympiques jusqu’à présent et Shawn Boudrias va rater un quatrième match vendredi soir. Il pourrait peut-être jouer dimanche si un sixième match était nécessaire.