Kieran Craig a soulevé les spectateurs en marquant le premier but de la saison au centre Robert-Guertin vendredi soir, mais le Drakkar est revenu de l’arrière pour l’emporter 3-2 en prolongation contre les Olympiques.

Les Olympiques récoltent un point dans un revers en prolongation

Mettez-le comme vous le voulez, le scénario était arrangé avec le gars derrière la caméra.

Un joueur local a marqué le premier but de la saison au centre Robert-Guertin vendredi soir quand Kieran Craig a donné une priorité de 1-0 aux Olympiques en première période. Les aides sur le but de l’attaquant d’Alexandria? Manix Landry et Charles-Antoine Roy. Deux Gatinois.

Nouveau capitaine des Olympiques, Roy a ajouté du piquant au match en égalant à la marque 2-2 avec 1:07 à faire pendant un avantage numérique.

Puis, le Drakkar de Baie-Comeau a empoché le point supplémentaire en prolongation sur un but d’un joueur fraîchement revenu de son camp de la LNH. Nathan Légaré vient à peine de signer un contrat avec les Penguins de Pittsburgh. Le Drakkar l’a ramassé à Montréal en route vers l’Outaouais. Sa mère est native de Gatineau. S’il fallait qu’un joueur de l’équipe adverse marque le but vainqueur, il fallait que ce soit lui.

Le Drakkar a ainsi gâché la soirée de la majorité des 2070 spectateurs en remportant le premier match de la saison au «Vieux Bob» 3-2. Deux mille spectateurs, c’est peu pour un match d’ouverture. Ils étaient 2819 à l’ouverture en 2018. Mais ceux qui étaient là ont été fidèles à eux-mêmes. Ils étaient bruyants.

Malheureusement, pour l’équipe locale, une bévue causée par une glace brisée a permis à Légaré d’arracher la rondelle à un Olympique et s’échapper dans la dernière minute de la prolongation.

«L’état de la glace était déplorable, mais il faut apprendre de ça. Il faut mettre la rondelle vers l’avant et non pas de côté quand la glace est de piètre qualité», a dit l’entraîneur-chef Éric Landry.

Ce dernier était aussi en rogne face à deux infractions non signalées qui ont envoyé deux de ses joueurs sur leur derrière en prolongation. «Il y avait notamment un bâton élevé flagrant. Les arbitres ont laissé jouer. Ils voulaient que le match se décide entre les joueurs. C’est un choix. Au moins, ils n’ont pas compté là-dessus.»

Les Olympiques (1-1-1) ont au moins amassé un point devant leurs partisans. Encore excellent, le gardien Rémi Poirier a permis aux siens d’aller chercher ce point. Il a fait face à 35 lancers contre 22 pour son opposant Lucas Fitzpatrick.

Xavier Bouchard a été l’auteur du premier but du Drakkar (2-1-0). Antoine Rochon avait brisé l’égalité de 1-1 avec moins de cinq minutes à écouler, mais le capitaine Roy a ramené les deux clubs à la case départ pendant une punition tardive à Nathan Légaré.

Ce dernier a failli mettre fin au duel avant la conclusion des 60 minutes réglementaires, mais son tir a touché le poteau avec cinq secondes à jouer.

«Je suis déçu du résultat, mais je trouve que nous avons fait des progrès dans les choses sur lesquelles nous avons travaillé cette semaine. Notre désavantage numérique a été bon. À cinq contre cinq, à part quelques séquences, nous avons laissé beaucoup moins d’espace à l’adversaire. Puis, nous avons fait des ajustements après la deuxième période où nous avions seulement huit tirs au but», a ajouté Landry.

À son dernier match d’ouverture local en carrière, Charles-Antoine Roy aurait souhaité un meilleur dénouement à la partie. Il y était presque. Il avait amassé des points sur les deux buts des Olympiques et il a eu une occasion en prolongation, mais la rondelle bondissait énormément et ne parvenait pas à rester sur la lame des bâtons de ses coéquipiers.

«Je suis parti en deux contre un avec Chris McQuaid en prolongation. La rondelle ne restait pas à plat, mais c’était la même chose pour les deux équipes. Il ne faut pas se donner une excuse, mais c’est plate. C’est une petite erreur qui nous a coûté le match.»

Les Olympiques reprendront l’action dès samedi soir alors qu’ils recevront les Saguenéens de Chicoutimi d’Hendrix Lapierre.

+

AUTRE VICTOIRE EN PROLONGATION POUR LES 67'S

Pour la troisième fois en autant de matches cette saison, les 67’s d’Ottawa ont attendu après les 60 minutes réglementaires pour amasser les deux points d’une victoire. 

Vendredi soir, à Kingston, Jack Quinn a brisé l’égalité dès la 11e seconde de la période supplémentaire pour procurer un gain de 3-2 aux 67’s contre les Frontenacs. Le week-end dernier, ils avaient eu besoin de la fusillade pour signer leurs deux premières victoires. 

En l’absence de Marco Rossi, suspendu cinq matches pour avoir donné de la bande à la fin d’un match à Owen Sound samedi dernier, c’est le défenseur franco-ontarien Merrick Rippon qui a animé l’attaque avec un but et une mention d’aide sur le but de Graeme Clarke. 

Rossi va donc rater le match d’ouverture des 67’s dimanche contre les Petes de Peterborough. Il sera admissible à un retour au jeu le 11 octobre. 

Pour le remplacer, Cameron Tolnai a obtenu une promotion dans le premier trio et Félix-Antoine Tourigny a été rappelé des Lasers de Kanata. 

Devant le filet, Will Cranley a récolté la victoire à son premier départ de la saison. Il a fait face à 24 tirs des Frontenacs (0-1-1). Nick Wong et Zadye Wisdom ont trompé sa vigilance. Brendan Bonnello a quant à lui cédé trois fois sur 35 tirs des 67’s (3-0-0).

+

L'INTRÉPIDE ÉTIRE SA SÉQUENCE VICTORIEUSE

Les victoires collent à l’Intrépide de Gatineau depuis le début de la saison de la Ligue midget AAA du Québec. 

Vendredi soir, au Complexe Branchaud-Brière, la troupe de Martin Lafleur a aligné un quatrième triomphe de suite en prenant la mesure des Lions du Lac St-Louis par la marque de 7-4. 

C’est la sixième victoire de l’Intrépide (6-1-0) en sept matches cette saison. Fruit du hasard, Jon Goyens, l’entraîneur de longue date des Lions était aussi à Gatineau vendredi, mais il dirigeait plutôt son troisième match en carrière dans la LHJMQ avec le Drakkar de Baie-Comeau au centre Robert-Guertin. 

Jérémy Fortin a mené l’attaque des vainqueurs avec deux buts. Marc-Antoine Séguin, Samuel Fortier, Matis Lapointe et Thomas Côté ont aussi déjoué le gardien Brady James. 

Andrew Belchamber a ajouté un but dans une cage déserte. Jacob Santerre a fourni trois passes dans la victoire. 

Adam Cardona, Nicolas Pavan, Joey Vetrano et Robert Orr ont battu Médéric Blouin-Rochon pour les Lions (3-3-1), dominés 46-41 au chapitre des tirs au but. 

L’Intrépide se rendra à Trois-Rivières dimanche pour y disputer son prochain match. Les Estacades (4-3-0) sont les meneurs de la division Coop fédérée.