L'entraîneur-chef et directeur général des Olympiques de Gatineau, Louis Robitaille
L'entraîneur-chef et directeur général des Olympiques de Gatineau, Louis Robitaille

Les Olympiques prêts à faire leurs premières coupes

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Le deuxième match hors-concours des Olympiques de Gatineau, un revers de 5-2 aux mains de l’Armada de Blainville-Boisbriand jeudi soir au Centre d’excellence Sports Rousseau, aura permis de cristalliser l’opinion de l’entraîneur-chef et directeur général Louis Robitaille concernant certains joueurs à son camp.

Après avoir épié ses joueurs à partir de gradins vides, Robitaille a indiqué au Droit qu’il entend réduire son alignement de 34 à 27 ou 28 joueurs dès vendredi matin, en vue du prochain match à domicile des siens, samedi alors que le Phoenix de Sherbrooke s’amènera à l’aréna Baribeau.

«Les joueurs prennent les décisions pour nous, tant positivement que négativement, a dit Robitaille en entrevue téléphonique. Est-ce qu’il va y avoir des choix plus difficiles à la fin, oui. Mais quand on fait notre évaluation, on regarde ce que les jeunes nous donnent présentement. Les cartes vont tomber en place par elles-mêmes.»

À LIRE AUSSI: Les Olympiques ont leur calendrier de saison régulière

Robitaille se balançait un peu du résultat final de la rencontre où il a envoyé une dizaine de recrues dans la mêlée, se préoccupant plus de la façon de faire. Il n’a pas aimé le début de rencontre ainsi qu’une deuxième période où son équipe s’est éloignée de son identité.

L’Armada a pris rapidement les devants avec les buts de Benjamin Corbeil et Gabriel Jackson. Le défenseur de 20 ans Kyle Havlena a répliqué, puis Antoine Roy a compté le premier de ses deux buts contre le gardien partant Emerik Despatie.


« Les joueurs prennent les décisions pour nous, tant positivement que négativement. [...] Les cartes vont tomber en place par elles-mêmes. »
Louis Robitaille

Julien Béland a réussi l’autre filet des visiteurs en deuxième période, répliquant à celui de Mikael Béland.

Despatie, le gardien de Cantley obtenu des Remparts de Québec cet été, a cédé cinq buts sur 22 tirs en 40 minutes de jeu, alors que Nathan Pelletier a repoussé tous les sept tirs auxquels il a fait face en relève.

«Je pense qu’il était un peu nerveux au début. Le premier but est sur une échappée, le deuxième, il aimerait le revoir et le troisième est un bond malchanceux. Après ça, il a fait des gros arrêts en deuxième, j’ai aimé sa réponse. C’était le but en lui donnant deux périodes, lui donner plus de ‘millage’ un peu. Il a fait des bonnes choses et il y a des choses à améliorer, comme le reste de l’équipe», estimait Robitaille.

Les Olympiques se sont débrouillés sans leur premier trio de Manix Landry, Zach Dean et Evan MacKinnon, dominant dans un gain de 4-2 mardi à Baribeau. Ils ont obtenu plusieurs bonnes chances de compter en troisième période, incluant deux échappées, mais ils se sont butés au gardien recrue de l’Armada Charles-Edward Gravel.

Robitaille a aimé le leadership apporté par Havlena, qui a obtenu une passe en plus de son but, alors que le premier choix du dernier repêchage Tristan Luneau a connu une bonne première sortie, terminant la rencontre avec un différentiel de plus-1.