Les Olympiques de Gatineau se sont inclinés deux fois plutôt qu’une au centre Robert-Guertin en fin de semaine. Une première fois face aux Huskies de Rouyn-Noranda samedi, puis contre les Tigres de Victoriaville dimanche.

Les Olympiques muselés deux fois

L’attaque des Olympiques de Gatineau a été en panne toute la fin de semaine au centre Robert-Guertin.

Blanchie dans un revers de 3-0 contre les Huskies de Rouyn-Noranda samedi, elle a marqué deux fois contre un gardien de 16 ans rappelé du midget AAA dimanche, mais les Tigres de Victoriaville ont été beaucoup plus rapides et coriaces pour vaincre les Gatinois 3-2.

Les visiteurs en étaient pourtant à leur troisième match en autant de jours. Les Gatinois, qui n’ont joué que samedi cette semaine, auraient dû avoir plus d’énergie que leurs adversaires. Ça n’a pas été le cas.

Même après des buts de Maxim Trépanier et Iaroslav Likhachev qui ont donné les devants 2-0 aux Olympiques en première période, les visiteurs n’ont pas baissé les bras. Ils ont répliqué avec trois buts consécutifs en deuxième période.

Édouard Ouellet a profité du disque échappé par Zachary Fortin en sortie de zone pour remettre à Isaiah Gallo-Demetris, qui n’en demandait pas tant pour inscrire son premier but dans la LHJMQ.

Simon Lafrance a aussitôt égalé la marque pendant un avantage numérique double et il a ajouté le but qui allait s’avérer celui de la victoire en profitant de la témérité offensive des Olympiques pour s’échapper seul contre Tristan Bérubé (28 arrêts).

À l’autre bout de la patinoire, Nikolas Hurtubise a été plus occupé en troisième période, mais il n’a eu qu’à faire 22 arrêts pour signer sa première victoire dans le circuit Courteau.

L’entraîneur-chef Éric Landry avait un regard de glace lorsqu’on lui a demandé si la différence dans le match avait été la vitesse et l’intensité des Tigres.

« Non, c’est nous qui n’avons pas patiné. Nous aurions dû avoir plus d’énergie qu’eux, mais ce sont eux qui étaient les premiers sur la rondelle. Dans cette ligue, le patin, c’est la chose la plus importante. Tu ne peux pas patiner vite si tu ne mets pas l’effort. Nous allons travailler là-dessus cette semaine et dès demain. »

Landry n’a pas caché ses intentions. La semaine risque d’être éprouvante à l’entraînement.

« Ils vont patiner demain. Plusieurs questions ont été abordées avec les joueurs récemment, mais il semble qu’elles n’ont pas été prises au sérieux. »

Parmi ces questions, il y a l’indiscipline qui a coûté un but à cinq contre trois dimanche. Gabriel Bilodeau a écopé de trois des quatre punitions des locaux, toutes reliées à l’utilisation de son bâton.

« Nous allons revenir sur la discipline. Je suis écœuré de nous voir dans la boîte des punitions et que ce soit toujours la faute des arbitres. À un moment donné, il faut prendre la responsabilité des choses que nous faisons. Autant dans la discipline, dans l’effort et dans les résultats », a dit celui qui a vu perdre son club pour la 11e fois (3-8-3) en 14 matches à domicile.

Devant le vestiaire adverse, l’entraîneur-chef Louis Robitaille employait le même langage que Landry, mais avec des résultats opposés.

« Même si nous étions à notre troisième match en trois jours, c’est le match dans la saison au complet où j’ai senti que nous avions le plus d’énergie. Ça se sentait sur le banc. Ce n’était pas que les coachs qui jouaient aux cheerleaders. [...] Dans cette ligue, il n’y a pas de secret. Ce ne sont pas les “x et les o” sur un tableau qui te font gagner. Ça se joue avec passion, enthousiasme et intensité. Ça prend des jeunes qui donnent de l’énergie, qui jouent leurs rôles et qui sont prêts à faire des sacrifices comme ç’a été notre cas ce soir. »

Les Olympiques ont affronté les Tigres sans leur capitaine Jeffrey Durocher, suspendu indéfiniment pour avoir fait basculer un joueur des Huskies vers l’arrière samedi. Le vétéran William Basque a aussi été blessé contre les Huskies, mais les attaquants ontariens Kieran Craig et André Simard ont effectué un retour au jeu dimanche.

LES 67'S DOUBLENT LE STING

Sasha Chmelevski a eu un samedi productif à la Place TD. Devant une bonne foule de 3655 spectateurs pour le seul match du week-end des 67’s d’Ottawa, il a participé à la moitié des huit buts des siens dans un gain de 8-4 contre le Sting de Sarnia. L’espoir des Sharks de San Jose a inscrit un but et ajouté trois passes. Son compagnon de trio, Samuel Bitten, a également connu un après-midi faste avec une récolte d’un but et trois points. Kody Clark et Austen Keating ont ajouté deux buts chacun. Keating a aussi fourni une passe dans le festival offensif. Merrick Rippon et Tye Felhaber ont compété la marque alors que le défenseur recrue de 16 ans Alec Bélanger a amassé ses deux premiers points dans la Ligue de l’Ontario en plus de livrer son premier combat en fin de match. Devant le filet, la recrue Will Cranley a bloqué 23 tirs pour signer sa troisième victoire de la saison. Favori local, Alexandre Hogue a été blanchi de la feuille de pointage. Le défenseur de 17 ans d’Embrun a encore dépanné en attaque en patinant dans un quatrième trio. Les 67’s (20-3-4) n’ont pas subi la défaite en temps réglementaire à leurs 21 derniers matches et seront à Kingston mercredi matin pour y disputer un match pour écoliers.

Cinquième gain de suite de l’Intrépide

L’Intrépide de Gatineau commence à avoir l’habitude des fins de semaine parfaites dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec. Les protégés de Martin Lafleur ont encore réalisé le coup dimanche en prenant la mesure des Grenadiers par la marque de 5 à 2 au centre multisports de Châteauguay. Joshua Préfontaine a brisé l’égalité de 2-2 en marquant le but gagnant avec 12 secondes à écouler à la deuxième période. Le défenseur de 15 ans Tyson Hinds a ajouté le but d’assurance en troisième période et Félix Bertrand-Beaulieu a ensuite inscrit son deuxième but du match dans une cage déserte pour enfoncer le dernier clou dans le cercueil des Grenadiers (11-10-3). Auteur de trois points dimanche, Bertrand-Beaulieu a hérité de la première étoile. Le défenseur Xavier Raby a été l’autre marqueur de l’Intrépide (19-3-2), qui avait aussi remporté son match contre les Lions du Lac St-Louis à Dollard-des-Ormeaux vendredi. Mathis Demers et Marc-Olivier Roy-Racine ont récolté deux points chacun dans le cinquième gain consécutif des Gatinois. Le gardien William Desmarais a quant à lui repoussé 18 des 20 tirs des locaux pendant que son opposant, Hugo Chiasson, a dû affronter 36 tirs.