Andrew Coxhead a donné un dur coup aux Olympiques en marquant deux buts consécutifs en début de deuxième période pour aider les Remparts de Québec à signer une victoire facile de 7-1 au centre Vidéotron.

Les Olympiques, jamais dans le coup à Québec

Pour un deuxième match de suite sur la route, les Olympiques de Gatineau ont laissé de précieux points contre des clubs en reconstruction comme eux.

S’ils avaient été impliqués dans un match serré de 6-5 à Boisbriand jeudi, les Olympiques n’ont jamais fait le poids contre les Remparts à Québec vendredi soir.

Ceux-ci ont manoeuvré à leur guise pour filer vers une victoire facile de 7-1 où ils ont eu le dessus 35-14 dans les tirs au but.

Les Diables rouges montraient une fiche de ,500 avant le match et ils n’avaient que deux victoires à leurs 10 derniers matches, mais ils n’ont jamais été inquiétés par les Gatinois dépourvus énergie.

Matthew Grouchy avait donné une priorité de 1-0 aux locaux en première période, mais les Remparts (25-24-12) ont ajouté trois autres buts en deuxième période pour mettre le match hors de la portée des Olympiques (22-34-5).

David Aebischer a été le seul à pouvoir déjouer le gardien Carmine Pagliarulo au début de la troisième période.

Deux anciens des Commandeurs/Chevaliers de Lévis, Mathieu Bizier et Pier-Olivier Roy, ont récolté des passes sur le jeu.

Chez les Remparts, Matthew Grouchy et Andrew Coxhead ont donné des maux de tête à Rémi Poirier. Grouchy a connu une soirée de deux buts et deux passes et Coxhead a eu une récolte de deux buts et trois points.

Gabriel Montreuil, Philipp Kurashev et Édouard St-Laurent ont été les autres buteurs du camp vainqueur.

«Pour gagner un match de hockey, il faut commencer par gagner des batailles pour la rondelle et je pense que nous n’en avons pas gagné une ce soir», a lancé sèchement l’entraîneur-chef Éric Landry après la troisième défaite consécutive des siens.

Celui-ci s’est rapidement rendu compte que la soirée allait être longue.

«Les Remparts ont commencé le match avec beaucoup de vitesse. Nous n’avons pas été capables de les suivre de la partie. Nous avons une équipe jeune. C’est un deuxième match en deux soirs et les Remparts étaient frais.»

Malgré les sept buts accordés, l’entraîneur-chef a défendu son gardien Rémi Poirier.

«Il a été laissé à lui-même. S’il avait arrêté les rondelles qui sont passées derrière lui ce soir, ça aurait été des arrêts miraculeux.»

La défaite fait d’autant plus mal que les Tigres de Victoriaville ont gagné en prolongation à Moncton. Ils occupent le quatrième rang de la conférence de l’Est. Les Olympiques sont toujours cinquième, mais avec huit points de retard et seulement sept matches à jouer, leurs chances de rejoindre les Félins se sont volatilisées.

Ils devront maintenant protéger leur cinquième place pour se mesurer aux Tigres dans un deuxième printemps consécutif.

Derrière eux, les Foreurs de Val-d’Or n’ont que deux points de retard alors que l’Armada de Blainville-Boisbriand est à trois points.

Choules en remplacement

Les Olympiques tenteront de retrouver le chemin de la victoire dimanche après-midi au centre Robert-Guertin alors qu’ils accueilleront les Islanders de Charlottetown.

Ron Choules remplacera Éric Landry comme entraîneur-chef puisque Landry est resté à Québec après le match pour assister aux compétitions de patinage artistique de sa fille Fée Ann en fin de semaine.

Âgée de 13 ans, elle représentera l’Outaouais aux Jeux du Québec d’hiver pour la deuxième fois dans la catégorie pré-novice. Il s’agira de ses troisièmes Jeux puisqu’elle a aussi participé à ceux d’été en soccer.

+

EN BREF

Les 67’s retrouvent la victoire

Un but tardif de Marco Rossi a brisé une égalité de 3-3 pour permettre aux 67’s d’Ottawa de freiner leur séquence de défaites à deux matches vendredi soir à Hamilton alors qu’ils se sont imposés par la marque de 5-3 contre les Bulldogs. Les 67’s (45-11-5) n’ont jamais perdu trois matches de suite de la saison, mais les Bulldogs (27-30-5) leur ont donné une bonne frousse en marquant les deux premiers buts du match devant leurs partisans au First Ontario Center. L’attaque massive a cependant permis aux Ottaviens de combler cet écart avant la fin de la première période avec des buts de Noel Hoefenmayer, Graeme Clarke et Lucas Chiodo. Arthur Kaliyev, deux fois et Jan Jenik ont déjoué Michael DiPietro pour les Bulldogs. Sasha Chmelevski a complété dans un filet désert pour les gagnants.

***

L’Intrépide a le dos au mur

À la surprise générale, l’Intrépide de Gatineau n’a plus de marge de manoeuvre dans sa série de première ronde contre les Vikings de St-Eustache. Encore une fois, le gardien Nikolas Hurtubise a changé la donne dans le troisième match remporté 6-4 par les Vikings, qui ont été dominés 51-26 dans les tirs. À l’inverse, l’Intrépide a utilisé ses deux gardiens pour un deuxième match de suite. William Desmarais a été retiré avec un pointage de 3-3 alors qu’il avait effectué huit arrêts. Alexandre Groleau a arrêté 13 tirs en relève, mais Hurtubise a bloqué 46 lancers et les Vikings mènent la série 2-1. Noah Gaudette a inscrit trois buts dans la victoire, dont le dernier dans un filet désert. La réplique est venue de Samuel Fortier (2), Jonathan Delorme et Tim Cousineau. Le quatrième match aura lieu dimanche à St-Eustache.

***

Les Ravens balayés

Au hockey universitaire où les séries éliminatoires sont des séries deux de trois, un gardien peut voler une série. Justin Fazio l’a fait pour éliminer les Gee Gees de l’Université d’Ottawa au deuxième tour et il a répété ses exploits en finale de la conférence de l’Est de l’Ontario pour aider les Golden Gaels de Queen’s à balayer les Ravens de l’Université Carleton vendredi soir. Dans un match dominé 51-24 par les Ravens au chapitre des lancers, les Golden Gaels ont enlevé le deuxième match 4-1... Aaron Boyd a été le seul à déjouer l’ancien du Sting de Sarnia devant une bonne foule de 1100 spectateurs au Kingston Memorial Arena. Troisième dans la conférence de l’Est, Queen’s jouera le match de la médaille d’or contre les champions de l’Ouest. Les Ravens joueront pour le bronze contre les finalistes de l’Ouest.