Giordano Finoro, Gabriel Bilodeau, Shawn Boudrias, Jeffrey Durocher, Darien Kielb et leurs coéquipiers des Olympiques attendent le Gatinois D’Artagnan Joly de pied ferme.

Les Olympiques gonflés à bloc

À sa quatrième année dans l’uniforme Noir et Blanc, le capitaine Jeffrey Durocher a fait le tour des 18 amphithéâtres de la LHJMQ à plusieurs reprises.

Pour lui, le centre Robert-Guertin n’a pas de comparable et il piaffe d’impatience à l’idée de disputer un premier match devant ses partisans vendredi soir.

« Il n’y a rien comme le Vieux Bob. Je suis super excité. On a fait tout notre camp d’entraînement au Complexe Branchaud-Brière, mais là, on rentre chez nous. Il y a une ambiance comme nulle part ailleurs à Guertin. C’est vieux. On sent l’histoire. C’est sombre. Je ne suis pas inquiet. Nous allons sortir en force ! »

Les Olympiques ont réussi leur rentrée le week-end dernier avec deux victoires en Abitibi, mais la tâche s’annonce difficile contre le Drakkar de Baie-Comeau, invaincu en trois matches. Les visiteurs ont surtout marqué une moyenne de six buts par match dans leurs trois victoires.

« Ils ont prouvé qu’ils peuvent marquer beaucoup de buts. Il faudra penser plus à notre défensive qu’à notre offensive. Notre gardien (Tristan Bérubé) a fait de gros arrêts à Rouyn-Noranda samedi. Va falloir l’aider un peu mieux. Je m’attends à un match très physique. Faudra gagner nos batailles », a ajouté le capitaine.

Joly et ses amis
Pour l’entraîneur-chef Éric Landry, les Olympiques n’ont pas à adapter leur style de jeu à celui du Drakkar. Ses joueurs risquent d’être excités pour ce premier match, surtout les recrues, mais ils affronteront une équipe avec une force de frappe dévastatrice, menée par le Gatinois D’Artagnan Joly, auteur de trois buts et six points en trois matches.

« Il faut jouer notre game et suivre notre plan de match, peu importe nos adversaires. Il est tôt dans la saison. Nous avons des choses à travailler. Si on commence à changer nos façons de faire pour s’ajuster à des équipes, nous allons aller à l’encontre de notre développement », a dit celui qui a joué avec trois des frères Joly, incluant D’Artagnan dans sa ligue d’été.

Il est donc bien placé pour connaître ses forces et peut-être quelques faiblesses.

« C’est un vrai Joly ! Du talent et des mains agiles. »

Mais le Drakkar, c’est bien plus que l’ancien de l’Intrépide de Gatineau. Il y a de l’attaque sur trois trios, mais présentement, Ivan Chekhovich, Joly, Gabriel Fortier et Nathan Légaré occupent quatre des cinq premiers rangs des compteurs de la LHJMQ.

« Ils ont fait de bons changements cet été. Leurs défenseurs ont une année de plus d’expérience. Ils déplacent bien la rondelle, mais il faudra bien la gérer quand nous l’aurons », a dit Landry.

Tailgate party
Les partisans sont invités à arriver tôt au centre Robert-Guertin vendredi puisque le tailgate party débutera à 17 h 30 avec des jeux et des activités pour toute la famille, de la musique, de la nourriture et des breuvages. La Croix-Rouge sera sur place pour faire une collecte pour les sinistrés de la tornade de vendredi dernier. La Croix-Rouge sera aussi à l’intérieur du centre Guertin pendant la partie.