L'ex-Olympique Austin Eastman (13) a marqué un des trois buts des Remparts samedi.

Les Olympiques frappent un mur

Dereck Baribeau a repoussé chacun des 19 tirs des Olympiques à Québec samedi et l'équipe gatinoise a été blanchie 3-0 par les Remparts pour subir sa première défaite en temps réglementaire cette saison.
Toujours privée de Vitalii Abramov, la troupe d'Éric Landry a eu de la difficulté à se rendre jusqu'au filet de Baribeau. Elle a dû attendre la 48e minute du match pour atteindre le plateau des 10 tirs. « Nous avons laissé beaucoup d'énergie dans notre victoire en prolongation à Rimouski la veille. À Québec, notre équipe ne patinait pas du tout. Je ne sais pas si c'est à cause du deuxième match en si peu de temps sur la route ou si c'était un premier match pour plusieurs de nos joueurs devant une foule de plus de 10 000 personnes à Québec, mais nous n'avons pas été les premiers sur la rondelle de la soirée », a expliqué l'entraîneur-chef Éric Landry.
Ce dernier a reconnu que les Remparts (4-0-0) étaient sortis très forts. « Baribeau a dû faire de gros arrêts en troisième période, notre meilleure du match, mais les Remparts ne nous ont rien donné. »
Chez les Olympiques, le vétéran Mathieu Bellemare a eu droit à son premier départ de la saison. Il a été beaucoup plus occupé que son vis-à-vis. Il a affronté 37 tirs. « Mathieu a eu la vue voilée sur le premier tir du match (un but). Il ne l'a pas vu, mais il a bien fait par la suite », a ajouté Landry.
La défaite a été d'autant plus frustrante parce qu'elle a laissé des traces. En première période, William Basque a été plaqué par-derrière et il est tombé tête première contre la bande. Il a ensuite passé la nuit à l'hôpital. Christian Huntley a été puni seulement deux minutes sur la séquence, mais le geste a été revu par la ligue et il a été suspendu indéfiniment dimanche.
« William a reçu un double-échec dans le bas du dos et n'avait pas l'air de bien aller quand il attendait l'ambulance. Il avait notamment très mal au bras gauche. Il est resté à Québec. Au moins, ses parents étaient au match et ils ont pu rester auprès de lui. Mitchell Balmas a aussi été victime d'un coup semblable dans le match, mais il a pu revenir au jeu plus tard. »
Directeur de la sécurité des joueurs de la LHJMQ, Raymond Bolduc, attendait le rapport du médecin avant de rendre son verdict. « Ce que je sais, c'est que le jeune a quitté l'hôpital et s'en est retourné à Gatineau par train, en compagnie des thérapeutes des Olympiques. De ce que je comprends, il n'a rien au cou, mais sa blessure serait assez grave », a expliqué Bolduc au Soleil.
Les Gatinois (1-1-1) ont disputé le match sans les services de leur capitaine, Alex Breton, suspendu indéfiniment après avoir renversé un joueur de l'Océanic de Rimouski vendredi. « Nous attendons la décision. Le joueur adverse a subi une blessure sur la séquence », a indiqué Landry.
Olivier Garneau, l'ancien Olympique Austin Eastman et Derek Gentile ont inscrit les buts des Remparts, qui ont profité de l'absence de Vitalii Abramov pour signer une quatrième victoire en autant de matches. Abramov a l'habitude de noircir la feuille de pointage à Québec, mais comme il est toujours en attente de son transfert international, il a dû regarder le match de samedi à partir des gradins.
« Il est rentré avec nous après le match et sera de notre entraînement lundi. La demande de transfert auprès de la Fédération internationale de hockey sur glace est arrivée au mauvais moment, pendant la fin de semaine. En principe, le processus prend à une semaine et Vitalii devrait pouvoir jouer notre prochain match », a signalé Landry.
L'Intrépide ramené sur terre
Installé au premier rang de sa division au début de la fin de semaine, l'Intrépide de Gatineau a été ramené sur terre avec deux défaites en deux jours. Après avoir subi un revers de 3-1 à St-Hyacinthe vendredi, les Gatinois ont été lessivés 8-1 par les Élites de Jonquière au Complexe Branchaud-Brière samedi soir. Éric Nadon a privé le gardien Samuel Richard d'un jeu blanc en marquant en troisième période, mais l'Intrépide (6-3-0) tirait déjà de l'arrière 7-1 à ce moment. Le gardien partant des locaux, Alexandre Groleau, a été remplacé après avoir été battu sept fois sur 28 tirs en 41 minutes de jeu. Jérémie Lefebvre a fait son entrée avec un pointage de 7-0. Il a été déjoué une fois sur 12 tirs. Mikisiw Awashish a été la locomotive offensive des vainqueurs en participant à la moitié des buts des Élites (4-4-1). L'espoir des Saguenéens de Chicoutimi a récolté quatre passes. Édouard Dostie, propriété des Huskies de Rouyn-Noranda, a fourni deux buts et une passe contre l'Intrépide qui n'aura pas une commande facile à son prochain match à domicile mercredi. Nouveaux meneurs dans la division CCM, les Vikings de St-Eustache (7-1-0) seront les visiteurs.
Voyage d'un seul point pour les 67's
Les 67's d'Ottawa ne seront pas déçus d'avoir complété leur plus long voyage de la saison. Les équipiers d'André Tourigny sont rentrés de Sarnia dimanche soir après avoir récolté un seul point sur une possibilité de six en fin de semaine. Ils auront amassé leur seul point à Flint samedi dans un revers de 5-4 en prolongation. Ty Dellandreo a brisé l'égalité de 4-4 en déjouant Olivier Tremblay avec seulement deux secondes à écouler à la période supplémentaire. Le capitaine Travis Barron avait marqué ses deux premiers buts de la saison dans la défaite. Austen Keating et Graeme Clarke avaient été les autres compteurs dans ce match dominé 35-31  par les 67's au chapitre des tirs. Dimanche, à Sarnia, Tye Felhaber avait donné l'avance aux Ottaviens en première période, mais le Sting a répondu avec six buts consécutifs. Après le cinquième, Olivier Lafrenière a été remplacé par Olivier Tremblay, mais le mal était déjà fait. Le Sting s'est imposé par la marque de 7-2. Jordan Ernst et Brady Hinz ont compté deux fois chacun dans la victoire alors que l'ex-67 Drake Rymsha a marqué une fois en plus de récolter deux points. Noel Hoefenmayer a été l'autre marqueur des 67's dimanche.
Huntley suspendu indéfiniment
Le défenseur des Remparts Christian Huntley a été suspendu par le Directeur de la sécurité des joueurs de la LHJMQ, Raymond Bolduc, d'ici à ce que ce dernier rende son jugement au sujet du coup par derrière porté à l'endroit de l'attaquant des Olympiques William Basque, au Centre Vidéotron, samedi.
Le jeu se déroulait en fond de territoire des Remparts en première, lorsque le défenseur des Remparts a frappé Basque par derrière à une certaine distance de la rampe. Ce dernier est rentré tête première dans la bande et est demeuré étendu longuement sur la glace, avant d'être escorté par des coéquipiers hors de la patinoire. Il a été transporté à l'hôpital pour y subir des tests.
«J'attends toujours le rapport du médecin traitant à l'hôpital pour pouvoir rendre ma décision, alors ça ne devrait pas aller avant lundi. Ce que je sais, c'est que le jeune a quitté l'hôpital et s'en est retourné à Gatineau par train, en compagnie des thérapeutes des Olympiques», a expliqué Bolduc au Soleil.
Avant de rendre son verdict, ce dernier devra considérer le geste posé, la gravité de la blessure et les antécédents du joueur concerné.
«On doit prendre en considération si le joueur fautif est un récidiviste ou pas. Dans ce cas-ci, ce n'est pas le cas», a confirmé Bolduc, au sujet du défenseur des Remparts.
Le Directeur de la sécurité des joueurs a toutefois fait savoir que, du peu qu'il savait de la condition de Basque, la blessure était importante.
«De ce que je comprends, il n'a rien au cou, mais sa blessure serait assez grave. J'attends les rapports finaux pour en savoir plus», a-t-il réitéré.
Le geste discutable de Huntley survient alors que la LHJMQ a décidé de s'attaquer aux coups par derrière, en se montrant plus intransigeante en pareilles situations, cette saison. Avant le début de la campagne, toutes les équipes du Circuit Courteau ont reçu des vidéos explicatives à cet égard.