Dans leur voyage dans les Maritimes, les Olympiques vont retrouver leur ancien gardien Mark Grametbauer, qui est passé des Wildcats au Titan la semaine dernière.

Les Olympiques dans les Maritimes

On dit que les voyages forment la jeunesse.

Ça tombe pile pour les jeunes joueurs des Olympiques de Gatineau. Lundi soir, très tard, ils ont entrepris leur premier long voyage de la saison dans les Maritimes où ils affronteront dès le départ les champions de la dernière Coupe Memorial à Bathurst mercredi.

Le Titan (2-2-0) a perdu des plumes depuis qu’il a remporté le championnat de la LHJMQ et celui de la Ligue canadienne, mais il lui reste encore 10 vétérans munis de bagues de la coupe Memorial et un nouveau gardien invaincu depuis qu’il a été acquis des Wildcats de Moncton le 24 septembre.

Ce gardien, les Olympiques le connaissent bien. Mark Grametbauer a disputé 38 matches avec eux en 2016 et 2017 avant de prendre le chemin de Charlottetown dans une série d’échanges avec les Islanders qui ont notamment amené Shawn Boudrias à Gatineau. Âgé de 20 ans, Grametbauer a remporté ses deux matches avec le Titan en accordant seulement trois buts sur 65 tirs.

Les Olympiques (2-2-0) vont aussi se rendre à Saint-Jean (1-3-1) et au Cap-Breton (2-2-0) pendant ce voyage où ils renoueront avec d’autres visages connus comme Tyler Higgins et Carson Gallant chez les Sea Dogs ainsi que Mitchell Balmas chez les Screaming Eagles.

Malgré la longue promenade d’autocar, les Olympiques se sont entraînés en même temps que le Titan sur une autre patinoire en Acadie mardi après-midi.

« Nous sommes au même niveau de préparation qu’eux. Les gars avaient apporté des matelas et des oreillers dans l’autobus pour la nuit. Nous aurons une bonne nuit à l’hôtel pour nous préparer au Titan. Peu importe l’équipe que nous affronterons en ce début de saison, il faudra être prêt à jouer notre propre style. C’est comme ça que nous allons progresser », a lancé Éric Landry à la sortie de patinoire mardi après-midi.

Ce dernier était heureux de partir sur la route au début du mois d’octobre sur des chemins sans neige ni glace. Les Olympiques sont déjà restés coincés longtemps au Cap-Breton par le passé en raison des tempêtes des mois d’hiver.

« Ça va faire du bien de pouvoir voyager la conscience tranquille en début de saison. Notre équipe est faite depuis un bon moment déjà, mais nous allons passer beaucoup de temps ensemble dans les prochains jours. Nos joueurs vont pouvoir apprendre à mieux se connaître », a ajouté Landry.

Le capitaine, Jeffrey Durocher, était du même avis.

« Ce voyage sera bon pour notre chimie. Nous sommes en train de nous définir comme équipe et ce voyage va nous permettre de former un club encore plus uni. Tout le monde ici est prêt à travailler », a-t-il indiqué.

Débuts de Jones
Ce n’est pas tout le monde qui a fait ce premier voyage dans les Maritimes. André Simard, blessé, est resté en Outaouais tout comme le gardien recrue Rémi Poirier, qui sera opéré la semaine prochaine pour un blocage aux reins. Tristan Bérubé a amorcé les quatre premiers matches des Olympiques, mais Éric Landry signale que Creed Jones aura un départ durant la prochaine semaine.

Creed Jones

« Il s’agit de savoir quand », dit-il. Jones avait excellé en deuxième moitié de saison l’an dernier.

Les Gatinois ont eu du succès sur la route en début de saison en remportant leurs deux premiers matches en Abitibi, mais ils sont revenus sur terre le week-end dernier en encaissant deux revers devant leurs partisans.

Pour retrouver le sentier de la victoire, l’attaque devra renaître, surtout avant le début de la troisième période. Les Olympiques ont mis plus de 40 minutes avant de compter à leurs deux derniers duels.

Likhachev neutralisé
Après un premier match flamboyant où ils ont enregistré quatre points à Val-d’Or, Iaroslav Likhachev, Maxim Trépanier et Métis Roelens ont été blanchis de la feuille de pointage dans les trois matches suivants.

Encore là, Éric Landry n’est pas inquiet.

« Ce trio a raté je ne sais pas combien de buts ouverts. Ils ont réalisé de belles pièces de jeu. Ils ont raté plusieurs bonnes occasions de compter. Ils se rendent au filet. Ils n’ont pas à se réinventer. Ça va finir par rentrer », a expliqué l’entraîneur-chef.

Les Olympiques resteront au Nouveau-Brunswick jeudi pour affronter les Sea Dogs avant de disputer leur seul match au Cap-Breton, le point le plus éloigné de la LHJMQ, samedi