Les Olympiques de Gatineau ont pris le contrôle de leur série contre les Screaming Eagles du Cap-Breton, samedi soir, avec une victoire sans équivoque de 8-2.

Les Olympiques aux commandes

Il y avait quatre séries à sens unique à prévoir au premier tour des séries de la LHJMQ. Après deux matches, il faut en ajouter une cinquième.
Les observateurs s'attendaient à des victoires faciles de Baie-Comeau, Halifax, Val-d'Or et Rimouski, les quatre équipes de tête du circuit Courteau. Mais en disposant des Screaming Eagles du Cap-Breton par des comptes de 7-2 et 8-2 au centre Robert-Guertin, les Olympiques de Gatineau ont formé l'équipe la plus dominante du premier week-end des séries. Ils ont déjà marqué 11 buts de plus que leurs adversaires.
Il s'agit pourtant d'un duel entre les équipes de huitième et neuvième positions au classement général. Marc-André Dumont, l'entraîneur-chef des Screaming Eagles, a été celui qui a le mieux résumé les deux premiers matches.
«Les Olympiques sont en plein contrôle de la série. Ils nous dominent dans tous les aspects du jeu. Ils jouent très bien défensivement. Ils sont très hermétiques. Ils ne nous donnent rien.»
Exaspéré, l'ancien adjoint de Benoît Groulx en a rajouté.
«La faiblesse de cette équipe-là, c'est leur gardien, mais on ne se rend pas jusqu'à lui. Ce n'est pas avec 20 tirs au but par match que nous allons gagner des matches de séries.»
Les Olympiques ont été incisifs dans les deux premiers matches. Simon Tardif-Richard a inscrit un tour du chapeau vendredi. Samedi, c'est Émile Poirier qui a réalisé le même exploit. L'offensive est venue des quatre trios samedi, si bien que 13 des 18 patineurs ont participé au pointage.
Après deux parties des séries éliminatoires, Simon Tardif-Richard et Martin Reway dominent les compteurs de la LHJMQ. Ils ont récolté sept points tout comme Jonathan Drouin des Mooseheads d'Halifax.
À part le tour du chapeau de Poirier, les Olympiques ont reçu des buts de Simon Tardif-Richard, Vaclav Karabacek, Vincent Dunn, Adam Stevens et Jonathan Bourcier dans le second match.
Malgré quelques gros arrêts dans les deux premières périodes, le gardien Alex Bureau n'a pas été en mesure de compléter les deux premiers matches devant la cage des Screaming Eagles. Zachary Fortin s'est amené en relève sans pouvoir stopper l'hémorragie.
Robert Steeves solide
La réplique des visiteurs est venue des bâtons de Cameron Darcy et Raphaël Corriveau. Troisième meilleure attaque de la LHJMQ en saison régulière, la formation du Cap-Breton n'arrive pas à s'imposer dans cette série. Cameron Darcy est le seul à avoir récolté deux points jusqu'à présent. Robert Steeves a repoussé 40 des 44 tirs des Eagles.
«Ils ont eu des occasions de marquer, dit Benoît Groulx, mais Robert a fait de bons arrêts qui sont passés inaperçus. Il a eu à se signaler quand le pointage était serré pour nous permettre de garder un coussin. Il nous a montré qu'il était prêt pour cette série.»
L'entraîneur gatinois était ravi de recevoir la contribution de tous samedi, mais il était encore plus satisfait de l'effort déployé par ses hommes sur la patinoire.
«Nous sommes sortis très forts en première période. On menait 16-3 au chapitre des tirs. Nous aurions pu prendre une avance d'au moins deux buts, mais leur gardien a fait de gros arrêts. C'était 3-2 en deuxième période. Le match aurait pu basculer, mais nous avons travaillé fort pour sortir avec une grosse victoire. C'est un beau pointage, mais les joueurs ont trimé dur pour y arriver. J'espère qu'ils réalisent ce qu'il faut faire pour gagner»
Les Olympiques partiront en avion vers Sydney cet après-midi. Les troisième et quatrième matches seront disputés demain et mercredi.