MacEwen aurait pu se mettre à rêver à ce qui s'en vient. Quand il aura disputé son dernier match dans les rangs juniors, on peut facilement s'imaginer qu'il recevra vite l'appel des Comets de Utica.

Les Olympiques à la chasse aux Screaming Eagles

Sur papier, il s'agit d'un duel entre les équipes de 7e et 10e positions du classement général de la LHJMQ.
Les Screaming Eagles du Cap-Breton ont récolté 12 points de plus que les Olympiques de Gatineau en saison régulière. En pleine reconstruction, ils ont créé la surprise de l'année dans le circuit Courteau. De leur côté, les Gatinois ont connu un début de saison catastrophique avant de montrer l'étendue de leurs capacités après un changement d'entraîneur le 23 janvier dernier.
Sur la glace, les ingrédients sont donc réunis pour un duel du tonnerre entre les protégés de Marc-André Dumont et ceux d'Éric Landry. Si les « Eagles » ont l'avantage de la glace en raison de leur classement, il reste que les « Piques » ont obtenu des résultats supérieurs depuis la rentrée d'Éric Landry et de Denny Lambert.
Sous le nouveau régime, les Gatinois ont montré une fiche de 14-7-0, bonne pour 28 points. Pendant cette même période, les Screaming Eagles ont compilé une fiche de 12-8-0 (24 points) en évoluant dans la très compétitive division des Maritimes. Ceux-ci ont terminé la saison en force en gagnant leurs cinq derniers matches.
Les deux équipes ont divisé les honneurs de leur série en saison régulière. Les Olympiques ont perdu le premier duel 2-1 pendant leur interminable voyage dans les Maritimes au mois d'octobre. Moins de deux semaines plus tard, ils ont vengé ce revers en l'emportant 4-2 au centre Robert-Guertin, mais les deux clubs ont beaucoup changé depuis leur dernier affrontement. Quelques joueurs de premier plan ont changé de camp. Nicolas Meloche, Alex Dostie et Mark Grametbauer ont été sacrifiés du côté gatinois. Pierre-Luc Dubois est le plus gros nom à avoir quitté le nid des « Oiseaux ».
« À vrai dire, nous ne savons pas grand-chose sur eux puisque nous ne les avons pas affrontés après Noël », lance le vétéran Zack MacEwen.
Le capitaine, Marc-Olivier Crevier-Morin, avance même que son équipe n'a pas encore commencé à décortiquer le système de jeu des Screaming Eagles. « Mais j'ai vraiment hâte de le faire. C'est le genre de truc qui m'intéresse grandement. J'ai tellement hâte de partir et d'arriver à l'hôtel à Sydney pour penser juste au hockey ! C'est ma dernière chance. Je compte tout donner ! »
De bons souvenirs
Les Olympiques ont appris l'identité de leur partenaire de danse uniquement après leur dernier match de la saison samedi. Personne n'avait de préférence quant à l'identité de l'adversaire du premier tour des séries. Cependant, Marc-Olivier Crevier-Morin garde de bons souvenirs de sa première série en carrière dans la LHJMQ.
« C'était contre le Cap-Breton. Nous avions fini au huitième rang. Ils étaient au neuvième rang. Nous avions gagné en quatre matches. Ç'a avait été facile (29-7 au total des buts marqués), mais je suis le seul joueur qui reste de cette époque. On ne peut pas se baser là-dessus pour dire que ça sera la même chose ! On sait qu'ils ont une équipe intense, qu'ils sont fatigants, qu'ils ont du punch offensif. Ils ont surpris tout le monde dans une division très forte. »
Si les Olympiques connaissent peu de choses sur les « Eagles » en ce moment, il y a une chose que Zack MacEwen sait. Il fait partie de l'équation gagnante de son équipe et il a le feu au derrière !
« J'adore les séries. Je suis reconnu pour élever mon jeu d'un cran quand elles commencent. C'est là que le vrai plaisir débute ! Je m'attends à une série corsée, mais nous jouons notre meilleur hockey de la saison en ce moment. Quand nous suivons notre plan de match et que nous l'exécutons comme il faut, personne ne peut nous battre. Nous l'avons vu dans les deux derniers mois. »
Zack MacEwen peut bien être gonflé à bloc. Il avait été la deuxième étoile du premier match de la série entre les Wildcats de Moncton et les Olympiques à Gatineau au deuxième tour des séries de 2016. Alors qu'il était dans le camp ennemi, il avait inscrit le but d'assurance pour donner les devants aux Wildcats dans la série qu'ils ont finalement gagnée en six parties.
Départ retardé pour le Cap-Breton
Les Olympiques peuvent se permettre de profiter de quelques journées supplémentaires en Outaouais afin de se préparer convenablement à leur duel de première ronde face aux Screaming Eagles du Cap-Breton. La direction du club a décidé de se rendre au fin fond de la Nouvelle-Écosse par avion, épargnant ainsi ses joueurs d'une longue randonnée en autocar. L'équipe partira jeudi après-midi pour attaquer cette série sous la formule 2-3-2 en raison de la grande distance qui sépare les deux villes. Les deux premiers duels sont prévus au Centre 200 vendredi et samedi. Les matches trois, quatre et cinq, si nécessaire, auront lieu au centre Robert-Guertin mardi, mercredi et vendredi de la semaine prochaine. S'il le faut, les matches six et sept se tiendront au Cap-Breton les lundi et mardi, 3 et 4 avril.
Deux défenseurs en moins
La situation n'est pas encore inquiétante, mais pour une deuxième journée consécutive, les Olympiques n'avaient que cinq défenseurs à l'entraînement mardi. Alex Breton (bas du corps) n'a pas recommencé à patiner même s'il est évalué sur une base quotidienne. On a pas encore écarté un retour au jeu pour le premier match de la série vendredi. Jake Barter devait quant à lui revenir s'entraîner mardi, mais la maladie l'a tenu à l'écart de la patinoire. Enfin, Vincent Milot-Ouellet s'est entraîné avec le chandail jaune réservé aux joueurs blessés. Il se rapproche d'un retour au jeu, mais son poignet ne lui permet pas encore de tirer au but.
Les 67's affronteront les Steelheads
En remportant leur dernier match de la saison mardi soir contre les Steelheads du Mississauga, les Wolves de Sudbury ont devancé les 67's d'Ottawa au sixième rang de la conférence de l'Est de la Ligue de l'Ontario. Les hommes Jeff Brown (7e) auront justement les Steelheads (2e) comme adversaires au premier tour des séries éliminatoires qui débuteront à Mississauga vendredi.