L’entraîneur-chef des Nats de Rockland Daniel Sauvé s’attend à une saison plus que compétitive de la part de son équipe avec le retour de plusieurs jeunes vétérans de qualité de 17 et 18 ans. Les Nats miseront notamment sur le duo des jumeaux Simon et Vincent Labelle d’Orléans dès vendredi soir pour le match d’ouverture à Rockland.

Les Nats prêts à joindre l’élite

Depuis quatre ans, dans la Ligue centrale junior A (CCHL), la finale oppose toujours les Canadians de Carleton Place aux Sénateurs juniors d’Ottawa.

Ces derniers ont remporté les deux derniers championnats. Les Canadians ont gagné les deux titres précédents. Cette saison, les Nats de Rockland vont tenter d’ébranler cette hiérarchie en lançant une équipe jeune, mais expérimentée dans la mêlée pour leur troisième saison sur le site l’Académie canadienne et internationale de hockey.

Déménagés de Gloucester au début de la saison 2017-18, les Nats ne sont pas encore arrivés à maturité, mais leur noyau de jeunes joueurs talentueux de 17 et 18 ans est demeuré intact. Ils peuvent certainement espérer améliorer leur sort par rapport à la dernière saison où ils ont percé le top-4 de la ligue en plus d’atteindre les demi-finales de la ligue en séries.

« L’année dernière, nous avons franchi une étape pour notre franchise (Gloucester/Rockland) en gagnant 40 matches pour la première fois alors c’est sûr que nous allons viser une place dans le top-4 encore cette année et une présence en finale de la ligue. Nous avons déposé notre candidature pour accueillir le tournoi de la coupe Fred-Page en 2021. Il serait important de goûter à l’expérience d’une finale avant que notre club arrive à maturité », a raconté l’entraîneur-chef Daniel Sauvé.

Comme toutes les équipes de hockey junior, les Nats ont perdu de gros morceaux avec la graduation de joueurs de 20 ans, mais Daniel Sauvé se frotte les mains de satisfaction en parlant de son attaque.

« Nos deux meilleurs trios des dernières séries éliminatoires reviennent au complet, sans compter que nous avons trois autres vétérans en attaque et trois défenseurs qui nous reviennent. Nous avons de très bons joueurs de 18 ans qui amorcent leur deuxième année. David Lafrance et Simon Labelle, deux joueurs d’Orléans, viennent de s’engager en première division dans la NCAA. C’est encourageant. Nos joueurs de 17 ans sont excellents. Ils seront parmi les meilleurs de la ligue », a poursuivi Sauvé.

Le seul problème des Nats, c’est qu’ils seront attendus de pied ferme par les autres équipes de la ligue.

« Nous sommes jeunes, mais les autres équipes semblent penser que nous ferons partie des puissances. C’est certain que personne ne va nous faire de cadeaux. »

Aux guichets, les Nats ont connu beaucoup de succès l’an dernier en attirant des foules de 1000 personnes lors d’un trio de soirées thématiques. Ils seront plusieurs dans les gradins vendredi soir pour assister au match de la rentrée contre les Grads de Navan.

Ailleurs

Chez les autres équipes de l’Est ontarien, les Sénateurs de l’entraîneur-chef Martin Dagenais seront à nouveau à surveiller cette saison tout comme les Canadians de Carleton Place. Après une solide saison, les Hawks de Hawkesbury auront plusieurs nouveaux visages, mais ils seront plus âgés. Ils devraient se maintenir au plus fort de la course. À Cornwall, les Colts ont perdu plusieurs vétérans. Une saison difficile est anticipée là-bas. Enfin, les Grads de Navan ont participé aux séries avec leur huitième place l’an dernier. Ils sont en progression. Une place entre les rangs cinq et huit est envisageable.

+

L’Intrépide menacera par sa vitesse

L’Intrépide de Gatineau a déjoué les pronostics dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec l’an dernier en disputant l’une des trois meilleures saisons de son histoire sans miser sur un seul véritable joueur vedette.

Les protégés de Martin Lafleur ont pris le troisième rang du classement général avec une fiche de 28-10-5 en saison régulière et ils ont atteint le carré d’as des séries éliminatoires en misant sur leur éthique de travail et un esprit d’équipe à toute épreuve.

L’édition 2019-20 qui lancera sa saison contre le Phénix du Collège Esther-Blondin vendredi soir au Complexe Branchaud-Brière ne sera pas très différente.

« Nous n’avons pas de joueurs dominants, mais nous misons sur un bel équilibre et des joueurs polyvalents qui peuvent remplir différents rôles. Chose certaine, nous aurons une équipe rapide et il faudra exploiter cette vitesse. Au niveau midget AAA, tout est à recommencer. Il ne faut pas tomber dans le piège et se dire que ç’a bien été l’an passé et que ça va continuer cette année. L’éthique de travail devra être au centre de nos valeurs pour former une équipe difficile à affronter », a commenté Martin Lafleur à la veille de l’ouverture de la saison.

Sept joueurs de l’Intrépide midget espoir, première équipe au Québec pendant la saison régulière, ont fait le saut avec l’équipe midget AAA cette saison : les défenseurs Frédéric Brunet (4e ronde, Rimouski) et Samuel Tremblay (11e ronde, Olympiques), les attaquants Marc-Antoine Séguin (5e ronde Rouyn-Noranda), Xavier Martine (6e ronde Rouyn-Noranda), Samuel Emery (8e ronde, Olympiques) et Thomas Côté (9e ronde, Val-d’Or) ainsi que le gardien Médéric Blouin-Rochon (7e ronde, Chicoutimi).

« Il faut faire attention avec les succès de notre équipe midget espoir. Notre région n’est représentée que par une seule équipe dans le circuit provincial alors que le midget AAA est un rassemblement des meilleurs joueurs du Québec dans deux à trois niveaux d’âge. D’autres régions ont plus d’une équipe midget espoir », souligne l’entraîneur Lafleur.

Six vétérans de la dernière édition pourront montrer le chemin aux nouveaux venus. Tout va partir de Marc-Olivier Racine-Roy qui sera le nouveau capitaine. Invité au camp des Eagles du Cap-Breton, il a été un des derniers joueurs retranchés là-bas, où il aurait été très impressionnant. 

Il sera un des deux joueurs de 17 ans du club avec Samuel Fortier, le quatrième compteur du club l’an dernier. 

Jacob Santerre et Luke Stegmann sont des 17 ans late. Jonathan Delorme (blessé jusqu’à la fin septembre), Andrew Belchamber et Vincent Maisonneuve sont les autres vétérans de la dernière édition coriace de l’Intrépide.

Le club comptera sur 14 joueurs de la région outaouaise, dont un seul joueur de 15 ans : l’attaquant Jérémy Fortin.