Les Olympiques ont trébuché vendredi soir à Halifax en encaissant un cuisant revers de 7-2 face aux Mooseheads.

Les Mooseheads trop forts pour les Olympiques

Il fallait bien que ça arrive un jour. En pleine année de reconstruction, les Olympiques de Gatineau ont perdu un premier match dans les Maritimes cette saison.

Après quatre victoires consécutives à Bathurst, Saint-Jean, Cap-Breton et Charlottetown, les Gatinois se sont butés aux hôtes du prochain tournoi de la coupe Memorial à Halifax vendredi soir.

Les Mooseheads ont donné le ton en marquant dès les premières secondes du match et les Olympiques n’ont jamais pu s’en remettre. Les locaux ont facilement triomphé au compte de 7 à 2 devant 7809 spectateurs au Scotiabank Center.

Creed Jones a eu fort à faire pour limiter les dégâts devant la cage des Olympiques (20-30-5). Antoine Morand et Raphaël Lavoie l’avaient déjoué en première période, mais les Mooseheads (40-12-3) avaient dominé le premier engagement 21-4 au chapitre des tirs. À la fin du match, le tableau indicateur donnait un avantage de 54-20 dans les tirs aux protégés d’Éric Veilleux.

Raphaël Lavoie, un espoir de premier plan du prochain repêchage de la LNH, a ajouté un deuxième but dans la victoire des siens. Il a complété la rencontre avec quatre points.

Samuel Asselin, Jared McIsaac, Samuel Dubé et Jake Ryczek ont été les autres compteurs des vainqueurs.

Le Gatinois Benoît-Olivier Groulx a récolté une passe dans la victoire des siens. Maxim Trépanier, échangé aux Mooseheads aux Fêtes, a effectué un retour au jeu après une absence de trois semaines. Il a été tenu en échec contre son ancien club.

Auteur du but gagnant en prolongation la veille à Charlottetown, Giordano Finoro a marqué les deux buts des Gatinois.

« Halifax a une très bonne équipe et nous n’avons pas été capables de suivre leur rythme. Ç’a été difficile de gagner nos batailles aussi, mais ça fait partie de l’apprentissage pour nous. Il faudra voir comment nos joueurs vont réagir à cette défaite demain », a raconté l’entraîneur-chef Éric Landry.

Les Olympiques devront se regrouper rapidement. Ils vont terminer leur voyage de trois matches en trois soirs avec un arrêt à Moncton pour affronter les Wildcats samedi.