Kevin Gursoy a donné la première avance du match aux Mooseheads de Halifax sur cette séquence à mi-chemin en troisième période jeudi soir au Scotiabank Center.
Kevin Gursoy a donné la première avance du match aux Mooseheads de Halifax sur cette séquence à mi-chemin en troisième période jeudi soir au Scotiabank Center.

Les Mooseheads se vengent des Olympiques

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Empocher un point dans un match à l’étranger, c’est bien, mais ça laisse quand même un goût amer quand le club que vous pourchassez pour accéder aux séries éliminatoires encaisse le point supplémentaire en prolongation.

De retour devant leurs partisans à Halifax, les Mooseheads ont savouré leur revanche sur les Olympiques de Gatineau jeudi soir en signant un gain de 4-3 dans la 65e minute de jeu. Dimanche dernier, au centre Robert-Guertin, les Gatinois n’avaient fait qu’une bouchée des finalistes de la coupe du Président en l’emportant 8-3.

«Nous avons inversé nos situations cette fois-ci, a expliqué l’entraîneur-chef Éric Landry. Ils terminaient un week-end de trois matches en trois jours à Gatineau alors que nous étions en congé la veille. Cette fois, nous avons joué à Saint-Jean mercredi et nous avons dû faire quatre heures d’autobus pour venir jouer jeudi pendant que les Mooseheads étaient en congé hier. Malgré tout ça, nous avons travaillé fort. Nous les avons mangés en troisième période et en prolongation sans pouvoir sortir avec la victoire.»

Cameron Whynot a mis fin au débat en déjouant Rémi Poirier dans la dernière minute de la prolongation, mais les Olympiques (16-25-4) avaient eu plusieurs occasions de mettre fin au match avant le but fatidique. Darick Louis-Jean s’était notamment échappé et il a eu la chance de prendre deux tirs plutôt qu’un, mais chaque fois, Alexis Gravel a résisté.

À LIRE AUSSI: La soirée du hockey à Alexandria

Les Gatinois ont dominé le match 40-26 au chapitre des tirs, dont 23-8 à partir de la troisième période.

«Nous avons eu nos chances, mais en prolongation, tout peut arriver, a dit Éric Landry. Au moins, nous avons resserré notre défensive par rapport à un match bizarre à Saint-Jean la veille. Nous avons joué selon notre identité. Nous avons récolté un point important. Il reste 23 matches à la saison. Si nous nous occupons de nos affaires et que nous gagnons nos matches, tout va se placer naturellement. Ce soir, nous aurions mérité les deux points de la victoire.»

Zach Dean avait ouvert la marque en première période. C’était son quatrième but en quatre périodes contre les Mooseheads (18-23-3), mais Alexandre David a créé l’égalité dans la période médiane. En troisième période, Evan MacKinnon a donné une priorité de 2-1 aux Gatinois. Obtenu à la date limite des transactions, l’attaquant de 19 ans a déjà récolté trois buts et huit points à ses six premiers matches avec les Olympiques. Il en avait amassé 13 points en 35 matches avec le Titan d’Acadie-Bathurst.

L’avance des Olympiques a toutefois été de courte durée. Kevin Gursoy a répliqué avec deux buts en cinq minutes pour donner une première avance à Halifax à mi-chemin dans le dernier vingt.

Mathieu Bizier a toutefois permis aux Olympiques d’aller chercher un point en marquant pendant un avantage numérique sur une autre passe de Zach Dean, auteur de 14 points à ses 11 derniers matches.

En prolongation, les visiteurs du Scotiabank Center ont touché quelques poteaux, mais c’est finalement Cameron Whynot qui a eu le dernier mot en effectuant une belle feinte devant Rémi Poirier pour permettre aux Mooseheads d’accentuer leur avance à trois points sur les Olympiques au classement de la LHJMQ. Les Tigres de Victoriaville et les Remparts de Québec ont quant à eux quatre points de priorité sur les Gatinois dans cette course endiablée aux séries éliminatoires.

Défaits à leurs deux premiers matches dans les Maritimes, les Olympiques vont terminer leur voyage au Cap-Breton face aux puissants Screaming Eagles (27-14-3) samedi.