Les hommes d'Éric Landry se sont inclinés dans une sixième match de suite samedi.

Les défaites s’accumulent pour les Olympiques

Éric Landry n’est pas différent d’un ancien entraîneur-chef des Olympiques qui peine à gagner avec le Canadien de Montréal dernièrement.

Comme Claude Julien, Éric Landry est « tanné de perdre ». Samedi, à Baie-Comeau, ses troupiers se sont inclinés dans un sixième match de suite. Cette fois, le Drakkar s’est imposé par la marque de 7-4 dans un match où c’était encore 5-4 avec moins de trois minutes à jouer.

Mais comme c’est souvent le cas dans une mauvaise séquence, c’est l’autre équipe qui est allée chercher le but assommoir quand Gabriel Fortier a enfilé son quatrième but de la rencontre avec 2:30 à écouler au tableau.

« C’est certain que nous sommes tannés de perdre, mais il ne faut pas penser à cette séquence. Il faut penser aux solutions. C’est encore un match où nous avons été obligés de revenir de l’arrière. Nous l’avons presque fait. Nous avons eu d’excellentes chances de marquer, mais on dirait qu’à chacune de nos erreurs, nous passons au cash. Quand l’autre équipe fait des erreurs, nous n’en profitons pas. Nous en avons profité un peu en troisième période, mais pas dans la première portion du match. Nous avons aussi été victimes de quelques bonds défavorables comme sur leur troisième but (celui de Brendan St-Louis) », a expliqué celui qui a vu son club s’éloigner à six points de la 16e place qui donne accès aux séries.

Même si les revers s’accumulent, Éric Landry assure voir la lumière au bout du tunnel.

« Nous avons une jeune équipe et nous commettons des erreurs de jeunes à tous les matches, mais nous apprenons de celles-ci à chaque fois. Chaque match, nos erreurs sont moins flagrantes qu’au début de la saison. Nous nous rendons maintenant plus souvent au filet en profitant de notre vitesse. Le problème, c’est que nos plus beaux jeux se transforment souvent en superbes arrêts des gardiens adverses. »

Charles-Antoine Roy et Alexandre Hogue ont tous les deux compté pendant des avantages numériques à Baie-Comeau. Matthew Grouchy et Kieran Craig ont été les autres Gatinois à déjouer le gardien Dakota Lund-Cornish sur les 32 tirs des Olympiques (7-17-3). Rémi Poirier a affronté 37 lancers du Drakkar (12-12-4). À part les quatre buts de Fortier, il a cédé devant Brendan St-Louis et Enrico Di Cesare. Gabriel Proulx a ajouté un but dans un filet désert.

Chez les Olympiques, Hogue, Roy et Craig ont récolté chacun deux points. Landry a aussi aimé le jeu du joueur affilié Ludovick Lebel. « Il a bien fait avec William Dagenais. Ils sont montés d’un trio durant le match. »

Semaine importante

Pour se sortir d’impasse, les Gatinois devront gagner leur prochain match à domicile mercredi face à un club à leur portée. Les Sea Dogs de Saint-Jean sont au 15e rang de la LHJMQ. 

Il s’agira d’un match de « quatre points ». Après, ça va se compliquer dans un programme double contre les 67’s d’Ottawa, les meneurs de la Ligue de l’Ontario.

+

L'INTRÉPIDE VOIT DES ÉTOILES

Malgré sa domination sur la patinoire, l’Intrépide de Gatineau n’a arraché qu’un seul point aux Forestiers d’Amos dans un programme double disputé au Complexe Branchaud-Brière en fin de semaine. Les Forestiers ont signé une victoire de 4-2 samedi et une autre de 3-2 en fusillade dimanche même si les Gatinois ont eu le meilleur 37-21 et 44-21 au chapitre des tirs. 

Dans les deux duels, se sont les gardiens de Forestiers qui ont décroché la première étoile : Nathan Darveau samedi et Alexis St-Amour-Lachance dimanche. Dans les deux matches, c’est l’Intrépide qui avait pris les devants. Andrew Belchamber et Jacob Santerre avaient placé les Gatinois en avance 2-1 samedi alors que Xavier Martine et Jonathan Delorme avaient inscrit les deux premiers buts de la rencontre de dimanche. Rock Lamoureux a toutefois marqué en temps réglementaire et en fusillade pour donner le point supplémentaire aux Forestiers (10-13-1) dimanche. Samedi, c’est un tour du chapeau d’Anthony Turcotte qui avait propulsé les visiteurs de l’Abitibi vers la victoire.

L’Intrépide (13-9-1) disputera son prochain match local samedi prochain. Notez le changement d’heure. Le match annuel du toutou a été déplacé de 14 heures à 20 heures.