Auteur de 87 points en 70 matches de saison et des séries l’an dernier, Marco Rossi sera un des joueurs qui animera l’attaque des 67’s d’Ottawa en 2019-20. On le voit ici avec la recrue Thomas Johnston, qui a connu un excellent camp d’entraînement.

Les 67’s visent un autre long printemps

La patinoire de la Place TD a été un endroit couru au printemps dernier quand les 67’s d’Ottawa ont atteint la finale de la Ligue de l’Ontario.

Avec un record de 14 victoires de suite pour amorcer les séries, son parcours s’était arrêté à deux gains du championnat. Six des 10 meilleurs compteurs du club sont ailleurs maintenant, dont Tye Felhaber, auteur de 59 buts, et Sasha Chmelevski, le meilleur marqueur des séries. Malgré tout, la relève des 67’s est prometteuse et l’organisation rêve d’un autre long printemps. Assurément, des décisions importantes devront être prises avant les Fêtes pour aider l’édition 2019-20 à répéter ses exploits, mais d’ici là, le club sera en évaluation.

Comme l’an dernier, les succès sur la patinoire vont dicter l’allure de la fin de saison. Des enchaînements de victoires avaient poussé la direction à acquérir le gardien Michael DiPietro ainsi que les attaquants Kyle Maksimovich et Lucas Chiodo en 2018-19.

À sa troisième saison comme entraîneur-chef à Ottawa, André Tourigny a aimé ce qu’il a vu au camp d’entraînement des 67’s, mais son équipe n’est pas encore complétée. Il a encore cinq joueurs de 16 ans sous la main. Les règles permettent d’en aligner quatre. Sa brigade défensive est aussi composée de 10 joueurs, dont sept de l’édition finaliste de l’an dernier.

« Il faudra prendre des décisions déchirantes cette semaine même si nous n’avons que sept défenseurs à notre disposition en ce moment. »

Son général, Kevin Bahl, obtiendra un réel essai au camp des Coyotes de l’Arizona. Nikita Okhotyuk est au camp des Devils du New Jersey même si une blessure va le tenir à l’écart du jeu pendant cinq autres semaines. Merrick Rippon est aussi sur la touche pour une à deux semaines.

« Nous aimons les 24 joueurs qui sont encore avec nous, mais nous ne pourrons pas plaire à tout le monde. Il y a congestion à la ligne bleue et l’équation n’est pas aussi simple que ça. Hudson Wilson est un de nos trois joueurs de 20 ans. On l’appelle le shérif chez nous. Nous avons perdu des leaders importants avec Felhaber et Chmelevski. Wilson fait partie de nos leaders. Il y a Lucas Peric qui a demandé une transaction, mais il s’est présenté ici avec une attitude exemplaire. Il est devenu un leader et en plus, il a connu un excellent camp. Réduire notre groupe de défenseurs ne sera pas facile. »

Wilson est revenu de son camp de la LNH tout comme Noel Hoefenmayer et Austen Keating. Les trois joueurs de 20 ans des 67’s seront du match d’ouverture la semaine prochaine. À part Bahl et Okhotuyk, Graeme Clarke et Mitchell Hoelscher sont les autres 67’s à des camps de la LNH.

Arme secrète

Tourigny compte sur ces deux derniers pour compenser une partie des buts de Felhaber, mais il a aussi une arme secrète entre les mains. Elle s’appelle Cameron Tolnai, premier choix du club en 2018.

« Il a connu un très fort camp. Il était rayé de l’alignement durant les séries, mais tout d’un coup, il est devenu notre joueur qui a progressé le plus. Il va faire partie de nos moteurs offensifs avec Clarke, Holshcher, Marco Rossi et Jack Quinn. Avec ces joueurs-là et toute notre expérience en défensive, nous ne repartons pas à zéro. »

Devant le filet, Cédrick Andrée a été solide jusqu’à maintenant. Will Cranley sera son partenaire comme au début de la dernière saison.

Les 67’s auront une bonne formation cette saison, mais rares sont les clubs qui se rendent au championnat avec quatre joueurs de 16 ans. « Notre philosophie, c’est d’être compétitif tous les ans. Nous ne pourrons mettre tous nos œufs dans le même panier chaque année. Il faudra choisir nos moments. Nous avons fait des transactions agressives l’an dernier. Il faudra voir si ça va valoir le coût à nouveau cette saison », a ajouté Tourigny, dont le club affrontera les Olympiques de Gatineau dimanche.