Les prouesses du gardien Cédrick Andrée ont permis aux 67's de signer une victoire convaincante de 7-4 contre l'Attack d'Owen Sound dimanche.
Les prouesses du gardien Cédrick Andrée ont permis aux 67's de signer une victoire convaincante de 7-4 contre l'Attack d'Owen Sound dimanche.

Les 67’s renouent avec la victoire après un rare échec à Peterborough

La séquence record de 17 victoires consécutives des 67’s d’Ottawa a pris fin samedi soir avec un revers de 4-0 à Peterborough, mais à leur retour à la Place TD dimanche, ils ont mis ce rare blanchissage de côté pour enregistrer un gain de 7-4 contre l’Attack d’Owen Sound.

Pris dans le verglas à leur retour de Peterborough, les hommes d’André Tourigny sont rentrés à Ottawa à deux heures du matin pour affronter un club qui était déjà en ville parce qu’il avait eu congé de match samedi.

Les 67’s (31-7-0) ont connu un lent départ contre l’Attack, mais les prouesses de Cédrick Andrée ont permis aux locaux de s’accrocher jusqu’à ce qu’ils ouvrent les vannes.

Jack Quinn et Joseph Garreffa avaient placé les 67’s en avance 2-0 après deux périodes, mais Quinn a ajouté deux autres buts dans le dernier tiers pour compléter son deuxième tour du chapeau en cinq matches et ainsi attendre le plateau des 30 buts.

Garreffa a aussi compté en troisième période pour terminer son match avec trois points. Cameron Tolnai et Daylon Groulx ont complété la marque. Acquis de l’Attack jeudi, Groulx a inscrit son premier but avec les 67’s contre son ancien club. Il a aussi ajouté une passe avec sa promotion dans le premier trio aux côtés de Marco Rossi et Garreffa.

Blessé samedi à Peterborough, Austen Keating a raté le match de dimanche pour mettre fin à sa séquence de fer de 121 matches consécutifs où il avait été dans l’alignement. L’attaquant de 20 ans pourrait rater une ou deux semaines de jeu en raison de son malaise au haut du corps.

Ancien défenseur des 67’s, Carter Robertson a inscrit deux buts dans le camp de l’Attack (18-16-6).

«Nous étions fatigués mentalement aujourd’hui. Physiquement, nous étions corrects, mais notre équipe a vécu beaucoup d’émotions dans les 10 derniers jours avec notre séquence victorieuse, la date limite des transactions et notre fin de semaine de trois matches en trois jours. Nous n’étions pas contents de la façon dont nous avons perdu samedi, mais nous avons rebondi avec un solide match aujourd’hui», a expliqué l’entraîneur-chef André Tourigny.