Les 67’s d’Ottawa ont remporté un deuxième titre consécutif de la conférence de l’Est dans la Ligue de l’Ontario en prenant la mesure des Generals d’Oshawa 4-1 vendredi soir à la Place TD.

Les 67’s champions dans l’Est

Équipe la plus dominante de la Ligue de l’Ontario en 2019-20, les 67’s d’Ottawa n’ont même pas attendu l’arrivée du mois de mars pour s’assurer du championnat de la conférence de l’Est pour une deuxième saison consécutive.

En s’imposant 4-1 face aux Generals d’Oshawa devant 6192 spectateurs à la Place TD vendredi, ils se sont assurés de l’avantage de la patinoire pour au moins les trois premières rondes des séries éliminatoires.

Aucune des 10 équipes de la conférence ne peut les rattraper, et ce, même si les 67’s (45-11-1) ont encore 11 matches à disputer avant la fin de la saison régulière.

Le pointage de vendredi n’est cependant pas un véritable reflet de la partie. Marco Rossi avait marqué son 35e but de la saison en première période.

Cameron Tolnai avait doublé l’avance des 67’s en deuxième période, mais les Generals (31-19-9) ont mis toute la pression sur les locaux en troisième période. Brett Neumann a privé Cédrick Andrée d’un blanchissage en comptant en avantage numérique avec 2:27 à faire.

C’était 2-1 et les visiteurs avaient plus de tirs au tableau que les 67’s. Finalement, Mitchell Hoelscher a mis fin au suspense en comptant dans une cage déserte.

Austen Keating l’a imité quelques secondes plus tard. Cédrick Andrée a terminé le match avec 37 arrêts pour signer sa 30e victoire de la saison.

30e victoire d’Andrée

Seulement quatre gardiens de l’histoire des 67’s ont réussi l’exploit, mais il fait maintenant partie d’un groupe sélect avec Jim Ralph et Petr Mrazek à avoir franchi ce plateau deux fois. La saison dernière, le gardien d’Orléans avait arrêté le compteur à 34 victoires. Ralph détient le record du club avec 38 gains dans une saison.

« Ça fait du bien. C’est un honneur d’être en si bonne compagnie. Les 67’s ont eu de grands gardiens dans leur histoire », a dit la première étoile de la rencontre.

Son vis-à-vis, Jordan Kooy, a aussi été très bon vendredi. Il a réalisé 30 arrêts pour donner une chance aux Generals de l’emporter. Brett Neumann a compté 43 buts cette saison, dont plusieurs en fin de match contre les 67’s. C’est encore lui qui a rendu les choses intéressantes en fin de match.

« Neumann me tombe un peu sur les nerfs. Il arrive toujours à marquer quelques buts. Dans le dernier match, je l’avais blanchi. J’avais même gagné 10 $ dans un pari que j’ai pris avec notre gérant d’équipement en l’empêchant de compter, mais je viens de perdre 10 $ ce soir... », a lancé le coloré gardien.

Les Generals ont dirigé 18 tirs contre son filet en troisième période. Quand Mitchell Hoelscher a donné un coussin de deux buts aux 67’s, Andrée a senti un soulagement.

« Au début, je me suis demandé si j’avais touché à la rondelle pour avoir une passe, mais après, je me suis dit que si je donnais un autre but, nous n’étions pas dans le trouble. Je ne devrais pas penser comme ça, mais le but d’assurance fait toujours du bien ! »

L’entraîneur-chef André Tourigny a aimé la sortie de ses joueurs contre les Generals qui n’avaient perdu qu’un seul de leurs 10 derniers matches en temps réglementaire.

« Ils ont un bon club, mais nous avons généré suffisamment d’attaque pour gagner et notre gardien a été excellent. Il fait partie du club lui aussi. »

Les 67’s ont récupéré leur meilleur défenseur offensif vendredi soir. Noel Hoefenmayer avait raté les quatre derniers matches avec une blessure au haut du corps. Évoluant devant son père et sa mère venue d’Autriche, Marco Rossi a récolté ses 106e et 107e points de la saison. Il est toujours le meilleur compteur de la LHO.

Les 67’s vont compléter une fin de semaine occupée en accueillant les Colts de Barrie samedi après-midi dans un match qui sera présenté au réseau Sportsnet. Ils se rendront ensuite à Oshawa dimanche pour un autre duel contre les Generals.