« Chaque fois qu’un joueur revient d’un camp de la LNH, c’est un atout pour une équipe junior. J’ai eu la chance de jouer avec Vitalii un peu la saison dernière. Il est capable de faire de la magie avec une rondelle. Il peut fabriquer des jeux à partir de rien », a souligné Mitchell Balmas.

Le retour d'Abramov: Balmas et Boudrias soulagés

Limités à quatre buts à leurs trois premiers matches de la saison dans la LHJMQ, les Olympiques de Gatineau peuvent se féliciter d’avoir récolté trois points au classement.

Le club aura toutefois une autre allure à son prochain match vendredi soir au centre Robert-Guertin. Vitalii Abramov a obtenu son transfert international lundi après-midi. Le champion compteur de la saison 2016-17 de la LHJMQ a donc fini d’attendre. Le marqueur de 104 points sera en uniforme pour affronter les Cataractes de Shawinigan.

Ses compagnons de trio seront les premiers bénéficiaires du retour du magicien russe. Pour l’instant, les vétérans Mitchell Balmas et Shawn Boudrias patinent à ses côtés aux entraînements. Ils ont inscrit la moitié des quatre buts des Olympiques cette saison. Avec le retour d’Abramov, ces statistiques devraient être revues à la hausse d’ici peu.

« Chaque fois qu’un joueur revient d’un camp de la LNH, c’est un atout pour une équipe junior. J’ai eu la chance de jouer avec Vitalii un peu la saison dernière. Il est capable de faire de la magie avec une rondelle. Il peut fabriquer des jeux à partir de rien », a souligné Balmas, qui a inscrit 12 de ses 21 buts après avoir été acquis des Islanders de Charlottetown aux Fêtes.

Un tireur avant tout, Balmas devrait être alimenté à profusion avec le retour presque inattendu d’Abramov, qui avait longuement songé à joindre une ligue européenne professionnelle en cas d’échec au camp des Blue Jackets de Columbus.

« J’aime tirer au but. C’est le point fort de mon jeu. Vitalii aime avoir la rondelle. Quand il en a la possession, il faut que je sois prêt à la recevoir à tout moment. »

L’os du petit chien

Shawn Boudrias a utilisé une image amusante pour parler du jeu avec la rondelle d’Abramov. « Vitalii est un comme un p’tit chien qui veut son os. Il est vorace lorsqu’il veut la rondelle. De mon côté, j’aime aller dans les coins et frapper l’adversaire pour l’obtenir. À deux, nous allons pouvoir récupérer des rondelles et les refiler à Mitchell qui se placera en position de compter. »

Auteur de 17 buts l’an dernier, Boudrias admet qu’il est plus facile de jouer avec un joueur de classe mondiale comme « Abracadabramov », mais qu’il ne sera pas le seul à profiter de sa présence.

« C’est le meilleur compteur de notre ligue. Tout le monde va profiter de son retour chez nous. Il a joué avec des professionnels. Il sait ce que ça prend pour compter des buts. Notre trio sera plus surveillé, mais ça va donner plus d’espace aux autres. Nous avons quatre trios capables de marquer cette année. Ce n’est pas arrivé encore parce que nous n’avons pas vraiment joué notre game jusqu’à maintenant. »

Il n’y a pas que le premier trio des Olympiques qui est devenu soudainement plus dangereux. L’effet domino qu’entraînera le retour  d’Abramov se fera ressentir dans tout l’alignement des Olympiques. 

« C’est le joueur le plus utile de la ligue. C’est sûr que les autres équipes vont essayer de le surveiller davantage. Il faudra s’attendre à cela et être prêt à contre-attaquer », a ajouté Balmas.

De son côté, l’entraîneur-chef Éric Landry estime que son #11 apportera une autre dimension à l’attaque olympienne. 

« Son agilité et sa vitesse font en sorte qu’il parvient à créer des chances de marquer à partir de peu de choses. Sa vision du jeu amènera plus d’offensive à notre équipe en plus de nous permettre d’avoir un meilleur équilibre dans nos trios. Les autres équipes vont l’avoir à l’oeil. Ça va donner la chance à d’autres d’avoir plus d’espace en attaque. »

LE HOCKEY JUNIOR EN BREF :

Mongo, joueur de la semaine

Entouré de jeunes joueurs à Drummondville, le Gatinois Yvan Mongo a pris les choses en main chez les Voltigeurs la semaine dernière. En deux matches, le vétéran de 20 ans a récolté sept points pour se hisser au deuxième rang des compteurs de la LHJMQ. Mardi, ses efforts ont été récompensés par la ligue. Celle-ci lui a décerné sa première étoile de la semaine. L’ancien de l’Armada de Blainville-Boisbriand n’a pas mis de temps à se faire une niche avec sa nouvelle équipe. Dans un gain de 6-3 contre les Saguenéens de Chicoutimi, il a inscrit le but d’assurance pendant un avantage numérique en plus de fournir une passe. Le lendemain, dans un gain de 8-5 contre le Drakkar de Baie-Comeau, Mongo a ajouté cinq points (un but, quatre passe) pour établir un record personnel dans la LHJMQ. Après quatre matches, l’ancien capitaine de l’Intrépide de Gatineau a déjà récolté huit points. À sa meilleure saison en carrière l’an dernier, il avait inscrit 13 buts et 29 points en 57 matches. À sa quatrième saison dans le circuit Courteau, Mongo a enfin l’occasion d’occuper un rôle offensif. Pendant son hockey mineur à Gatineau, il avait toujours excellé dans ce rôle. 

Longue absence pour Basque

De retour à Gatineau après avoir lourdement donné contre la bande samedi à Québec, William Basque a assisté à l’entraînement des Olympiques mardi. Il avait pris du mieux, mais son bras gauche enflé était dans une attelle en attendant de rencontrer l’orthopédiste. Son absence sera de longue durée. Son assaillant, Christan Huntley, a été suspendu sept matches par le directeur de la sécurité des joueurs de la LHJMQ. Dans sa décision, Raymond Bolduc a estimé que Basque était en train de freiner pour récupérer la rondelle à proximité de la rampe et se trouvait dans une «position vulnérable et n’a pas pu se protéger» lorsqu’il a été frappé par-derrière. Il a également jugé que le geste de Huntley — qui a frappé un adversaire en déséquilibre dans le bas du dos —, était «dangereux». Sans compter que Basque a souffert d’une dislocation du coude à la suite de l’incident.

Chez les Olympiques, l’absence de Basque sera compensée par la rentrée de Vitalii Abramov, mais aussi de l’Ontarien Giordano Finoro. Âgé de 19 ans, il a disputé ses deux dernières saisons avec les Colts de Barrie, mais il a été retranché cette année malgré sa dernière saison de 23 points en 58 matches. Il avait récolté cinq buts en deux matches dans une ligue junior B dans le Nord de l’Ontario cette année. Il patinait dans un deuxième trio à l’entraînement de mardi.