Mitchell Balmas a compté trois buts à son dernier match avec les Olympiques de Gatineau contre les 67’s d’Ottawa dimanche en plein air.

Le prix exigé pour Balmas est en hausse

En marquant 15 buts à ses 13 derniers matches avec les Olympiques de Gatineau, Mitchell Balmas a pris de la valeur sur le marché des transactions de la LHJMQ.

Même si l’équipe fonctionne à plein régime avec une séquence huit victoires consécutives tout en amassant des points au classement dans chacun de ses 12 derniers matches, elle n’écarte toujours pas les options de liquider quelques-uns de ses meilleurs éléments afin de mieux préparer sa rentrée dans le nouvel amphithéâtre prévue pour 2020.

À quatre petits points du premier rang de la LHJMQ, Alain Sear ne change pas son fusil d’épaule. Le directeur des opérations hockey des Olympiques demeure à l’écoute de ses collègues.

« Ce que nous avons accompli cette saison est phénoménal, mais je ne dérogerai pas du plan que nous avons établi. Nous voulons rester compétitifs tout en assurant notre avenir à moyen et à long terme. Il s’agit de trouver l’équipe qui peut répondre à nos exigences. »

Parce qu’il y a pénurie de bons attaquants de 19 ans dans la LHJMQ, Mitchell Balmas vient en tête de plusieurs listes.

Auteur de 24 buts en 35 matches, il a déjà surpassé son record personnel et il vaut de son pesant d’or auprès des équipes qui peuvent aspirer aux grands honneurs pendant deux saisons. Non repêché dans la LNH, il devrait revenir dans la ligue à 20 ans. En pleine éclosion, il pointe au deuxième rang des francs-tireurs de la LHJMQ. Avec 37 points, il occupe le 12e rang du classement des compteurs.

Sa récente explosion offensive aurait fait augmenter le prix de la facture sur les marchés. « Pour sortir Balmas de Gatineau, ça va prendre beaucoup. Il faudrait avoir quelque chose pour le présent, mais surtout pour l’avenir », avance Alain Sear.

L’Océanic de Rimouski et le Titan d’Acadie-Bathurst auraient proposé les offres les plus alléchantes aux Olympiques jusqu’à présent. Dans les deux cas, les Gatinois recevraient un jeune joueur et de hauts choix au repêchage. Le club a annoncé trois transactions lundi, mais ne prévoit pas bouger avant Noël. Or, Alain Sear a dit que ce sont les autres clubs de la ligue qui vont dicter la suite des choses. « Nous sommes à l’écoute. »

Natif de la Nouvelle-Écosse, Balmas dit se plaire à Gatineau où il traverse ses meilleurs moments en carrière. Il voudrait bien demeurer au sein d’une équipe qui ne sait plus comment perdre, mais il avoue ne rien contrôler.

« Je me concentre sur le hockey et je vais laisser le directeur général faire son travail. Comme je ne suis pas encore repêché dans la LNH, c’est sur que mon objectif est de me faire remarquer. Notre équipe va bien. Dans ces temps-là, il se produit de belles choses sur le plan individuel », avait-il dit avant la pause de Noël.