Le club a décidé de bouger dimanche en expédiant le vétéran Vincent Milot-Ouellet (photo) aux Saguenéens de Chicoutimi avec un choix de sixième ronde en retour d'un choix de quatrième ronde.

Le portrait se précise chez les Olympiques

Même s'il a demandé à être échangé à une équipe plus près de sa résidence de Shawinigan, le gardien Mathieu Bellemare est attendu au camp des Olympiques de Gatineau lundi, jour de la date limite des transactions dans la LHJMQ.
Avant le son de la cloche à 10 heures lundi, le club a d'abord bouger dimanche en prenant la décision de faire de la place à de jeunes espoirs en expédiant le vétéran Vincent Milot-Ouellet aux Saguenéens de Chicoutimi avec un choix de sixième ronde en retour d'un choix de quatrième ronde.
Preuve que les chances de Bellemare de revenir avec les Olympiques sont fortes après qu'il sera rétabli d'une opération à l'épaule, la direction a également retranché le gardien William Giroux dimanche tout comme le défenseur ontarien Jacob Stos.
À la veille de la date limite des transactions, l'alignement des Olympiques compte donc trois gardiens (en incluant Bellemare), huit défenseurs et 15 attaquants (en incluant Vitalii Abramov dont l'avenir avec le club demeure en suspens).
«La situation de nos gardiens est réglée pour commencer l'année», a indiqué l'entraîneur-chef Éric Landry dimanche.
La veille, ses protégés s'étaient inclinés 3-1 à Rouyn-Noranda dans un match où seul le défenseur Pier-Olivier Lacombe a fait secouer les cordages pour l'équipe gatinoise.
À moins d'un changement de dernière minute, Tristan Bérubé et l'Ontarien Ruan Badenhorst seront les gardiens du club pour amorcer la saison en attendant le retour en forme de Bellemare si ce dernier n'est pas échangé.
«Mathieu est attendu chez nous lundi. C'est une bonne nouvelle. Il suit l'échéancier qu'il nous avait donné pour sa réadaptation et il a aussi assisté son père dans ses traitements contre le cancer. Avec Tristan Bérubé qui sera de retour et Ruan Bandenhorst qui a de l'expérience (25 matches) avec les Colts de Barrie de la Ligue de l'Ontario, nous sommes assurés d'avoir deux bons gardiens pour entreprendre la saison en attentant le retour de Mathieu», a poursuivi Landry.
Défensivement, les jeux semblent faits puisque le club compte huit défenseurs, mais seulement sept en santé. Blessé à une cheville, le vétéran Ryan O'Bonsawin pourrait rater le début de saison. Ça laisse les vétérans Will Thompson, Alex Breton, Gabriel Bilodeau et Mathieu Charlebois pour mener la brigade défensive. Premier choix du club en 2017, Carson Gallant semble avoir mérité son poste alors que les recrues Charlie et Pier-Olivier Lacombe (sans lien de parenté) sont toujours avec l'équipe.
En attaque, Landry a indiqué que des recrues avaient poussé le vétéran Vincent Milot-Ouellet vers la sortie. À 17 ans, il avait pourtant évolué dans le premier trio du club pendant une bonne partie de la saison, mais son étoile a pâli l'an dernier avec l'arrivée de nouveaux entraîneurs.
En 97 matches avec les Olympiques, le Trifluvien aura marqué 19 buts et totalisé 47 points. «Vincent devait faire partie de nos deux premiers trios. Avec le système de jeu que nous souhaitons mettre en place cette année et avec ce que nous avons vu au camp, nous pensons que nous avons de jeunes espoirs qui pourront remplir ce rôle. Nous avons eu la chance de mettre la main sur un bon choix au repêchage pour Vincent. Nous avons donc préféré donner la chance à un jeune», a dit Landry, qui occupe aussi le rôle de directeur général adjoint.
Dimanche, avant la date limite des transactions, l'attaque des Olympiques était donc composée des vétérans Mitchell Balmas, Jeffrey Durocher, Shawn Boudrias, Anthony Gagnon, Alexandre Landreville, Aaron Brisebois, William Basque et Eric Eschweiler. Mikhail Shestopalov, Métis Roelens, Charles-Antoine Roy, Alec Malo, Samuel Hatto et Olivier Plourde font partie des nouveaux visages.
Le club doit décider du sort des joueurs inscrits au Cégep lundi. Les Ontariens profiteront d'une plus longue vitrine. De son côté, le Thursolien Anthony Beauchamp a été retranché ce week-end. Ses droits ont donc été retournés aux Screaming Eagles du Cap-Breton. Ces derniers avaient prêté le produit local aux Olympiques pendant le camp d'essai.