Malgré la défaite des Olympiques, Manix Landry a pu se consoler en marquant dans un deuxième match de suite.

Le Drakkar gagne sans conviction face au Olympiques

Si les Olympiques de Gatineau ont volé un match où ils avaient été déclassés à Boisbriand dimanche, ils ont subi le sort inverse à Baie-Comeau mercredi soir au début d’une séquence de sept matches en 11 jours.

En dépit de leur domination de 31-19 au chapitre des tirs, ils ont été défaits 5-2 par le Drakkar, un club qui occupe le troisième rang du classement canadien. Même si les Gatinois se sont bien débrouillés contre la puissante formation de la Côte-Noard, l’entraîneur-chef Éric Landry n’était pas satisfait après le match.

« Je suis déçu de mes joueurs. J’aurais aimé que les vétérans mènent l’équipe comme ils l’ont fait dans les derniers matches. Ils doivent jouer ‘plus pesant’ et montrer l’exemple. »

Le Drakkar (13-3-1) a été en mesure de prendre le contrôle du pointage en marquant trois fois sur ses trois seules occasions en avantage numérique. Les Olympiques (7-7-3) n’ont rien fait qui vaille avec l’avantage d’un joueur sur la patinoire. Ils ont été zéro en six.

« Le Drakkar a marqué trois beaux buts sur son attaque massive et je considère que leurs deux autres buts ont été chanceux. La rondelle a roulé pour eux alors que nous avons encore essayé trop de beaux jeux qui n’ont mené à rien. Nous n’avons pas assez faim en avantage numérique », a suggéré Éric Landry, dont la troupe a mis fin à une séquence de quatre matches où elle avait récolté au moins un point au classement.

Champion de la coupe Memorial avec le Titan d’Acadie-Bathurst au printemps dernier, Samuel L’Italien a dirigé l’attaque du Drakkar avec deux buts et une mention d’aide. Le Gatinois D’Artagnan Joly a marqué le cinquième but des siens. Jordan Martel et Ivan Chekhovich, le joueur de la semaine dans la Ligue canadienne de hockey, ont été les autres à déjouer Tristan Bérubé.

Manix Landry a compté dans un deuxième match de suite pour les Olympiques. Il avait inscrit son premier but en carrière à Boisbriand dimanche. « Il a peut-être retrouvé sa confiance en marquant son premier but. Il a joué avec des vétérans ce soir. Ça l’a aidé », a expliqué Éric Landry, dont l’équipe se rendra à Chicoutimi jeudi pour y affronter les Saguenéens.

Charles-Antoine Roy a été l’autre Gatinois à battre le gardien Kyle Jessiman. Le défenseur Pier-Olivier Lacombe a participé aux deux buts.

Les Olympiques alignaient un nouveau joueur à Baie-Comeau mercredi. Philippe Caron, un Franco-Ontarien de Timmins, arrive de l’organisation des Greyhounds de Sault Ste-Marie où il était coincé derrière une défensive expérimentée. En l’absence de Gabriel Bilodeau, qui purgeait le deuxième d’une suspension de trois matches, les Olympiques ont utilisé sept défenseurs à Baie-Comeau. Âgé de 18 ans, Caron avait récolté deux points en 26 matches avec les Greyhounds depuis l’an dernier. À 16 ans, le diminutif défenseur de 5’8’’ avait amassé 41 points en 53 matches au niveau junior B.

+

INTRÉPIDE : GROLEAU ENCAISSE UN PREMIER REVERS

La séquence de six victoires consécutives de l’Intrépide de Gatineau est morte à Montréal-Nord mercredi soir.

Devant le filet, Alexandre Groleau a également vu sa séquence intacte prendre fin dans un revers de 3-2 contre le Rousseau Royal de Laval-Montréal. Le gardien de 16 ans avait remporté ses neuf premiers départs de la saison dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

Mercredi, il a été battu trois fois sur 21 tirs. Son opposant, Jérémie Bergeron, a été plus sollicité dans la victoire de l’équipe locale. Il a repoussé 31 des 33 tirs gatinois.

Le Rousseau Royal (9-7-2) avait pris une bonne option sur la rencontre quand Daniel Agostino a ouvert la marque en fin de première période, puis Charles Locas a ajouté un coussin de deux buts au début de la troisième période, mais comme il l’a fait à maintes reprises cette saison, l’Intrépide (13-2-2) est revenu de l’arrière pour égaler la marque. William Dagenais a d’abord inscrit son septième but de la saison deux minutes après le but de Locas. Quelques minutes plus tard, Andrew Belchamber a créé l’égalité 2-2 à l’aide de son septième but de la campagne.

Jason Perron a toutefois inscrit le but de la victoire alors que les deux équipes évoluaient à quatre contre quatre avec moins de trois minutes à faire au match.

Le Rousseau Royal a profité de ses nombreux avantages numériques pour prendre les devants 2-0 dans ce match. L’Intrépide a été puni à neuf reprises et n’a pas su profiter de ses trois propres occasions sur le jeu de puissance. C’était seulement le deuxième revers en temps réglementaire des Gatinois en 17 matches. L’Intrépide devra toutefois relever un grand défi le week-end prochain alors qu’il accueillera deux fois les Cantonniers de Magog (14-1-2).