Marco Rossi

L’année du spectacle Rossi chez les 67’s

Les amateurs de hockey junior de la région d’Ottawa/Gatineau seront bien servis ce week-end.

Ils pourront assister au match d’ouverture des Olympiques vendredi et voir Hendrix Lapierre en action samedi. En prime, ils auront le loisir de couronner leur week-end avec le premier match des 67’s d’Ottawa à la Place TD dimanche.

Ce sont donc deux espoirs hautement convoités du repêchage 2020 de la LNH qui animeront le spectacle dans la région en fin de semaine puisque Marco Rossi obtient aussi la faveur populaire des recruteurs.

L’Autrichien des 67’s arrive au 12e rang sur la liste printanière dressée par l’analyste Bob McKenzie de TSN. Lundi de cette semaine, Rossi a fêté ses 18 ans. À sa première saison dans la Ligue de l’Ontario, il a pivoté un premier trio et sa vision du jeu a permis à Tye Felhaber de marquer 59 buts. Blessé durant la saison, il a quand même marqué 29 buts et totalisé 65 points en 53 matches pour terminer au deuxième rang du classement des recrues derrière Cole Perfetti de Saginaw (74 points en 63 matches).

Réservé de nature, Rossi sait que les projecteurs seront braqués sur lui cette saison, mais il n’a pas l’intention de se laisser déconcentrer par cette surveillance accrue.

« J’ai vu que j’avais été classé comme un espoir de première ronde, mais ce que les recruteurs pensent n’a pas d’importance pour moi. Je ne veux pas me préoccuper du repêchage. Tout ce que je veux, c’est devenir meilleur chaque jour », avait-il dit au Droit avant d’amorcer sa deuxième saison avec les 67’s.

Après deux matches, Rossi a déjà récolté des points sur trois des cinq buts des 67’s. Son trio complété par Austen Keating et Graeme Clarke a d’ailleurs été responsable des cinq buts marqués en temps réglementaire par les Ottaviens dans leur week-end d’ouverture sur la route.

« Tye Felhaber était une bonne cible pour moi l’an dernier, mais on m’a jumelé à Keating et Clarke cette année. Keating est un bon fabricant de jeu et Clarke est un tireur d’élite. La chimie est déjà très présente entre nous. Je pense que Clarke a le potentiel de marquer beaucoup de buts cette saison. »

Âgé de 18 ans, Clarke a été repêché en troisième ronde par les Devils du New Jersey l’été dernier après avoir marqué 23 buts en 55 matches. Chez les 67’s, on pense qu’il pourrait doubler cette production cette saison.

Fan de Rossi dès son premier entraînement sur la patinoire la saison dernière, l’entraîneur-chef André Tourigny ne voit pas comment son premier centre de 5’9’’ pourrait rater son coup.

« C’est un compétiteur né. Chaque jour, il travaille pour être le meilleur sur la glace. C’est un jeune homme très sérieux qui ne prend jamais une journée de congé. C’est sûr qu’il va inscrire des points cette saison, mais ce qui est vraiment spécial avec lui, c’est qu’il parvient à aider l’équipe même quand il ne produit pas de points. C’est un joueur extrêmement efficace avec et sans la rondelle. »

Les 67’s (2-0-0) vont disputer un troisième match de suite à l’étranger à Kingston vendredi, mais ils feront leurs débuts à la Place TD dimanche contre les Petes de Peterborough (1-1-0), un club qui pourrait se battre pour le premier rang de la conférence cette saison.