Quelques admirateurs de Kieran Craig portaient fièrement son chandail dans un établissement d’Alexandria qui présentait le match des Olympiques contre les Mooseheads sur deux écrans jeudi soir.

La soirée du hockey à Alexandria

ALEXANDRIA — Alexandria a connu sa Soirée du hockey dans l’Est ontarien jeudi soir.

Répondant à une invitation du Droit, plus de 80 partisans des Olympiques de Gatineau se sont donné rendez-vous au Atlantic Pub and Eatery dans la contrée de Kieran Craig pour visionner le match contre les Mooseheads de Halifax sur deux grands téléviseurs. L’établissement historique qui tient debout depuis 1882 a un charme certain et l’identité du joueur préféré du village de 3500 âmes ne faisait aucun doute.

Il y avait chandails frappés du numéro 19 au nom de Craig à toutes les tables. Kevin et Tina Craig, les parents du joueur de 18 ans étaient bien fiers de voir toute la communauté se rassembler pour voir leur fils à l’oeuvre dans un amphithéâtre au bord de l’océan atlantique. «C’est vraiment bien parce qu’il y a des gens qui n’avaient jamais vu un match de Kieran dans le junior majeur encore. Peut-être que ça va leur donner le goût de venir à Gatineau maintenant», a dit Tina.

À LIRE AUSSI: Les Mooseheads se vengent des Olympiques

Kevin et Tina ainsi que leur fille Lauryn habitent à distance de marche du Atlantic Pub, mais ils ne ratent jamais un match de leurs fils au centre Guertin. Alexandria est situé à 1 h 15 de route de Gatineau dans l’Est ontarien. Le grand-père paternel était aussi sur place en espérant un but de la vedette du jour.

Craig n’a pas marqué dans la défaite de 4-3 contre les Mooseheads, mais c’est venu bien près à deux reprises, dont une fois en prolongation. Tout le monde est resté assis sur le bout de son siège pendant 65 minutes.

Il n’y a pas que sa famille ou encore sa copine qui auraient aimé célébrer un but dans l’ambiance champêtre qui a duré jusqu’à deux heures après la fin du match. Dix des 20 professeurs de l’ancienne école secondaire (Le Relais) de Craig s’étaient déplacés tout comme Jérémy Quesnel, Félix Sauvé, Mathieu Sabourin et Matthew Gasuik, ses anciens coéquipiers chez les Hawks de Hawkesbury junior A.

Sachant qu’une soirée avait été organisée en son honneur dans son village, Craig avait même enregistré un message de remerciement sur vidéo que sa mère a diffusé sur un téléviseur entre deux périodes.

L’expérience a été une première à Alexandria, mais probablement pas la dernière.