Yakov Trenin a frappé à la porte des buts du gardien Kyle Jessiman à quelques reprises vendredi soir au Centre 200, mais la recrue des Screaming Eagles a repoussé chacun des 25 tirs des Olympiques. À lui seul, le Russe a dirigé quatre tirs au filet.

La prolongation sourit aux Screaming Eagles

Sur la glace du Centre 200 de Sydney, on aurait pu s'attendre à un feu d'artifice pour le match d'ouverture des séries éliminatoires entre les Olympiques de Gatineau et les Screaming Eagles du Cap-Breton.
Avec Vitalii Abramov (104 points), les Gatinois misaient sur le meilleur marqueur de la LHJMQ. Les Néo-Écossais pouvaient répliquer avec le meilleur franc-tireur du circuit Courteau en la personne de Giovanni Fiore (52 buts).
À la surprise générale, ni un ni l'autre n'a pu noircir la feuille de pointage dans les 60 premières minutes de jeu. Au fait, aucune équipe n'a pu marquer en temps réglementaire.
Cependant, Giovanni Fiore s'est repris en prolongation pour donner une victoire de 1-0 aux locaux en comptant - sans aide - pendant un désavantage numérique.
En poussant le match en période supplémentaire, les Olympiques avaient une chance inouïe de prendre l'avance dans la série dès le premier match. Shawn Boudrias avait même touché le poteau avec 3:10 à faire à la troisième période. Un seul tir pouvait faire la différence.
Après avoir tenu les siens dans le coup pendant 61 minutes, Mathieu Bellemare a finalement cédé sur le 34e tir auquel il a fait face. À l'autre bout de la patinoire, la recrue Kyle Jessiman a effectué 25 arrêts pour signer un jeu blanc dès son premier match des séries en dans la LHJMQ.
But controversé
L'entraîneur-chef des Olympiques, Éric Landry, bouillait après la partie parce que Zack MacEwen s'est fait accrocher sur la séquence qui a mené au but de Fiore.
« MacEwen avait la rondelle et il est tombé. Ç'a donné une descente à deux contre un pour les Screaming Eagles. Les arbitres ne voulaient pas être un facteur dans le match, mais en ne décernant pas cette punition sur MacEwen, ils sont devenus un facteur direct. C'est inacceptable qu'ils n'ont pas donné de punition là-dessus. Nous aurions dû évoluer à cinq contre trois. Au lieu de cela, la situation nous a coûté le match », a-t-il déploré.
Landry était encore plus choqué étant donné que Vitalii Abramov avait été puni sur un jeu semblable plus tôt dans le match. « C'était même pire parce que leur joueur n'avait pas la rondelle quand Vitalii l'a fait trébucher. »
Les Olympiques ont dû se défendre à sept reprises en désavantage numérique, dont cinq fois dans la première portion de la rencontre. Les visiteurs ont toutefois fait du bon boulot pour écouler ces punitions sans dommage. Les locaux ont été punis cinq fois.
« Nous avons joué un match physique. Eux aussi. Mais en général, je m'attendais à ce genre de match. C'était extrêmement serré. Il n'y avait pas d'espace sur la patinoire. Les deux gardiens ont fait de gros arrêts. Nous avons eu beaucoup de chances de marquer, mais nous avons touché deux poteaux et raté la cible trop souvent », a ajouté Landry.
Les deux équipes n'auront pas grand temps pour ruminer ce premier match. Elles reprennent l'action dès samedi soir à Sydney. La série se transportera ensuite à Gatineau mardi et mercredi à 19h30.
Pas le départ souhaité des 67's
Sasha Chmelevski a marqué le premier but de la série entre les 67's d'Ottawa et les Steelheads de Mississauga au Hershey Center vendredi soir, mais le gardien Leo Lazarev n'était pas à son mieux et les locaux en ont profité pour remporter le premier duel 6-2.
Les hommes de Jeff Brown avaient très bien entrepris le match, mais les Steelheads ont répondu avec trois buts rapides en fin de première période pour prendre le contrôle de la rencontre. Owen Tippett, un jeune espoir de 17 ans, a terminé le match avec un but et trois passes. Trent Fox, deux fois, Michael McLeod, Vili Saarijarvi et Nathan Bastian ont aussi compté pour les vainqueurs. Le deuxième but de Fox a été inscrit dans un filet désert alors que les 67's tentaient le tout pour le tout avec un pointage de 5-2 et six minutes à écouler au match.
Le Franco-Ontarien Zack Dorval a été l'autre joueur des 67's à déjouer le gardien Jacob Ingham dans un match où les Steelheads ont dominé 30-25 au chapitre des tirs.
Même s'il a récolté une passe sur le but de Chmelevski à la huitième minute de jeu, Artur Tyanulin a connu un match difficile. Il a été sur la glace pour cinq buts des Steelheads alors que les 67's dépendent du Russe pour générer de l'attaque dans cette série où ils sont grandement négligés.
Trent Fox et Nathan Bastian ont tous les deux amassé trois points dans ce premier gain des Steelheads.
Les deux clubs se donneront à nouveau rendez-vous à Mississauga dimanche pour le deuxième match de la série. 
Celle-ci se transportera à la Place TD d'Ottawa pour les troisième et quatrième matches mardi et jeudi de la semaine prochaine.