Dans quelques heures, les Olympiques de Gatineau vivront une première dans leur histoire. Ils repêcheront le tout premier joueur de la séance de sélection de la LHJMQ.
Dans quelques heures, les Olympiques de Gatineau vivront une première dans leur histoire. Ils repêcheront le tout premier joueur de la séance de sélection de la LHJMQ.

La nuit blanche des Olympiques

En temps normal, l’heure devrait être aux réjouissances. Il devrait y avoir de la fébrilité dans l’air.

Dans quelques heures, les Olympiques de Gatineau vivront une première dans leur histoire. Ils repêcheront le tout premier joueur de la séance de sélection de la LHJMQ.

Mieux encore, à moins d’une ou des transactions, ils auront trois des quatre premiers choix. Du jamais vu dans l’histoire du circuit Courteau. À moins de 24 heures de cette journée historique qui devrait servir à jeter les bases d’une équipe aspirante à un championnat, ils détenaient toujours cinq choix parmi les 23 premières sélections.

Les partisans sont excités. Ils ont hâte de connaître le dénouement de cette journée inédite. Les membres de l’organisation le sont aussi, mais le mystère persiste sur le déroulement de cette première ronde qui sera présentée sur la chaîne YouTube de la LHJMQ à compter de 18 h 30.

À son premier repêchage à titre de directeur général en carrière, Louis Robitaille nage dans l’incertitude. Deux des joueurs qu’il convoite ne lui ont pas encore donné l’assurance qu’ils se présenteraient à Gatineau si les Olympiques devaient les repêcher.

Tristan Luneau, le premier choix unanime, a une entente verbale avec l’Université du Wisconsin. Le défenseur de Victoriaville a aussi eu des contacts avec le Stampede de Sioux Falls, l’équipe de la USHL qui l’a repêché il y a quelques semaines.

Michael Mastrodomenico, un autre défenseur hautement classé sur les listes de plusieurs équipes de la LHJMQ, a montré une ouverture face aux Olympiques et aux Remparts de Québec, mais n’est pas encore pas prêt à se commettre envers le circuit Courteau. La route de la NCAA est aussi dans son horizon. Les hockeyeurs ont des options. Ils peuvent les exploiter.


« La pression se transforme en excitation quand on est bien préparé et quand on est bien entouré »
Louis Robitaille

Louis Robitaille peut-il vraiment se permettre de rouler les dés et repêcher deux joueurs qui ne se rapporteront pas à son équipe dans un repêchage aussi crucial pour l’avenir de la franchise? Le jeu des négociations et de coulisses risque d’évoluer jusqu’au lancement de la séance de vendredi et Louis Robitaille aura probablement passé une nuit blanche.

«La pression se transforme en excitation quand on est bien préparé et quand on est bien entouré. Je pensais comme ça à titre de joueur. Ça n’a pas changé. Demain (vendredi), je vais prendre trois des quatre meilleurs joueurs du repêchage. Nous n’avons aucune indication qu’ils ne viendront pas. Les rumeurs qui circulent, c’est juste du bruit.»

Alors voilà. Le nouveau «Big Boss» des Olympiques n’est pas nerveux. Il a confiance de pouvoir attirer la crème du repêchage.

«Tout le monde est à même de constater ce que nous sommes en train de mettre en place sur le plan académique et hockey. Nous savons que les meilleurs joueurs voudront profiter de cet encadrement. Les meilleurs joueurs qui se gardaient la porte ouverte pour les États-Unis sont presque tous venus dans la ligue. Nous croyons en notre produit. Nous allons prendre trois des quatre premiers joueurs sur notre liste et rendus à notre quatrième choix de première ronde (le 13e), nous verrons ce que nous ferons.»

Louis Robitaille n’a pas l’intention de réinventer la roue vendredi soir.

«On va contrôler ce qu’on peut contrôler. Une chose que je contrôle, c’est que nous avons les deux premiers choix. Les bonnes équipes se construisent avec des individus de qualité qui forment un groupe. Ça va nous prendre des joueurs de talent qui adhèrent à cela. Vendredi en première ronde, nous allons sélectionner quatre joueurs de très grande qualité qui vont nous aider à gravir les échelons un à un.»

Et maintenant, que le spectacle commence!