Alain Sear reste optimiste que le projet du nouvel amphithéâtre aboutisse bien que celui-ci pourrait faire l'objet d'un référendum.

La coupe Memorial en 2022

Comme à chaque fois où le dossier du nouveau Guertin semble avancer, le président et gouverneur des Olympiques de Gatineau était en verve jeudi matin.
Après avoir vu l'Assemblée nationale de Québec recommander à l'unanimité le projet de loi privé qui permettra à la Ville de Gatineau de négocier de gré à gré avec Vision Multisport Outaouais afin de construire le prochain amphithéâtre du club de la LHJMQ, Alain Sear a réitéré son intention de présenter le tournoi de la coupe Memorial à Gatineau en 2022.
« C'est un voeu. C'est un rêve. La décision de nos élus mercredi soir à Québec nous permet de continuer à y croire », a expliqué Sear, un des 10 propriétaires des Olympiques.
Pour la première fois depuis longtemps, ce dernier peut enfin commencer à croire aux échéanciers qui amèneront son club à la place de la Cité. Si tout se passe comme prévu, les travaux de construction débuteront en mai 2018 et le club de la LHJMQ pourra commencer à y jouer ses matches en septembre 2020.
Ça laisse encore trois saisons aux Olympiques au centre Robert-Guertin. Et si les travaux devaient aller plus vite que prévu ? « Le sujet a déjà été discuté avec notre conseil d'administration. Nous n'allons pas rentrer un nouvel édifice à mi-saison. Ils font mieux de prendre leur temps pour bien faire les choses. »
Partisan du maire
À moins que le projet soit refusé par voie référendaire, Alain Sear peut enfin voir la lumière au bout du tunnel. S'il avait pu embrasser le maire Maxime Pedneaud-Jobin, il l'aurait sûrement fait mercredi soir.
« Au début de l'aventure, je ne croyais pas que le projet allait aboutir. Nous avions essuyé tellement d'échecs et il semblait sceptique à l'idée de bâtir un nouvel amphithéâtre, mais il avait autre chose derrière la tête. Plus son projet avançait, plus je réalisais que sa vision était sensée. Économiquement, ce qu'il a présenté, c'est un projet extraordinaire pour tous les partis impliqués. Le maire a fait un travail phénoménal et il faut être reconnaissant envers tous les efforts qu'il a investis pour mener ce projet jusqu'au bout. Je tiens à le féliciter et le remercier. Il va assurer la viabilité de notre équipe dans la LHJMQ à long terme. »
Alain Sear a ajouté qu'il a senti le vent tourner en février dernier lors d'une réunion avec tous les intervenants du complexe dossier. « Toutes les questions ont été posées et elles ont toutes eu leurs réponses. Ce jour-là, j'ai commencé à croire qu'on irait finalement de l'avant. »
Ayant appris qu'il n'y avait jamais rien de gagner à l'avance dans le dossier Guertin, Alain Sear veut patienter encore un peu avant de célébrer. Un référendum pourrait avoir lieu si 10 % des Gatinois signent un registre qui sera ouvert pendant cinq jours à la fin juin. Dans ce cas, la population sera appelée à voter sur le projet déposer par la Ville et son partenaire VMSO.
« Si ça devait se rendre là, je ne suis pas vraiment inquiet, car il s'agit d'un bon projet pour tout le monde, mais nous allons faire preuve d'humilité d'ici là. »