Joseph Garreffa a inscrit trois points dès son premier match dans l’uniforme des 67’s d’Ottawa après avoir été acquis samedi contre trois choix de troisième ronde au repêchage de la Ligue de l’Ontario.

Impact immédiat pour Garreffa avec les 67's

Les 67’s d’Ottawa n’ont pas tardé à réagir à la perte de leur meilleur franc-tireur pour une période de quatre à six mois.

Les marqueurs au potentiel de 50 buts ne courent pas les rues, mais samedi, les 67’s ont pris les grands moyens pour amenuiser l’absence prolongée de Graeme Clarke en expédiant trois choix de troisième ronde aux Rangers de Kitchener afin de leur soutirer l’attaquant Joseph Garreffa.

Le patineur de 20 ans attendait une transaction chez lui à Toronto après avoir récemment été retranché par le club-école des Kings de Los Angeles.

Garreffa a déjà quatre années d’expérience dans la Ligue de l’Ontario. La saison dernière, il a marqué 32 buts et récolté 87 points en 68 matches. Samedi, il jouait au golf près de chez lui quand son agent lui a annoncé sa prochaine destination. Débarqué à Ottawa tard en soirée sans avoir participé à un seul entraînement avec sa nouvelle équipe, il a eu un impact immédiat en récoltant un but et trois points dans un gain de 5-4 des 67’s sur les Bulldogs de Hamilton.

« J’avais une transition rapide à faire après avoir appris mon échange samedi. On m’a dit que je serais jumelé à Marco Rossi et Austen Keating. Je ne pouvais pas être plus excité par cette nouvelle. Marco a des habiletés incroyables. Il sera repêché rapidement. Quant à Keating, il a fait ses preuves dans cette ligue. Je n’ai entendu que de bonnes choses sur les entraîneurs et la ville », a dit celui qui a participé à la remontée des 67’s en inscrivant ses trois premiers points dans la troisième période.

En arrière 1-3 après deux périodes malgré une nette domination au chapitre des tirs, les 67’s (7-4-0) ont finalement pu trouver les failles derrière le gardien Marco Constantini, qui affrontait son frère jumeau Anthony Constantini pour la première fois dans la LHO.

Le défenseur de 20 ans Noel Hoefenmayer a couronné la remontée des 67’s en complétant son premier tour du chapeau en carrière sur une superbe offrande de Marco Rossi en prolongation.

Sous les yeux de sa famille en visite, l’Autrichien a participé aux cinq buts des vainqueurs. Austen Keating a été l’autre joueur local à profiter des cadeaux d’un des meilleurs espoirs du prochain repêchage de la LNH.

Devant Kilrea et Potvin

Garreffa aura donc fait bonne impression devant le légendaire Brian Kilrea, qui célébrait son 85e anniversaire dimanche. Denis Potvin, son invité spécial, a aussi assisté aux débuts fracassants du nouvel attaquant des 67’s.

« Vous savez, je peux faire encore mieux que ça, a cependant révélé Garreffa. Aujourd’hui, j’ai joué mon match C. J’aurai encore besoin d’un peu de temps avant de retrouver mon match A. Je suis juste content d’avoir pu jouer un match avant celui de vendredi prochain contre Kitchener ! Je pense que je vais avoir du plaisir ici. Vous avez déjà vu deux buts tic-tac-toe où tout le monde a touché à la rondelle », a dit celui qui avait disputé son dernier match il y a trois semaines dans la Ligue américaine.

L’entraîneur-chef André Tourigny savait très bien ce que son club achetait lorsqu’il s’est entendu avec les Rangers pour amener le petit attaquant de 5’7’’ à Ottawa.

« Nous avions besoin d’un joueur d’impact en attaque. Joseph en est un. Il a de la vitesse, il contrôle bien la rondelle et il peut fabriquer des jeux. C’est un joueur calme qui peut aller te chercher de gros buts quand le match est sur la ligne. »

Wilson écope

Le malheur dans tout ça, c’est que les 67’s ont dû tasser un joueur fort populaire auprès de ses entraîneurs et de ses coéquipiers pour faire de la place à Garreffa. Hudson Wilson avait pour seul défaut d’avoir 20 ans.

« Nous sommes contents d’avoir Joseph chez nous, mais le côté humain de cette transaction est plus difficile à vivre. Huddy était un 67 depuis cinq ans. C’est un grand frère dans le vestiaire. Austen Keating vivait avec lui. Son leadership va nous manquer, mais nous allons essayer de lui trouver une bonne place pour finir sa carrière junior », a indiqué Tourigny.

+

L'INTRÉPIDE ET LES CHEVALIERS DIVISÉS

Le programme double entre l’Intrépide de Gatineau et les Chevaliers de Lévis n’a pas fait de maître en fin de semaine au Complexe Branchaud-Brière.

Les Chevaliers ont triomphé par la marque de 4-1 samedi et l’Intrépide a répliqué en l’emportant par le même pointage dimanche après-midi.

Frédéric Brunet avait été l’unique marqueur de l’Intrépide (9-4-0) dans la première manche du duel. Le lendemain, Samuel Fortier, Andrew Belchamber, Jonathan Presseau et Jonathan Delorme ont trouvé le fond du filet pour renverser la vapeur contre  les Chevaliers (6-6-2), champions en titre de la coupe Jimmy-Ferrari.

Les Gatinois prendront la route à leur tour le week-end prochain afin d’y disputer deux matches de suite contre les Forestiers d’Amos.