Guidés par une prestation de quatre points d’Émile Hegarty-Aubin, les Olympiques de Gatineau ont comblé un déficit de 1-3 pour renverser l’Armada de Blainville-Boisbriand 5-3 au Complexe Branchaud-Brière dimanche.

Hegarty-Aubin explose et propulse les Olympiques vers la victoire à domicile

Émile Hegarty-Aubin a bien choisi son moment pour exploser offensivement.

L’attaquant de deuxième saison a inscrit ses quatre premiers points en matches hors-concours d’un seul trait pour mener les Olympiques de Gatineau à un gain de 5-3 contre l’Armada de Blainville-Boisbriand dimanche après-midi au Complexe Branchaud-Brière.

Le prochain match contre les 67’s d’Ottawa dimanche prochain sera le dernier du calendrier préparatoire. D’ici là, plusieurs joueurs qui participent à des camps des recrues de la LNH seront de retour.

Mais en l’absence des attaquants Charles-Antoine Roy (Vegas), Mathieu Bizier (Détroit) et Métis Roelens (blessé), l’entraîneur-chef Éric Landry a eu la main heureuse en rassemblant Hegarty-Aubin avec Manix Landry et Matthew Grouchy pour la première fois.

L’attaque gatinoise était en panne sèche, mais cette combinaison a eu un impact immédiat. Hegarty-Aubin a compté le premier et le dernier but des Olympiques. Il a aussi obtenu des passes sur le but égalisateur de Kieran Craig en fin de deuxième période et le but de la victoire de Manix Landry à mi-chemin en troisième période. Sur ce but, c’est toutefois le défenseur David Aebischer qui a effectué la passe primaire.

«La chimie a très bien marché aujourd’hui avec Manix et Grouchy. Je ne me souviens pas du tout de mon dernier match de quatre points ! C’est sûr que ce match-là va me donner confiance, surtout en pré-saison. C’est important de goûter à des succès avant que la saison commence et pendant que nous avons encore des joueurs dans des camps professionnels. C’était le moment de se démarquer», a dit le héros du jour, débarqué chez les Olympiques dans une transaction avec les Remparts de Québec (Alexis Girard) pendant le dernier temps des Fêtes.

Chose certaine, la prestation d’Hegarty-Aubin n’est pas passée inaperçue auprès d’Éric Landry.

«Hegarty-Aubin est rendu à 18 ans et il prend déjà son rôle de leader à cœur. C’est un joueur qui se présente à chaque match et il travaille fort. Il amène de l’énergie à l’équipe. Aujourd’hui, il en a récolté tous les bénéfices en obtenant plusieurs points.»

Il faut dire que les Olympiques avaient été séduits par sa fougue et sa rapidité dès son arrivée l’an dernier.

«Tout le monde m’avait dit qu’il cadrait très bien avec ce que l’on cherchait. C’est le type de joueur que j’aime. Aujourd’hui, il n’a fait que confirmer sa réputation», a ajouté Landry.

En matches préparatoires, les clubs de la LHJMQ ont le droit d’inscrire 21 joueurs dans leurs alignements et les Olympiques en ont profité dimanche en «habillant» 12 attaquants, sept défenseurs et deux gardiens afin de procéder à quelques tests finaux.

Ce qui a impressionné dans ce gain de 5-3, c’est que ce sont surtout les plus jeunes joueurs qui ont été en mesure de s’affirmer. Les deux premiers choix du club au dernier repêchage se sont illustrés. Ils n’ont que 16 ans, mais Zach Dean a marqué un but et ajouté une passe alors qu’Olivier Boutin a été solide à la ligne bleue tout en fournissant une passe sur le but d’assurance d’Hegarty-Aubin.

En plus d’avoir pris du coffre cet été, Manix Landry a aussi démontré plus d’aisance à son deuxième camp dans la LHJMQ.

«Depuis le début du camp, on se rend compte que nos jeunes répondent très bien aux attentes. Ils sont bien entourés par des vétérans comme Matthew Grouchy et Carson MacKinnon. C’est plaisant de voir que nous pouvons avoir de bonnes combinaisons en l’absence de Bizier, Roy et Roelens», a expliqué Landry.

Devant le filet, Rémi Poirier a travaillé pendant 60 minutes pendant un deuxième match de suite parce que Creed Jones s’est blessé légèrement pendant la période de réchauffement. Il a affronté 28 tirs. Il a été battu par Stéphane Huard, Maxim Bykov et Benjamin Corbeil.

***

Un but qui soulage Kieran Craig

Kieran Craig avait été la révélation du camp d’entraînement des Olympiques à l’été 2018. Avec sept buts en six matches hors-concours, il avait partagé le sommet des francs-tireurs de la LHJMQ avec Alex Beaucage des Huskies de Rouyn-Noranda.

Le Franco-Ontarien d’Alexandria avait toutefois dû attendre au 30 décembre avant de marquer un premier but en saison régulière et il avait terminé sa saison recrue avec cinq buts et 15 points en 63 matches. Rendu à 18 ans, Craig commençait à s’impatienter à son deuxième camp.

Dimanche, il a marqué un premier but en cinq matches hors-concours en fin de deuxième période. Aidé par Milo Roelens et Émile Hegarty-Aubin, il venait d’égaler la marque 3-3.

« J’avais bien joué dans les deux derniers matches contre les 67’s et l’Armada. J’ai eu des chances, mais je les ai ratées. L’année passée, j’ai eu un bon camp avec beaucoup de buts. Cette année, j’espère que je vais garder mes buts pour la saison régulière et surtout compter plus rapidement. Je me sens plus rapide et j’ai plus d’expérience. Nos jeunes joueurs sont aussi plus expérimentés. Peu importe qui seront mes partenaires de trio, j’ai l’impression que j’aurai de meilleures occasions de marquer cette année. »

+

WEEK-END D'OUVERTURE PARFAIT POUR L'INTRÉPIDE

L’Intrépide de Gatineau a terminé son premier week-end d’activités dans la Ligue midget AAA du Québec sur une note parfaite. Après une victoire décisive de 8-1 à domicile vendredi, il est allé vaincre les Vikings de St-Eustache 4-1 à l’aréna Florian-Guindon dimanche.

Retranché au camp des Vikings avant d’être réclamé par l’Intrépide, le gardien Philippe Cloutier a savouré la victoire plus que les autres. À son premier départ de la saison, le choix de cinquième ronde des Foreurs de Val-d’Or a effectué 26 arrêts contre son ancienne organisation.

Seul Marek Doucet a pu tromper sa vigilance dans le camp des Vikings (0-1-1). Samuel Fortier, Andrew Belchamber et Jacob Santerre ont déjoué Ventsislav Shingarov pour l’Intrépide (2-0-0). Il a arrêté 31 tirs. Tristan Laflamme a ajouté un but dans un filet désert.

Laflamme, Belchamber et Marc-Antoine Séguin ont terminé le duel avec deux points chacun. Espoir des Huskies de Rouyn-Noranda, Séguin a récolté cinq points en fin de semaine pour prendre la tête du classement des compteurs avec Zackary Michaud des Cantonniers de Magog.

L’Intrépide sera à Trois-Rivières vendredi prochain avant de revenir à la maison pour accueillir les Forestiers d’Amos dimanche.