Benoît-Olivier Groulx

Groulx retranché par Équipe Canada Junior, puis échangé aux Wildcats

Il devait passer le temps des Fêtes en République tchèque. Il devra finalement réveillonner au Nouveau-Brunswick.

Dans les prochaines heures, Benoît-Olivier Groulx devra digérer les événements qui se sont bousculés durant un des plus éprouvants week-ends de sa jeune carrière.

Les dirigeants d’Équipe Canada Junior lui ont d’abord annoncé une délicate nouvelle. Il ne participera pas au Championnat du monde. Il y avait un dernier attaquant à retrancher. Il a été le malheureux élu.

« Nous avons eu une très difficile décision à prendre. Nous avons retranché un athlète qui évolue depuis un certain temps au sein du programme d’excellence national », a souligné le directeur des équipes nationales masculines à Hockey Canada, Shawn Bullock.

Groulx a effectivement participé aux Jeux olympiques de la jeunesse, en plus de briller au niveau U17 et U18.

« À la fin de la journée, nous avons pris une décision bien mûrie pour l’ensemble de notre équipe », précise l’homme de hockey.

À son retour au pays, Groulx devra s’installer dans un nouvel environnement.

Les dirigeants des Mooseheads de Halifax ont confirmé une rumeur qui circulait depuis déjà quelques jours. Groulx, leur capitaine, passe aux Wildcats de Moncton.

« Nous sommes heureux, dans un sens, de pouvoir céder Ben-O aux Wildcats, une équipe qui a de véritables chances de gagner la Coupe Memorial », affirme le directeur général des Mooseheads, Cam Russell.

À sa quatrième saison dans la LHJMQ, Groulx a récolté 41 points en 26 parties. Il était jusqu’à tout récemment capitaine des Mooseheads.

Sous contrat avec les Ducks d’Anaheim, il devrait faire le saut chez les professionnels, l’an prochain.