Charles-Antoine Roy donne la main à son ancien coéquipier David Aebischer dans une cérémonie d’avant-match à son honneur samedi soir au centre Robert-Guertin. L’ancien capitaine des Olympiques a marqué les deux premiers buts du Phoenix de Sherbrooke et il a récolté trois points dans un gain de 5-1 de la meilleure équipe junior au Canada.

Grosse remontée des Olympiques à Boisbriand

Les preneurs aux livres ne donnaient pas cher de leur peau après une période à Boisbriand dimanche après-midi.

Vendredi, les Olympiques de Gatineau ont perdu les services de deux joueurs clés (Manix Landry et Émile Hegarty-Aubin) dans leur premier duel d’un week-end de trois matches en trois jours.

Après un revers de 2-1 contre le Drakkar de Baie-Comeau vendredi, une autre défaite de 5-1 contre le Phoenix de Sherbrooke samedi, les Gatinois s’étaient déjà forgé un trou de trois buts après une période contre l’Armada de Blainville-Boisbriand dimanche.

En retard 4-1 et devant négocier avec des effectifs réduits, même l’entraîneur-chef Éric Landry croyait le match hors de la portée de son club fatigué.

«Nous n’avions pas beaucoup d’énergie en première période, mais il faut accorder beaucoup de crédit à nos joueurs parce qu’ils n’ont jamais cessé de travailler pour revenir dans le match où ils ont gardé les choses bien simples.»

C’était 4-2 après deux périodes, mais contre toutes attentes, Zach Dean et Métis Roelens ont égalé la marque 4-4 dans les six dernières minutes de jeu pour permettre aux Olympiques d’espérer compléter une remontée improbable.

Après une prolongation sans but où les Gatinois avaient même joué en désavantage numérique, Kieran Craig a été le seul marqueur de la fusillade et les Gatinois ont empoché deux précieux points sur la route avec une victoire de 5-4.

4 points pour Roelens

Métis Roelens a pris les choses en main à l’attaque avec un match de deux buts et quatre points. Devant son filet, Rémi Poirier n’a jamais bronché après avoir cédé deux fois devant Simon Pinard et aussi devant Benjamin Corbeil et Tommy Bouchard en première période.

Le gardien des Olympiques a affronté 50 tirs dans les 65 minutes du match et il a repoussé les trois tireurs de l’Armada en fusillade. Son brio a permis aux Gatinois de prendre une bonne avance de six points sur les Mooseheads de Halifax, dernière équipe qui peut encore les rattraper pour se faufiler dans le tableau des séries.

«Cette remontée est extrêmement satisfaisante. Nos joueurs ont montré énormément de caractère pour revenir dans un match qui aurait pu être fini après une période. On se faisait battre à toutes les rondelles en première période, mais nous avons demandé aux joueurs de faire la différence pour remplacer nos joueurs blessés. Plusieurs ont haussé leur jeu d’un cran aujourd’hui», a expliqué Landry.

Mathieu Bizier avait été l’unique marqueur des Olympiques en première période. Pier-Olivier Roy et Kieran Craig ont chacun récolté deux points.

La victoire a mis fin à une séquence de six défaites consécutives en pleine course de tortues pour accéder aux séries avec les Mooseheads, qui ont perdu leurs huit derniers matches.

Avec quatre matches à disputer en saison régulière, les Olympiques viennent de donner un dur coup aux espoirs des Mooseheads. Une autre victoire pourrait être suffisante.

«Il ne faut pas penser comme ça. La solution pour accéder aux séries se trouve entre nos mains. Il faut gagner le plus de matches possible avant d’entrer dans les séries», a ajouté Landry, qui n’avait pas de nouvelles sur l’état de santé à court terme de Manix Landry et Émile Hegarty-Aubin.

La soirée de Roy

Samedi soir, au «Vieux Bob», les Olympiques avaient lutté farouchement contre la meilleure équipe au Canada, mais leur ancien capitaine Charles-Antoine Roy a retenu toute l’attention. À son retour à Guertin, il avait été honoré en début de match avec la présentation d’un montage vidéo de ses meilleurs moments avec les Olympiques. On lui avait aussi remis le souvenir de son dernier chandail des Olympiques en cadeau. Il avait ensuite marqué les deux premiers buts du match. Le Phoenix a filé vers une 13e victoire de suite. Roy a récolté trois points.