Samuel Fortier traverse une bonne saison avec l’Intrépide de Gatineau. Il espère faire le saut chez les Olympiques la saison prochaine comme ses anciens coéquipiers Manix Landry et  William Dagenais.
Samuel Fortier traverse une bonne saison avec l’Intrépide de Gatineau. Il espère faire le saut chez les Olympiques la saison prochaine comme ses anciens coéquipiers Manix Landry et William Dagenais.

Fortier excité de se joindre aux Olympiques

Les Olympiques de Gatineau ont peut-être échangé leur meilleur compteur à la date limite des transactions dans la LHJMQ, mais en perdant les services de leur capitaine Charles-Antoine Roy à court terme, ils ont aussi planifié leur avenir à long terme.

Les Gatinois ont mis la main sur des choix de première, quatrième et huitième ronde du Phœnix de Sherbrooke, mais il ne faudrait pas oublier qu’ils ont aussi obtenu le meilleur franc-tireur de l’Intrépide de Gatineau dans ce troc. Samuel Fortier mène l’Intrépide avec 15 buts en 24 matches. Ça le positionne au sixième rang parmi les francs-tireurs de la Ligue midget AAA du Québec.

L’attaquant de 6’4’’ n’a pas touché la cible dans la victoire de 4-2 de l’Intrépide sur les Vikings de St-Eustache au Complexe Branchaud-Brière mercredi soir, mais il demeure le deuxième meilleur compteur du club avec 26 points en 24 matches. Il a même disputé un premier match dans la LHJMQ le 11 janvier, quand les Olympiques ont eu besoin de renforts.

L’idée de passer du Phoenix où il ne connaissait à peu près personne aux Olympiques l’a immédiatement séduit. Dans cette transaction, les Olympiques ont au moins pu ajouter un Gatinois à leur liste de protection pour remplacer le départ d’un autre Gatinois.

« J’étais vraiment content quand j’ai appris que j’avais été échangé à Gatineau. Les Olympiques ont un club plus jeune et j’aurai probablement plus de chances de percer leur alignement plus tard », a dit le vétéran de 17 ans après la victoire des siens mercredi.

Chez les Olympiques, il débarque en territoire connu. À sa première année pee-wee AA, il formait un trio qu’on surnommait la kid line avec... Wiliam Dagenais et Manix Landry, deux joueurs des Olympiques cette saison.

« Nous étions les plus jeunes du club et nous avions eu beaucoup de succès ensemble. Dans le pee-wee AAA, nous étions encore ensemble, mais pas dans le même trio. Cette année-là, nous avions gagné la coupe Dodge. Dans le bantam AAA, nous avons gagné le tournoi Royal-Brassard de Gatineau. Il y a une histoire entre nous. Ça va m’aider de voir des visages familiers l’année prochaine. Par la force des choses, je connais aussi [l’entraîneur-chef] Éric Landry. »

Fortier visera un poste avec les Olympiques la saison prochaine. D’ici là, le grand club lui a demandé de rester concentré sur sa saison avec l’Intrépide.

« Ils veulent que l’Intrépide fasse le plus long chemin possible dans les séries afin que je poursuive ma progression. J’ai un gros gabarit. Ils veulent que je l’utilise pour m’impliquer physiquement. »

Quant à son explosion offensive cette saison, Fortier l’attribue à son expérience et à sa maturité. À 17 ans, il est parmi les aînés de la Ligue midget AAA.

Le dernier tiers

Le week-end dernier, Fortier a vécu son baptême dans la LHJMQ. Mercredi soir, Samuel Emery, un autre espoir des Olympiques, a compté un but dans la victoire contre les Vikings (14-11-2). Andrew Belchamber, qui a disputé deux matches avec l’Armada de Blainville-Boisbriand cette saison, a marqué deux buts, dont celui de la victoire. Marc-Olivier Racine-Roy a été l’autre buteur de l’Intrépide (16-12-1), qui a ainsi amorcé son année 2020 avec deux victoires consécutives.

Installé au deuxième rang de sa division à deux points du Rousseau Royal de Laval-Montréal, l’Intrépide a-t-il pris des résolutions pour la nouvelle année ? L’entraîneur-chef Martin Lafleur assure que oui parce qu’il ne reste qu’un tiers de saison avant les séries éliminatoires.

« Il faut continuer de jouer de la bonne manière et selon notre identité. Il faut travailler sur des éléments qui vont nous permettre d’avoir du succès et ça va passer par le travail d’équipe. Il faut s’assurer d’entrer dans les séries avec de bonnes habitudes et il faudra s’habituer à disputer des matches serrés. »

L’Intrépide subira son prochain test en disputant deux matches à Magog, contre les meneurs de la ligue, en fin de semaine prochaine.