Anthony Gagnon, ancien des Olympiques, a battu Rémi Poirier deux fois en troisième période pour mener les Remparts à une victoire de 3-2 dimanche après-midi au Centre Vidéotron. C’était une première défaite en six matches pour les Gatinois.
Anthony Gagnon, ancien des Olympiques, a battu Rémi Poirier deux fois en troisième période pour mener les Remparts à une victoire de 3-2 dimanche après-midi au Centre Vidéotron. C’était une première défaite en six matches pour les Gatinois.

Fin d’une bonne séquence pour les Olympiques

QUÉBEC — Les Olympiques de Gatineau ont lutté jusqu’à la dernière minute pour étirer leur séquence victorieuse à Québec dimanche après-midi, mais les Remparts ont tenu bon pour l’emporter 3-2 devant 6722 spectateurs au Centre Vidéotron.

Ancien des Olympiques, Anthony Gagnon a fait la différence en marquant deux buts en troisième période.

Le nouveau capitaine des Remparts a ainsi permis à son club de reprendre six points d’avance sur les Gatinois au 16e rang, le dernier qui donne accès aux séries de la LHJMQ. Samedi, les Olympiques avaient enregistré une cinquième victoire de suite à Québec en s’imposant par la marque de 5-2.

« Ce but-là, contre mon ancien club, fait du bien en maudit, a dit l’auteur du but vainqueur. Les Olympiques sont en feu. Ils étaient en train de nous rattraper au classement. C’était un match important pour les deux clubs. On l’avait échappé hier. Il fallait rebondir. »

À LIRE AUSSI : Roy passe au Phoenix, Jones à l’Océanic

Malgré ce premier revers en 2020, les Olympiques (12-24-3) ont retranché quatre points à leur déficit sur les Remparts (16-22-1) en fin de semaine.

Pour Émile Hegarty-Aubin, un ancien Rempart qui a aussi marqué contre son ancienne équipe dimanche, son équipe voit maintenant la lumière au bout du tunnel.

« Depuis le retour des Fêtes, nous jouons super bien. Nous avons connu de bons matches à Shawinigan vendredi et ici hier. Aujourd’hui, on dirait que nous avons manqué de jus, mais je pense que nous pouvons être heureux de notre week-end. Nous sommes vraiment motivés à rattraper les équipes devant nous. Nous avions mal commencé la saison, mais là, les séries deviennent envisageables. »

Charles-Antoine Roy a aussi compté dans un cinquième match de suite dimanche. Il avait ouvert la marque pendant un avantage numérique en première période. Nathan Gaucher lui avait assuré la réplique en deuxième période pour mettre les deux clubs à égalité après 40 minutes.

Dans le troisième vingt, Anthony Gagnon a répondu aux critiques de son entraîneur Patrick Roy de la veille en marquant des buts cruciaux. Samedi, Roy avait essentiellement avancé que ses vétérans n’étaient pas capables de faire la différence malgré toutes leurs bonnes volontés.

« Je suis un gars avec de la fierté dans la vie. Pour moi, c’était vraiment important de jouer un gros match en jouant avec confiance. Il faudra que j’apporte ça dans les prochains matches aussi. Je ne pense pas que Patrick (Roy) voulait être méchant dans ses commentaires. On s’est parlé. C’est juste que nous ne jouons pas comme nous devrions le faire. Nous sommes tous au courant. Cette victoire va juste faire du bien », a ajouté Anthony Gagnon, qui ne voulait rien savoir d’avoir les Olympiques à deux points de son club après le match de dimanche.

Samedi, des buts de Carson MacKinnon, Braeden Virtue, Kieran Craig, Charles-Antoine Roy et Mathieu Bizier avaient contribué à un gain de 5-2 pour rapprocher momentanément les Gatinois à quatre points des Remparts.

Voyage satisfaisant

Malgré le revers serré du lendemain, l’entraîneur-chef Éric Landry ne pouvait qu’être satisfait des six derniers matches de son club.

« Je suis très content de notre séquence victorieuse et de l’effort offert par les joueurs encore aujourd’hui. La victoire était encore à notre portée même s’il nous manquait des joueurs. Ç’a commencé à paraître aujourd’hui, mais les jeunes ont bien fait. Faire les séries ne représente plus une montagne et nous pouvons bâtir sur des résultats positifs. La semaine prochaine, nous allons récupérer David Aebischer et peut-être Vincent Martineau et Manix Landry. Nous avons accumulé des bobos dans la dernière séquence de six matches. Les prochains jours de congé vont faire du bien. »

+

ET DE 16 POUR LES 67'S

Pendant que Kevin Bahl et son entraîneur André Tourigny croquaient dans l’or en République tchèque, les 67’s d’Ottawa ont continué d’aligner les victoires dans la Ligue de l’Ontario. 

Dimanche, devant 4471 spectateurs à la Place TD, ils ont signé une 16e victoire consécutive en prenant la mesure des Otters d’Érié par la marque de 5-0. 

Cédrick Andrée a repoussé 27 rondelles pour inscrire son troisième jeu blanc de la saison. Mitchell Hoelscher a marqué deux fois pour atteindre le plateau des 20 buts. 

Il a ajouté une passe. Marco Rossi a aussi récolté trois points, notamment avec ses 25e et 26e buts. Jack Beck a complété la marque. 

Les 67’s (28-6-0) ont conservé une fiche de 8-0 en l’absence de leur entraîneur-chef André Tourigny et de 7-0 sans leur défenseur Kevin Bahl.