Sylvain Favreau avait la firme conviction qu’il était prêt à prendre les rênes des Mooseheads de Halifax quand Veilleux a été recruté par Benoît Groulx pour retourner dans la Ligue américaine cet été.

Favreau poursuivra ses classes à Halifax

Adjoint de Jim Midgley et d’Éric Veilleux au cours des deux dernières années, Sylvain Favreau avait la firme conviction qu’il était prêt à prendre les rênes des Mooseheads de Halifax quand Veilleux a été recruté par Benoît Groulx pour retourner dans la Ligue américaine cet été.

À 41 ans, il avait le sentiment d’avoir fait ses classes, mais les Mooseheads se sont finalement tournés vers un entraîneur encore plus expérimenté afin de les guider vers une autre finale dans le circuit Courteau.

Entraîneur-adjoint avec le Canadien de Montréal pendant six saisons, Jean-Jacques Daigneault effectuera un retour dans la LHJMQ à l’âge de 53 ans après avoir été un joueur vedette des Voisins de Laval et des Chevaliers de Longueuil de 1981 à 1984.

Sylvain Favreau est à Calgary cette semaine où il joue le rôle d’entraîneur-chef d’une des équipes canadiennes des moins de 17 ans pour la première fois de sa carrière.

Au Droit, il a assuré qu’il serait de retour chez les Mooseheads pour une troisième saison même si le propriétaire Bobby Smith a assigné son job de rêve à quelqu’un d’autre. L’entraîneur natif d’Orléans a été considéré pour remplacer Veilleux, mais pour l’instant, il va gagner de l’expérience supplémentaire en côtoyant un ancien joueur de la LNH qui dirige chez les professionnels depuis 14 ans. Le poste d’entraîneur-chef n’a cependant jamais fait partie de la feuille de retour de Daigneault. Il sera donc aussi en apprentissage à Halifax.

« C’est sûr et certain que je veux devenir entraîneur-chef dans la LHJMQ à un moment donné. L’occasion va venir. Je ne suis pas inquiet, mais j’aime beaucoup mon expérience à Halifax et je vais pouvoir apprendre de nouvelles choses d’un homme qui a gravité chez les professionnels pendant longtemps. Ça va faire de moi un meilleur entraîneur », a dit Favreau jeudi.

Prolongation de contrat

Ce dernier n’a pas encore eu le temps de discuter bien longuement avec Daigneault. Les deux hommes ont convenu de converser plus longuement à quelques jours du camp d’entraînement au début du mois d’août.

Pour l’instant, Favreau continue de gravir les échelons à Hockey Canada où il est passé d’entraîneur invité chez les U17 à entraîneur-adjoint à entraîneur-chef. À Halifax, il a signé une prolongation de contrat de deux ans cet hiver.

« J’ai été entraîneur pendant neuf saisons dans la Ligue centrale, dont sept où j’ai été entraîneur-chef et directeur général à Gloucester et Cumberland. J’ai mangé mes croûtes dans cette ligue-là avec des clubs à petits budgets où tout était axé sur le développement des joueurs. Je suis fier des joueurs qui ont été en mesure de passer au niveau supérieur comme Max Véronneau (Sénateurs) et Ryan Kuffner qui vient de signer à Détroit. À Halifax, j’ai acquis d’autres expériences, dont le tournoi de la coupe Memorial. J’ai hâte de poursuivre mon parcours d’entraîneur de carrière », a dit celui qui sera à Calgary avec les meilleurs joueurs de 16 ans au pays jusqu’à samedi avant de rentrer à la maison, l’instant de quelques jours.