Charles-Antoine Roy a remarqué une différence notable entre le rythme du jeu de la LHJMQ et celui d'un tournoi des recrues de la LNH.

Expérience inoubliable à Vegas pour Charles-Antoine Roy

À 16 ans, Charles-Antoine Roy jouait midget AA avec les Olympiques de Hull. Quatre ans plus tard, il est monté à bord du jet privé des Golden Knights de Vegas pour aller participer à un tournoi des recrues de la LNH en Californie.

Le contraste ne pouvait pas être plus prononcé. L’agent libre de 20 ans est revenu à la réalité en rentrant à Guertin jeudi, mais une chose est sûre, c’est qu’il n’oubliera jamais sa première expérience à un camp des recrues de la meilleure ligue de hockey au monde.

«Ça faisait à peine quelques minutes que nous étions rentrés dans l’avion que nous avions déjà des steaks et des crevettes devant nous ! Là-bas, je ne pouvais même pas transporter mon sac de hockey. Un préposé venait me l’arracher des mains ! Tout est réglé au quart de tour. C’est une machine bien huilée. Je reviens avec un paquet de souvenirs. Souliers, gougounes, casquette, polo, sac. Tout ce que tu peux nommer, ils me l’ont donné !»

Sur la glace, les choses se sont bien passées aussi pour le marchand de vitesse gatinois invité au camp.

«J’ai joué les trois matches même s’il y avait deux ou trois attaquants qui étaient rayés de l’alignement à chaque match. J’ai marqué un but. J’ai été retranché, mais tous les agents libres l’ont été. Ils n’ont retenu que leurs joueurs repêchés et ceux qui sont sous contrat pour le camp principal, mais honnêtement, je pense que j’avais ma place là. Ils m’ont dit que j’avais ouvert les yeux aux membres de l’organisation. C’est un point positif.»

Roy a remarqué une différence notable dans le rythme du jeu et la qualité des passes au niveau supérieur.

«Dans le dernier match, nous avons joué contre les recrues d’Anaheim, mais ceux-ci totalisaient 200 matches d’expérience dans la LNH. Notre équipe n’avait aucune expérience ! Il fallait augmenter le niveau de jeu, patiner plus vite, penser plus vite et exécuter les jeux plus vite. Je me sentais à ma place dans cette façon de jouer.»

À présent qu’il a goûté à la LNH, Roy a eu la piqûre. Il sera encore plus motivé pour amorcer sa dernière année junior.

«Mon but, c’est de jouer chez les professionnels alors c’est une grosse année pour moi. Je veux aussi aider nos jeunes joueurs à grandir dans l’équipe en montrant l’exemple.»

Roy reprendra l’action dimanche après-midi dans le dernier match hors-concours des Olympiques contre les 67’s d’Ottawa au Complexe Branchaud-Brière.

+

L'INTRÉPIDE RAMENÉ SUR TERRE

Après un premier week-end couronné de succès dans la Ligue midget AAA du Québec, l’Intrépide de Gatineau a trouvé plus fort que lui à Trois-Rivières vendredi où les Estacades ont signé leur première victoire de la saison au compte de 6 à 0.

Isaac Lambert a été sans pitié pour Médéric Blouin-Rochon qu’il a déjoué à quatre reprises, dont trois fois en avantage numérique.

William Rousseau, un espoir des Remparts de Québec, a repoussé 25 rondelles pour inscrire le blanchissage.

L’Intrépide tentera de rebondir dimanche au CBB alors qu’il accueillera les Forestiers d’Amos.