Selon l’entraîneur-chef des Olympiques, Éric Landry, son équipe méritait un meilleur sort à Sherbrooke.

Dure fin de match à Sherbrooke pour les Olympiques

«En partant, ce n’est pas vraiment le type de matches que j’aime. Quand il se marque autant de buts, t’as comme l’impression que ça peut aller d’un côté comme de l’autre...»

Éric Landry faisait le bilan d’une fin de semaine où son équipe a fait chou blanc, sur la route.

Il est assez facile de tracer un trait sur la défaite de 5-0 subie par les Olympiques de Gatineau, samedi soir, à Victoriaville. «Ce fut un mauvais match pour toute l’équipe», tranche-t-il.

La partie de dimanche, c’est un peu plus compliqué.

Au Palais des sports Léopold-Drolet, les Olympiques ont été battus 7-5 par le Phœnix de Sherbrooke.

Pour plusieurs raisons, Landry a l’impression que son équipe aurait mérité un meilleur sort.

«Les unités spéciales ont fait la différence, estime l’entraîneur-chef. Nous avons marqué quelques buts en avantage numérique, mais eux aussi. Deux fois, ils ont marqué des buts avec des tirs qui ont dévié contre un de nos joueurs. C’est frustrant, quand tu regardes le résultat final.»

Landry parvient aussi mal à s’expliquer la décision des juges vidéo, qui ont choisi d’accorder un but au Phœnix, en milieu de troisième. En regardant la reprise, sur vidéo, il a eu l’impression que l’auteur du but avait dirigé la rondelle dans le filet avec son patin.

«Selon l’angle qui était à notre disposition, on pouvait bien voir le mouvement du patin. L’arbitre sur la patinoire avait l’air de croire, comme nous, que la rondelle avait été kickée

«En tous cas, l’effort n’a pas été un problème, aujourd’hui. En troisième période, nous avons été punis trois fois. Nous avons été obligés de nous défendre à trois contre cinq. Leur jeu de puissance leur a donné deux buts. C’est vraiment dommage parce que notre effort était bon. Nous n’avons pas été récompensés de la bonne façon», complète Landry.

Deux buts pour Roy

Il y a quand même du positif. Pier-Olivier Roy, choix de première ronde des Olympiques au dernier repêchage, a connu son premier match de deux buts dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Ce faisant, il a mis un terme à une séquence de 26 parties sans marquer.

«Il a connu un bon match, dit Landry. Son premier but était vraiment beau. Il nous a ramenés dans la partie.»

Métis Roelens, Giordano Finoro et Gabriel Bilodeau ont marqué les autres buts, à Sherbrooke.

+

DEUX EN DEUX POUR L'INTRÉPIDE

Week-end parfait pour l’Intrépide de Gatineau, qui a obtenu deux victoires en autant de jours. La victoire de 3-0 obtenue sur la route, samedi, constituait un beau départ. Celle de 5-3 à domicile, dimanche, a conclu les choses en beauté. William Dagenais a donné le ton en remportant un beau duel de gardiens, samedi, au Sportium de Sainte-Catherine. Il a réussi son premier blanchissage de la saison, en réalisant 24 arrêts aux dépens des Riverains. Son vis-à-vis lors de cette rencontre, Justin Bourque, était aussi en grande forme. Il a réussi 30 arrêts et cédé une seule fois, contre Joshua Préfontaine. Préfontaine et Jacob Santerre ont ajouté au score en marquant deux buts dans un filet désert, en fin de match. Dimanche, Alexandre Groleau a réussi 14 arrêts, dans une partie où William Dagenais et Mathis Demers ont chacun marqué deux buts. Santerre a été l’autre marqueur de son équipe face au Rousseau-Royal de Laval-Montréal.