Malgré une première période où les Olympiques ont battu le gardien Thomas Sigouin trois fois, ils n’ont pu vaincre le Phoenix de Sherbrooke.

Double raté des Olympiques contre le Pheonix

Les Olympiques de Gatineau s’étaient fixé un double objectif vendredi soir au centre Robert-Guertin.

Le premier était d’atteindre la barre des 2500 spectateurs afin de lancer leur nouveau concours donnant accès à une cagnotte de 25 000 $ à un partisan chanceux.

Le deuxième était de mettre fin à une série de six défaites consécutives.

Dans les deux cas, ce fut raté. Jeudi, le président Martin Lacasse se disait absolument convaincu de rassembler 2500 spectateurs au « Vieux Bob » deux fois plutôt qu’une en fin de semaine avec la nouvelle initiative de son club.

La foule officielle contre le Phœnix de Sherbrooke vendredi soir : 2037. Donc pas de lancer au but payant après la deuxième période.

Quant au match, les Olympiques l’avaient très bien amorcé. Ils menaient même 3-1 après 20 minutes contre l’équipe numéro un au classement de la LHJMQ, mais le Phoenix est revenu à la charge en marquant les cinq buts suivants pour l’emporter 6-3.

« Nous savions que nous allions affronter une équipe désespérée. Nous avions demandé à nos joueurs d’avoir de la discipline. Nous ne l’avons pas eu », a indiqué l’entraîneur-chef du Phoenix, Stéphane Julien.

Les locaux ont profité de quatre avantages numériques en première période pour prendre du momentum.

L’ancien du Phoenix, Jérémy Rainville a inscrit un but en plus d’obtenir une passe sur le premier but de la saison de Manix Landry, qui a réussi une belle pièce de jeu en tournant sur lui même avant de passer une rondelle entre les jambières de Thomas Sigouin.

Landry a aussi préparé le but en avantage numérique de Zach Dean. Julien Anctil avait quant à lui ouvert la marque sur l’attaque massive pour les visiteurs.

« Notre avantage numérique nous a remis dans le match, a concédé Stéphane Julien. Nous avons fait preuve de caractère. Nous avons été plus disciplinés et nous avons eu beaucoup de temps de possession de rondelle à partir de la deuxième période. »

Le Phoenix (7-1-1) a eu l’avantage 17-3 dans les tirs en deuxième période pour niveler la marque 3-3 sur des buts d’Israël Mianscum et Yann-Félix Lapointe.

Dès le début de la troisième période, les visiteurs ont pris le contrôle sur le jeu de puissance. Félix Robert a fait 4-3, puis Xavier Parent a ajouté les deux buts d’assurance.

Le gardien Rémi Poirier a encore été poivré de 45 tirs. Thomas Sigouin a vu 24 lancers des Olympiques (1-5-2). Ceux-ci ont vu leurs adversaires compter trois fois sur quatre supériorités numériques.

« D’aussi loin que je me rappelle, Sherbrooke a toujours eu un bon avantage numérique. Ils ont été excellents encore ce soir », a avancé l’entraîneur-chef des Olympiques Éric Landry.

Ce dernier s’était pourtant montré satisfait de la première période de ses équipiers.

« Nous avons obtenu le départ souhaité même s’ils ont marqué en premier. En deuxième période, Sherbrooke est sorti avec le couteau entre les dents. Ils ont joué avec beaucoup de confiance. Ils ont pris le momentum du match sur le plan physique. Nous avons eu de la difficulté à sortir des rondelles de notre territoire. J’ai senti notre équipe nerveuse en deuxième période. Les rondelles rebondissaient partout. On s’est mis à dépenser beaucoup d’énergie pour aller chercher la rondelle. Pour nous, c’est de l’expérience à prendre. »

Les Olympiques se rendront à Shawinigan samedi pour essayer de freiner leur mauvaise séquence. Ils n’ont pas gagné depuis le premier match de la saison. Ils seront de retour au centre Robert-Guertin dimanche pour y accueillir les Voltigeurs de Drummondville de Xavier Simoneau. Ce sera aussi le deuxième essai pour attirer 2500 spectateurs, la condition pour lancer le concours à 25 000 $.

>> Le sommaire du match

+

EN BREF

D’Artagnan Joly à Trenton en Ontario

Après moult rebondissements, c’est finalement à Trenton dans la Ligue junior A de l’Ontario (LHJO) que le Gatinois D’Artagnan Joly va commencer à patiner en attendant un éventuel échange dans la LHJMQ.

L’attaquant de 20 ans avait été prêté par l’Océanic de Rimouski aux Nats de Rockland plus tôt cette semaine, mais une vieille règle de 30 ans a empêché ce transfert.

Dans la Ligue centrale (CCHL), un joueur de 20 ans en provenance de la Ligue canadienne (LCH) doit avoir été ajouté à la liste de protection d’une équipe à 19 ans afin d’être admissible. L’ancien espoir des Flames de Calgary n’a jamais été placé sur la liste de protection d’une équipe junior A au pays. La LHJO n’a pas les mêmes règles que la CCHL et pourra aligner l’ailier offensif dès la semaine prochaine.

Les Golden Hawks de Trenton occupent le sommet du classement de la LHJO et ils alignent aussi quelques anciens joueurs de la Ligue de l’Ontario (OHL). Ils sont notamment dirigés par Peter Goulet, ancien entraîneur-chef des Raiders de Nepean dans la CCHL.

Joly a aussi étudié des offres d’équipes du Québec, de l’Alberta et des Maritimes avant d’accepter celle des Golden Hawks, là où il espère relancer sa carrière junior.

***

Marco Rossi revient, les 67’s gagnent

Les succès des 67’s d’Ottawa ont été mitigés en l’absence de Marco Rossi, leur premier centre suspendu cinq matches. Ils ont maintenu une fiche de deux victoires et trois défaites en son absence.

De retour dans l’alignement vendredi soir à la Place TD, il a été complice des deux buts marqués par Graeme Clarke pour aider les 67’s à vaincre les Steelheads de Mississauga 6-1.

Centre du deuxième trio, Mitchell Hoelscher a compté une fois en plus de préparer les premiers buts de la saison des défenseurs Kevin Bahl et Alec Bélanger. Même le gardien Cédrick Andrée a récolté une mention d’aide dans la victoire. Il a aussi repoussé 25 tirs des Steelheads (2-5-0). James Hardie a été le seul à pouvoir le battre pendant une supériorité numérique en première période.

À son premier match en carrière dans la Ligue de l’Ontario, le défenseur américain de  16 ans Teddy Sawyer a complété la marque.

Deux autres joueurs de 16 ans, Jack Matier et Thomas Johnston ont amassé les aides sur son but.

Les 67’s (5-3-0) seront de retour à la Place TD lundi. Ils vont accueillir les Frontenacs de Kingston.