Le Gatinois de 20 ans, Charles-Antoine Roy, a reçu une invitation pour le camp des recrues des Golden Knights de Vegas.

Deuxième visite de Roy à Vegas

« Je n’ai pas à me plaindre du tout ! »

Telles ont été les premières paroles de Charles-Antoine Roy lorsqu’il a été joint par Le Droit au début de sa deuxième visite en moins de trois mois à Las Vegas.

Les partisans des Olympiques commencent à connaître son histoire. Retranché du midget AAA, jamais repêché dans la LHJMQ, ni dans la LNH, le Gatinois de 20 ans a quand même les deux pieds dans le show depuis qu’il a été invité au camp de développement des recrues des Golden Knights à la fin du mois de juin. Là-bas, il a suffisamment bien fait pour recevoir une deuxième carte de visite au camp des recrues.

« Quand elle m’a invité au camp de développement, la direction des Golden Knights m’avait dit qu’elle avait l’intention de m’inviter au camp des recrues aussi, mais il n’y avait pas de garantie. Il restait un match intra-équipe à jouer quand ils m’ont confirmé que je serais de retour en septembre. C’est vraiment cool. »

En juin, il avait bien vu une poignée de joueurs des Knights dans les parages, mais cette fois, presque toute l’équipe de la LNH est déjà sur place.

« Je n’ai pas vu les joueurs québécois comme Jonathan Marchesseault et Marc-André Fleury aujourd’hui, mais des joueurs comme Max Pacioretty, Alex Tuch, Nate Schmidt et Deryk Engelland sont tous venus se présenter. Il faut que je me pince. C’est un peu irréel. Il y en a qui me demande d’où je viens. Quand je dis que j’ai joué midget AA et que je n’ai jamais été repêché, ils pensent que je les niaise ! »

L’objectif de Charles-Antoine Roy ne changera pas. Encore une fois, il voudra démontrer à tout le monde qu’il aurait dû être repêché.

« Je veux obtenir une invitation au camp principal avec les vétérans. Je veux montrer mes forces. Pour moi, évidemment, ça passe par la vitesse. Les deux recruteurs qui m’ont rencontré pendant le camp de développement, je ne les connaissais pas, mais ils ont eu la même réaction en me disant “ouin, tu patines pas mal vite toi hein ?” »

Charles-Antoine Roy n’a pas ménagé ses efforts durant l’été.

« Ce n’était pas le gros luxe, mais je me suis entraîné au gymnase à Guertin. Sur la glace, j’ai patiné tout l’été avec un petit groupe qui comprenait Claude Giroux et Tye Felhaber. Patiner avec Claude, ça prépare assez bien ! »

Les recrues des Golden Knights ont passé leurs tests physiques jeudi. Vendredi, ils sauteront sur la glace à Vegas avant de s’envoler vers la Californie où ils disputeront un tournoi des recrues à Anaheim contre les Ducks, l’Avalanche et les Coyotes du 7 au 10 septembre.

Huit joueurs des 67’s

Mathieu Bizier est le seul autre joueur des Olympiques à prendre part à un camp des recrues de la LNH, mais de l’autre côté de la rivière, chez les 67’s d’Ottawa, huit joueurs patineront dans la meilleure ligue au monde au cours des prochains jours. 

Il s’agit de Noel Hoefenmayer (Caroline), Merrick Rippon (Caroline, mais blessé), Austen Keating (Saint-Louis), Hudson Wilson (San Jose), Kevin Bahl (Arizona) ainsi que les trois joueurs repêchés par les Devils du New Jersey, Mitchell Holscher, Nikita Okhotyuk et Graeme Clarke.