L'infirmerie des Olympiques déborde. Heureusement, elle n'a accueilli aucun nouveau blessé récemment. Même que certains, comme Mickaël Beauregard, vont revenir au jeu bientôt.

Deux joueurs des Olympiques suspendus

Le dernier duel entre les Olympiques et les Voltigeurs à Drummondville vendredi a été fertile en émotions, mais des gestes posés par des patineurs gatinois ont été réprimandés par le préfet de discipline de la LHJMQ hier.
Derek Sheppard a été le plus sévèrement puni alors qu'il a écopé d'une suspension de cinq parties pour un coup porté à la tête de Dexter Weber.
Sheppard a hérité d'une pénalité majeure en plus d'une extrême inconduite de partie. Comme il s'agissait de sa quatrième punition de match cette saison, la suspension est accompagnée d'un match de suspension automatique.
Pour sa part, Mickaël Beauregard sera suspendu pour une partie après avoir donné un coup à la tête de Sergeï Boikov dès la première minute de jeu. Beauregard a plaqué le défenseur des Voltigeurs derrière le filet, mais le joueur a pu compléter la partie. Le défenseur des Olympiques avait reçu une pénalité majeure en plus d'une expulsion de match pour son geste.
Groulx
«Nous respectons les décisions de la ligue», a indiqué l'entraîneur-chef, Benoît Groulx hier.
Beauregard ratera le match de demain à Sherbrooke, mais il pourra reprendre son poste vendredi lors de la visite des Screaming Eagles du Cap-Breton. Quant à Sheppard, sa suspension lui fera rater le voyage des Olympiques dans les Maritimes la semaine prochaine. Il sera admissible à un retour au jeu quand les Wildcats de Moncton seront à Gatineau le 19 février.
Jfplante@ledroit.com