Carson MacKinnon a été en mesure d’accumuler 46 points en 68 matches sans vraiment toucher à l’avantage numérique de l’Océanic de Rimouski la saison dernière.

«Deux compteurs de 70 points» s'amènent à Gatineau

QUÉBEC — Depuis plusieurs années, les Olympiques de Gatineau avaient l’habitude de protéger leurs gardiens avec au moins un défenseur de 20 ans, mais ils vont déroger à cette tradition l’an prochain en misant sur trois attaquants de 20 ans.

Alain Sear, directeur des opérations hockey, arborait un large sourire vendredi quand il a officialisé ses acquisitions des attaquants Matthew Grouchy des Remparts de Québec et Carson MacKinnon de l’Océanic de Rimouski.

« Voilà deux joueurs qui pourront nous apporter 60 à 70 points, peut-être plus, la saison prochaine. Nous voulions créer des duos d’expérience pour accompagner nos jeunes à l’attaque. Grouchy, MacKinnon, Métis Roelens, Charles-Antoine Roy et Mathieu Bizier vont nous permettre de les greffer à des jeunes pour nous donner trois lignes capables de produire en attaque. »

Les solides prestations de David Aebischer et de Darick Louis-Jean dans les séries éliminatoires quand Gabriel Bilodeau et Darien Kielb sont tombés au combat ont aussi pesé dans la balance quand les Olympiques ont choisi de sacrifier Kielb pour de l’attaque.

« Ils nous ont donné l’impression qu’ils étaient capables d’assumer des rôles spécifiques dans notre club. Ils vont nous aider à faire la transition », a expliqué Sear.

À LIRE AUSSI :

Un repêchage excitant en vue pour les Olympiques

Avenir incertain pour D’Artagnan Joly à Rimouski

L’attaque gatinoise aura donc plus de profondeur en 2019-20. La défensive sera plus jeune, mais Sear a confiance en sa relève à la ligne bleue.

« La force de nos jeunes défenseurs, c’est leur sens du jeu. Ils sont mobiles et ils sont capables de faire une bonne première passe. Ils ont besoin d’acquérir beaucoup d’expérience et la meilleure façon de le faire, c’est d’apprendre de leurs erreurs. »

Aebischer, Louis-Jean et Chris McQuaid seront les trois vétérans de la brigade défensive. Après ça ?

« Braeden Virtue nous est arrivé aux Fêtes avec une blessure à l’épaule. Nous étions au courant de ça, mais il nous a quand même donné de bons services et il a été opéré. Il sera en meilleure position pour se faire valoir l’an prochain. Zachary Fortin a également bien fait à la fin de l’année et nos jeunes Justin Gosselin, William Paré et Xavier Brisebois méritent une chance de faire l’équipe. »

Sear a aussi indiqué que son club voulait prioriser la sélection de défenseurs samedi au centre Vidéotron.

Une étoile européenne ?

Quant à l’échange de Iaroslav Likhachev, Alain Sear le justifie par sa haute sélection au repêchage européen où il a bon espoir de mettre la main sur un joueur électrisant.

« Nous avons le 12e choix du repêchage de la Ligue canadienne. Nous savons que Iaro est bourré de talent et qu’il a le potentiel de faire des points dans notre ligue, mais nous pensons que le joueur que nous allons repêcher en Europe lui sera supérieur. Si le joueur que nous avons en tête est toujours disponible au 12e rang, il sera une grande vedette chez nous. »

Après avoir expliqué ses trois transactions, Alain Sear a ajouté qu’il pourrait à nouveau bouger samedi sur le plancher du repêchage.

« J’ai eu l’occasion de m’avancer avec notre deuxième choix de première ronde (le 13e), mais je ne le ferai pas. J’évalue maintenant la possibilité de reculer ce choix afin de pouvoir choisir trois joueurs dans la première ronde. Ça, c’est toujours possible. »