Lundi, les Olympiques ont utilisé le huitième rang du repêchage supplémentaire pour sélectionner l’attaquant Jake Waterman. Au deuxième tour, ils ont choisi le défenseur Tucker Hartmann.

Deux Américains pour les Olympiques

Deux jours après la séance de sélection de la LHJMQ, le circuit Courteau tenait un repêchage spécial de deux rondes où les 18 équipes de la ligue devaient repêcher deux joueurs américains.

Ce repêchage supplémentaire est nouveau cette année. Auparavant, toutes les équipes de la LHJMQ devaient repêcher un minimum de deux joueurs pendant la séance de sélection des joueurs d’âge midget. Samedi à Shawinigan, les Américains pouvaient quand même être sélectionnés dans les 14 rondes du repêchage, mais les équipes de la LHJMQ ont utilisé ce privilège seulement 10 fois.

Lundi, les Olympiques ont utilisé le huitième rang du repêchage supplémentaire pour sélectionner l’attaquant Jake Waterman. Au deuxième tour, ils ont choisi le défenseur Tucker Hartmann.

Fait intéressant, le premier a déjà signalé son intention de se rapporter au prochain camp des Olympiques en août.

« Les deux joueurs repêchés ont 15 ans. Jake fait près de six pieds. Il a été recommandé par un des nos recruteurs aux États-Unis. Il est rapide et agile. C’est un bon espoir, au même titre que Benjamin Raymond que nous avions repêché l’an dernier et qui est venu à notre camp cette année. D’ailleurs, Raymond reviendra l’année prochaine. Il avait adoré son expérience. Il est engagé envers un programme de la NCAA. Il faudra voir s’il est prêt à jouer chez nous avant qu’il prenne une décision de rester ou de s’en retourner après le prochain camp », a expliqué Alain Sear, le directeur aux opérations hockey des Olympiques.

Waterman a amassé six points en 20 matches avec les Kings de South Shore U16 au Rhode Island.

Avec leur deuxième sélection, les Olympiques ont pris un risque avec le défenseur offensif Tucker Hartmann. Il a amassé 23 points en 25 matches avec les Lions de St. Mark’s au Massachusetts.

« Nous n’avons pas beaucoup de défenseurs droitiers dans notre club. Nous avons pris un pari avec lui. Nous allons le contacter. Nous ne savons pas s’il voudra venir », a ajouté Sear.

Repêchage européen
La prochaine date importante pour les Olympiques est le 12 juin pour les signatures d’agents libres. Suivra le repêchage des joueurs européens le 28 juin. Les Olympiques détiennent le 22e choix de la séance. Pour l’instant, ils ont l’intention de sélectionner seulement un joueur dans les deux rondes. Ils misent déjà sur le Russe Mikhail Shestopalov, mais son statut demeure incertain en vue de la prochaine saison. À 17 ans, il a inscrit 25 points en 59 matches avec les Olympiques. Le club s’attendait à une plus forte production offensive de sa part.

Transactions en août
Les fenêtres pour effectuer des transactions sont maintenant fermées dans la LHJMQ. La prochaine période des transactions s’ouvrira en août.

Rappelons que Shawn Boudrias et Tristan Bérubé étaient en forte demande pendant les assises du circuit Courteau à Shawinigan. Même s’il avait obtenu un choix de première ronde pour Boudrias, Alain Sear a résisté à la tentation d’échanger son meilleur attaquant.

En gardant Tristan Bérubé (19 ans), leur portier numéro un, les Olympiques se trouvent avec une congestion devant le filet. Creed Jones (18 ans), substitut l’an dernier, sera encore dans les parages tout comme Rémi Poirier (17 ans), meilleur joueur défensif des séries de la Ligue midget AAA du Québec.

PROLONGATION DE CONTRAT POUR LE RECRUTEUR CHEF BRUNELLE

Satisfaits du travail accompli par Sylvain Brunelle à ses deux premières années comme recruteur-chef, les Olympiques de Gatineau lui ont accordé une prolongation de contrat de trois ans lundi. Comme superviseur du repêchage des Olympiques, sa première sélection avait été le défenseur Carson Gallant l’an dernier. Il semble avoir réussi un coup de maître en réclamant le gardien Rémi Poirier en sixième ronde de la séance 2017. Ce dernier a été le joueur le plus utile à son équipe des Cantonniers de Magog lors de leur conquête de la coupe Jimmy-Ferrari ce printemps. Il y a deux jours à Shawinigan, il a réclamé 10 autres joueurs à l’aide de son équipe de recruteurs, dont les attaquants Pier-Olivier Roy en première ronde et Manix Landry en troisième ronde.

Brunelle avait été embauché par les Olympiques en 2013 à titre de recruteur. Il a également été recruteur-chef des Mooseheads de Halifax pendant six saisons en plus d’avoir été recruteur avec le Laser de St-Hyacinthe au préalable.

Sur sa longue feuille de route, il faut signaler sa présence au Centre de soutien de recrutement de la LHJMQ de même que son poste de directeur général adjoint des Huskies de Rouyn-Noranda.