Emerik Despatie, le gardien gatinois des Remparts de Québec.

Despatie va rester à Québec

QUÉBEC — Restera? Restera pas?

Emerik Despatie, le gardien gatinois des Remparts de Québec, ne savait pas sur quel pied danser quand Patrick Roy a effectué une sortie dans les médias à la mi-novembre en avançant qu’il valait peut-être mieux protéger son jeune gardien en l’envoyant terminer la saison avec l’Intrépide de Gatineau dans la Ligue midget AAA du Québec.

Les Remparts ont un jeune club. Leurs gardiens sont exposés à chaque match. Le gardien de 16 ans a participé à 16 rencontres jusqu’à maintenant et montre une moyenne de 4,20 alloués par match avec un pourcentage d’arrêt de ,860.

Vendredi soir, à Boisbriand, Despatie a encore forcé Patrick Roy à songer à la possibilité de le retourner dans le midget AAA quand il a été battu trois fois sur les cinq premiers tirs de la rencontre. Il a aussitôt été remplacé par Tristan Côté-Cazenave, qui a cédé à son tour. Despatie est revenu devant le filet où il a pu se ressaisir. Il a fermé la porte pour terminer le match avec 28 arrêts sur 31 tirs.

Où en sommes-nous maintenant à deux jours de la date limite des transactions?

«Il va finir l’année avec nous. C’est sûr que le fait d’avoir obtenu un gardien de 20 ans (Côté-Cazenave) change la donne parce qu’il va jouer la majorité des matches. En même temps, nous allons essayer de donner des matches à Emerik pour qu’il prenne de l’expérience. J’avais songé à la possibilité de le retourner dans le midget AAA pour son bien. C’est sûr qu’hier, quand il a donné trois buts sur cinq tirs, je me questionnais. Mais, il a bien fini le match. Ce sont des signes très encourageants qui nous permettent de penser qu’avec le temps, il va se sentir plus confortable et prendre confiance en lui. Je pense qu’Emerik est nerveux, mais c’est notre gardien d’avenir. On ne veut pas le brûler. En même temps, on veut y aller intelligemment en essayant de lui en donner un peu plus. De toute façon, c’est une année comme ça pour nous», a expliqué le Diable rouge en chef après la défaite de 5-2 des Remparts contre les Olympiques samedi.

Emerik Despatie a fait le saut du midget espoir à la LHJMQ. La marche est haute entre les deux calibres de jeu, mais il avait bien entrepris la saison en gagnant ses trois premiers départs. Ça s’est compliqué par la suite et la sortie de Roy était survenue après une défaite de 9-3 contre Baie-Comeau le 16 novembre.

Le Gatinois admet avoir été déstabilisé par les propos de son entraîneur qui faisait allusion à un retour au hockey midget AAA.

«Sur le coup, ça m’a découragé un peu. Ça m’a créé un stress. Je me sentais plus regardé que d’habitude, mais quand j’ai su que j’aurais d’autres chances de faire mes preuves, ça m’a soulagé. Dans ma tête, je suis un gardien de la LHJMQ. Je ne veux pas retourner dans la ligue midget AAA. Ce n’est pas mon objectif du tout.»

Quand même, Despatie dit avoir eu chaud vendredi soir quand il a été battu trois fois sur cinq tirs dans les premières minutes de jeu contre l’Armada.

«Je pense toujours un peu à ça (être cédé à l’Intrépide), mais il faut que je trouve une façon de bloquer ça de mon esprit pour rester concentré. J’ai été débarqué du match, mais je suis revenu et je n’ai pas accordé de but après. Je sais que nous avons une jeune équipe et que nous sommes exposés à plusieurs bonnes chances de marquer, mais ça me donne aussi l’occasion de faire des arrêts importants. Je veux aussi cimenter ma place pour l’an prochain. Mon but, c’est de devenir le gardien numéro un de ce club.»

La date limite des transactions arrive lundi dans la LHJMQ. Il semble bien que l’Intrépide ne recevra pas de renforts en provenance des Remparts.