Kevin Bahl est un atout défensif indispensable pour les 67’s d’Ottawa et il arrive aussi à contribuer à l’attaque. Il risque de recevoir une invitation au camp de sélection d’Équipe Canada junior lundi.

Des 67’s avec Équipe Canada junior ?

Ils trônent au sommet de la Ligue de l’Ontario (LHO) avec 20 victoires en 26 matches. Les 67’s d’Ottawa ont étiré leur séquence victorieuse à sept parties avec des gains de 4-3 contre les Generals d’Oshawa et de 6-1 sur le Battalion de North Bay à la Place TD ce week-end.

Lundi, Hockey Canada va procéder à l’annonce des joueurs qui seront invités à participer à son camp de sélection en prévision du prochain championnat mondial junior.

Compte tenu de la domination des joueurs d’André Tourigny cette saison, on pourrait s’attendre à ce que plusieurs de ses protégés soient récompensés par une invitation, mais ce n’est pas si simple.

Marco Rossi, qui vient d’amasser 20 points à ses six derniers matches, est Autrichien. Austen Keating, auteur de 11 points en trois matches cette semaine, a 20 ans tout comme l’autre membre du premier trio destructeur, Joseph Garreffa. Le défenseur offensif Noel Hoefenmayer est dans le même bateau. Graeme Clarke, qui avait sept buts après neuf matches, a été opéré à une épaule. Jack Quinn, considéré comme un espoir de premier tour au prochain repêchage de la LNH, a participé à la série Canada-Russie, mais il est encore jeune pour occuper un rôle sur le top-6 de l’équipe canadienne.

Il reste donc deux candidats potentiels pour représenter les 67’s en République tchèque : le défenseur Kevin Bahl et peut-être le gardien Cédrick Andrée. Choix de deuxième ronde des Coyotes de l’Arizona, Bahl a porté les couleurs du Canada à trois reprises et il a gagné la médaille d’or à la Classique Hlinka/Gretzky avec André Tourigny comme entraîneur-chef.

Ce sera plus compliqué pour le gardien franco-ontarien. Même s’il est deuxième dans la LHO pour les victoires et la moyenne de buts alloués, il n’a jamais été repêché dans la LNH, n’a jamais fait partie d’un programme de Hockey Canada et il est aussi considéré comme un petit gardien à 5’10’’.

« Je ne peux pas vraiment m’avancer sur la liste qui sera dévoilée lundi, mais Cédrick a fait partie des discussions », a cependant indiqué André Tourigny, qui sera un des instructeurs avec l’équipe canadienne.

Reconnu pour sa capacité de contrer les meilleurs éléments adverses, le géant Bahl a quand même récolté 20 points en 26 matches cette saison. Son différentiel est à +19.

« Ce qui doit arriver arrivera. Je n’ai pas d’émotions particulières à la veille de l’annonce des joueurs invités. Je ne me fais pas d’attentes », a lancé le défenseur de 19 ans après la victoire de 6-1 contre le Battalion où il venait d’amasser trois points dimanche.

Cédrick Andrée était plus émotif en pensant au grand jour. « C’est plaisant de savoir que je fais partie de la discussion des cinq meilleurs gardiens au pays. Si quelqu’un m’avait dit ça il y a deux ans, je ne l’aurais jamais cru. Mes attentes ne sont pas très élevées. Hockey Canada a tendance à inviter des joueurs repêchés tôt dans la LNH, mais c’est une fois arrivé au camp de sélection qu’on peut mêler les cartes », a dit celui qui n’a donné qu’un but lors de sa moitié de match dans la série Canada-Russie en novembre.

Pour le reste, tout baigne chez les 67’s. Samedi, ils ont empoché une victoire de 4-3 quand Jack Quinn a déjoué Zachary Paputsakis avec seulement cinq secondes à faire au match. Dimanche, Marco Rossi a touché la cible deux fois. Austen Keating, Joe Garreffa et les Franco-Ontariens Yanic Crête et Alec Bélanger ont aussi marqué contre le Battalion. Âgé de 16 ans, le défenseur américain Teddy Sawyer a doublé sa production offensive de l’année avec une récolte de deux passes. Blanchi à ses 23 premiers matches en carrière, le défenseur recrue Anthony Constantini a brisé la glace en préparant deux buts.