Samedi soir, Vitalii Abramov aura l’occasion de venir s’amuser une dernière fois au centre Robert-Guertin.

Dernière visite pour Abramov

Recrue par excellence de la LHJMQ en 2015-2016. Meilleur compteur du circuit Courteau en 2016-17.

Vitalii Abramov aura marqué l’imaginaire des partisans des Olympiques de Gatineau avant d’être échangé aux Tigres de Victoriaville contre plusieurs choix au repêchage à la mi-novembre. Son impact immédiat et son agilité hors-norme lui ont attiré des comparaisons à Claude Giroux. On lui a même accolé le surnom d’Abracadramov. L’expression a amusé l’attaquant russe pendant son séjour à Gatineau où il a accumulé 197 points en 142 matches de saison régulière. 

Samedi soir, il aura l’occasion de venir s’amuser une dernière fois au centre Robert-Guertin alors que les Tigres feront leur deuxième visite de la saison en Outaouais.

Le hasard a voulu que le dernier match d’Abramov au « Vieux Bob » ait été contre les Tigres. C’était un 11 novembre. Il avait justement été la bougie d’allumage des siens dans un gain de 6-3 où il avait été la première étoile de la rencontre avec deux buts et trois points.

Reste à voir comment les partisans vont l’accueillir à présent qu’il évoluera dans le camp ennemi.

« Je ne sais pas comment les gens vont réagir. J’espère que tout sera correct. Je suis excité de revenir à Gatineau pour saluer les partisans et revoir les gens de ma famille d’accueil. J’ai un match contre Québec vendredi avant de penser à celui de Gatineau, mais je crois que je vivrai des émotions spéciales. J’ai passé du bon temps avec les Olympiques », a-t-il raconté au Droit avant d’affronter les Remparts vendredi soir, mais une blessure de dernière minute au bas du corps lui a finalement empêché de prendre part au match.

La blessure serait mineure selon les Tigres, mais sa présence à Guertin pourrait être compromise samedi.

Toujours en santé vendredi matin, l’espoir des Blue Jackets disait être resté en contact avec ses anciens coéquipiers de l’Outaouais. Il a cru comprendre leur tristesse, puis leur colère lorsqu’il a été échangé même si tout allait bien chez les Olympiques. Il n’a d’ailleurs pas été surpris de voir l’équipe continuer à gagner malgré son départ. Les protégés d’Éric Landry avaient perdu deux matches de suite après l’échange d’Abramov, mais ils avaient enchaîné avec une série de 14 matches sans défaite en temps réglementaire.

« Les gars n’étaient pas trop contents quand je suis parti, mais j’ai suivi leurs résultats et leurs succès ne m’ont pas surpris. Gatineau a une bonne équipe. D’autres joueurs ont profité d’un temps de glace accru après mon départ et c’est un club qui travaille très fort. »

Les Tigres, c’est maintenant bien connu, ont tout misé pour gagner un championnat en 2018. En plus d’avoir ajouté le meilleur attaquant de la LHJMQ, les Félins ont aussi mis la main sur Étienne Montpetit. Le gardien de 20 ans est considéré comme le meilleur de la ligue.

Étrangement, les Tigres sont toujours derrière les Olympiques au classement, mais depuis un mois, ils remontent la pente rapidement.

« Le club travaille plus fort. Nous allons beaucoup mieux. Je suis bien chez les Tigres. J’aime tout à Victoriaville et je suis content que le club ait mis le paquet pour aller chercher de bons joueurs. »

Parce qu’ils disposent maintenant d’un alignement bien garni, les Tigres devraient dépasser les Olympiques au classement d’ici peu. « L’objectif, c’est de gagner le plus de places possibles au classement pour améliorer notre sort dans les séries », a dit Abramov.

Champion compteur ?

Auteur de 50 points en 31 matches, Abramov était le troisième marqueur de la LHJMQ même s’il a raté plusieurs matches pendant sa participation au Championnat mondial junior. Il avait toutefois 19 points de retard Alex Barré-Boulet (Armada), le meneur de la ligue.

Aura-t-il suffisamment de temps pour le rattraper et gagner un autre championnat des compteurs ?

« On ne sait jamais ce qui peut arriver, mais je n’y pense pas vraiment. Je vais y aller un match à la fois et voir ce qui va se produire. »

Jeudi, dans le premier match d’un « trois en trois » des Tigres ce week-end, il a amassé quatre points en jouant avec le médaillé d’or Maxime Comtois.