Benoît Groulx

De précieux points à la portée des Olympiques

Seulement 10 points séparent l'équipe de tête de la LHJMQ à celle qui est installée au huitième rang.
Avec un classement aussi serré, il faut profiter des occasions d'empocher des points lorsqu'elles se présentent. Les Olympiques de Gatineau ont récolté des points dans chacun de leurs quatre derniers matches (2-0-2) et ils auront l'opportunité d'étirer cette séquence à cinq parties ce soir alors qu'ils rendent visite au Phoenix de Sherbrooke.
Les Gatinois (30-17-4) ont aisément remporté leurs quatre premiers duels de la saison contre les Sherbrookois (15-29-7). Ceux-ci font également partie d'une chaude lutte... dans le fond du classement où cinq équipes sont séparées par seulement quatre points. Bathurst (39 points), Charlottetown (39), Sherbrooke (37), Saint-Jean (36) et Shawinigan (35) se battent pour faire partie des séries éliminatoires. Deux des cinq clubs n'y parviendront pas.
Même si les Olympiques ont gagné 6-2, 5-3, 4-1 et 8-4 contre Sherbrooke, l'entraîneur-chef Benoît Groulx ne tient rien pour acquis.
«En fin de semaine dernière, on s'est démené comme des diables dans l'eau bénite pour gagner contre Shawinigan. Halifax a eu de la difficulté à les battre 4-3 et les Cataractes ont fini leur week-end avec une grosse victoire contre Rimouski. Sherbrooke est dans le même bateau que Shawinigan. Ils vont jouer avec l'énergie du désespoir.»
Sans des joueurs clés
Le pilote gatinois s'est montré satisfait de sa troupe dans la dernière séquence de quatre matches où elle a amassé six points.
«Nous avions joué du bon hockey pendant 50 minutes contre Québec (défaite de 6-1 après avoir mené 2-1 jusqu'en troisième période) et je crois que les joueurs ont appris de ce match-là. C'est difficile d'apporter la même énergie match après match, mais nous l'avons fait dans ceux qui ont suivi la défaite contre les Remparts», a ajouté Groulx.
Ce dernier ne pourra pas compter sur le retour au jeu de Martin Reway ce soir. Sa blessure à la hanche lui fera rater un cinquième match consécutif. L'attaquant Derek Sheppard purgera le premier d'une suspension de six parties alors que le défenseur Mickaël Beauregard servira aussi un match de suspension. Les deux joueurs ont été réprimandés pour des coups portés à la tête dans le match à Drummondville vendredi dernier.
Au moins, Groulx pourra miser sur les retours au jeu du défenseur Jean-Simon Deslauriers et de l'attaquant Jonathan Bourcier, remis de leurs blessures respectives. La rentrée de Deslauriers (aine) viendra compenser l'absence de Beauregard. Les Gatinois ont passé 64 minutes à jouer à cinq défenseurs dans la défaite en fusillade à Drummondville après son expulsion.
Heureusement, un but d'Alexandre Chénier-Allard à la dernière seconde de jeu a permis aux Olympiques d'amasser un gros point. C'était le deuxième but du match du défenseur de 19 ans, qui totalise 10 points à ses 16 derniers matches.
«Alexandre patine bien et il a un excellent lancer. Il est capable de faire beaucoup de belles choses sur la patinoire quand il utilise ses habiletés. Des fois, il manque un peu de constance, mais quand elle est là, il devient un défenseur efficace. Dernièrement, il est plus constant et c'est pour cette raison qu'il obtient du temps de glace de qualité», a expliqué Groulx au sujet de celui qu'il a acquis dans l'échange de Kameron Kielly en début de saison.
Pour Chénier-Allard, un seul élément explique son éclosion en attaque cette saison. «La confiance est là. Mon premier but a été l'élément déclencheur, a indiqué celui qui n'avait pas marqué la saison dernière avec l'Île-du-Prince-Édouard. La confiance a pris le dessus et je ne me pose plus de questions quand vient le temps de tirer au filet.»