D’Artagnan Joly

D’Artagnan Joly de retour à Gatineau en attendant un échange

Le séjour de D’Artagnan Joly dans l’organisation de l’Océanic de Rimouski n’aura pas été aussi mémorable que celui de son frère Michaël, gagnant la coupe du Président en 2015.

Quatrième joueur de 20 ans de l’Océanic, Joly est de retour à la maison où il doit attendre une transaction.

L’ancien espoir des Flames de Calgary avait vu son souhait d’être échangé à Rimouski exaucé en décembre dernier. Là-bas, il a amassé 23 points en 33 matches de la saison régulière et six autres points en 13 matches des séries.

Au camp d’entraînement cet été, il a marqué un but en quatre matches dans un club bondé de joueurs de 20 ans de qualité.

Pour l’instant, l’entraîneur-chef et directeur général Serge Beausoleil a arrêté ses choix sur Cédric Paré, Vincent Martineau et l’ex-capitaine des Olympiques Jeffrey Durocher. Joly, lui, n’a pas été présenté à la foule lors du match inaugural de l’Océanic le week-end dernier.

«Il a été réassigné. La situation des joueurs de 20 ans peut changer d’une journée à l’autre dans la LHJMQ, voire d’une semaine à l’autre. Le jeune a hâte de jouer et je le comprends», a expliqué Beausoleil au Droit.

En décembre 2019, il avait cédé un choix de première ronde et l’espoir Nicolas Daigle pour mettre la main sur Joly.

Il aimerait donc récupérer une partie de sa mise.

Le Gatinois a connu sa meilleure saison dans la LHJMQ à 18 ans quand il avait récolté 68 points en 55 matches avec le Drakkar de Baie-Comeau. Joly n’a pas fait une croix sur sa carrière professionnelle, mais pour le moment, son avenir est entre les mains de l’Océanic qui détient ses droits.