Le Gatinois Benoît-Olivier Groulx a signé un contrat d’entrée de la Ligue nationale de hockey avec les Ducks d’Anaheim vendredi pendant que ses Mooseheads de Halifax étaient à Chicoutimi.

Contrat de la LNH pour Groulx

C’est arrivé à Chicoutimi, en plein après-midi, vendredi.

Benoît-Olivier Groulx a franchi une autre étape vers son rêve de jouer au hockey dans la LNH en s’entendant sur les termes d’un contrat de trois ans avec les Ducks d’Anaheim.

Premier choix du repêchage 2016 de la LHJMQ et choix de deuxième ronde des Ducks en 2018, le Gatinois de 19 ans avait le sentiment que le grand moment approchait quand il était encore à Anaheim la semaine dernière.

« Dans la dernière semaine du camp, honnêtement, je pensais que j’allais faire l’équipe. J’étais proche, mais quand les Ducks m’ont retourné à Halifax, ils m’ont dit qu’ils étaient vraiment contents de mon camp. Je savais qu’un premier contrat s’en venait. C’est tout un soulagement. Ça fait plus d’un an que j’attends ce moment-là », a-t-il raconté au Droit vers la fin d’un long voyage de 16 heures en autocar entre Baie-Comeau et Halifax dimanche matin.

Avec les Ducks, il a disputé deux matches hors-concours. Il a même récolté un premier point sur un but de Nicolas Deslauriers, un ancien des Olympiques qui a été dirigé par son père en 2010-11.

« Quand j’ai vu Nicolas, je l’ai reconnu tout de suite, mais pas lui ! Il ne se souvenait pas de moi. Il m’a même abordé en anglais. Quand je lui ai dit qui j’étais, il s’est exclamé : Ah, le fils de Ben ! Après, il m’a beaucoup aidé. Nous avons fait partie du même trio pendant presque tout le camp. Il s’occupait de moi et de Maxime Comtois. Il a été un vrai leader avec nous. »

Habituellement, quand un hockeyeur de 19 ans fait partie des dernières coupes de son équipe dans la LNH, c’est qu’il a répondu aux défis. En quittant la Californie, Benoît-Olivier Groulx avait hâte de savoir quand il allait devenir un membre à part entière des Ducks.

« C’est fait maintenant. Je peux passer à autre chose. Quand tu es repêché, tu travailles pour obtenir un contrat. Ça arrive très tôt dans la saison. C’est un poids de moins sur mes épaules. Je vais pouvoir me concentrer sur ma saison et m’améliorer en tant que joueur. »

Le hasard fait bien les choses. Le contrat a été ficelé pendant qu’il était de passage à Chicoutimi pour affronter les Saguenéens d’Hendrix Lapierre, l’autre Gatinois repêché au tout premier rang de la LHJMQ en 2018.

« Je n’ai pas célébré tout de suite. J’ai su que l’entente était devenue officielle juste avant d’aller faire ma sieste avant le match à Chicoutimi. Quand je suis rentré dans ma chambre d’hôtel, mon cochambreur Maxim Trépanier a bien vu mon grand sourire. Mettons que j’ai bien dormi pendant la sieste de 90 minutes ! »

Évidemment, il n’a pas tardé à partager le moment avec son père Benoît, qui se préparait à diriger son premier match de la saison avec le Crunch de Syracuse.

« Il ne s’y attendait pas. Quand je l’ai joint sur FaceTime, il venait de se lever. Ses lunettes étaient croches et j’avais l’air de le déranger ! Mon père n’est pas un gars bien démonstratif, mais quand je lui ai annoncé la bonne nouvelle, il est devenu très émotif ! »

À Chicoutimi, ce soir-là, Groulx a obtenu un point sur le seul but des Mooseheads dans un revers de 4-1. Hendrix Lapierre a amassé deux passes.

Après trois matches à sa quatrième saison dans la LHJMQ, Groulx a récolté deux buts et trois points.

« Mon prochain objectif, c’est Équipe Canada junior. C’est le gros but. Ça va me prendre un bon début de saison. »

Revers des Olympiques

Malgré un bien meilleur effort que vendredi à Victoriaville, les Olympiques de Gatineau ont subi un sixième revers de suite samedi quand ils se sont inclinés 2-1 contre les Cataractes de Shawinigan.

Les Olympiques (1-4-2) ont même dominé la troisième période 16-4 au chapitre des tirs, mais la rondelle ne voulait pas passer derrière le gardien Antoine Coulombe. Seul Charles-Antoine Roy a pu marquer devant une foule annoncée à 1646 spectateurs à Guertin.

Le défenseur franco-ontarien Alexandre Hogue a récolté un troisième point en avantage numérique en autant de matches. Jérémy Martin et Vasily Ponomarev ont déjoué Creed Jones chez les Cataractes (5-1-0).

+

Les 67’s dominent, mais perdent à Kitchener

À leur troisième match d’un long voyage dans le sud-ouest de l’Ontario, les 67’s d’Ottawa ont dominé les trois périodes de jeu à Kitchener dimanche, mais ce sont quand même les Rangers qui se sont imposés par la marque de 4-3. Les locaux ont profité de la présence du gardien numéro deux des 67’s pour marquer quatre fois à l’aide de 23 tirs sur Will Cranley. À l’autre bout, Jacob Ingham a hérité de la première étoile en repoussant 35 des 38 tirs des visiteurs. Austen Keating, Jack Quinn et Mitchell Hoelscher avaient réussi à le battre dans la première période pour donner les devants 3-1 aux 67’s (4-3-0), mais les Rangers ont répondu avec trois buts consécutifs pour revenir de l’arrière. Mike Petizian, Francesco Pinelli, Jonathan Yantsis et Donovan Sebrango ont marqué pour les Rangers (3-1-2). Jack Quinn et Mitchell Hoelscher ont participé aux trois buts du camp perdant. Aucun but n’a été marqué dans la troisième période menée 18-7 par les 67’s au chapitre des tirs. Les Ottaviens ont disputé six de leurs sept premiers matches sur la route et vont rentrer à la maison vendredi prochain pour accueillir les Steelheads de Mississauga. Ils vont aussi récupérer leur premier centre, Marco Rossi, qui a terminé de purger une suspension de cinq matches.

L’Intrépide blanchit le Phénix

Philippe Cloutier n’a pas été très occupé devant la cage de l’Intrépide de Gatineau à Lachenaie dimanche, mais il a repoussé chacun des 17 tirs du Phénix du Collège Esther-Blondin pour conduire les visiteurs à une victoire de 2-0. Ève Gascon, qui avait écrit une page d’histoire en récoltant son premier blanchissage dans la Ligue midget AAA du Québec à son départ précédant le 29 septembre, a encore été solide devant le filet des siens. Elle n’a été déjouée que par Luke Stegmann pendant un avantage numérique en première période. Jacob Santerre a confirmé la victoire de l’Intrépide en marquant dans un filet désert à 19:59 de la troisième période. Gascon a effectué 28 arrêts dans la défaite du Phénix (4-4-0), qui avait vaincu l’Intrépide au Complexe Branchaud-Brière vendredi. Joueur défensif par excellence de la troisième semaine de la saison de la Ligue midget AAA du Québec, Philippe Cloutier a inscrit son premier jeu blanc de la saison dimanche. Après quatre matches, il conserve une moyenne de 2,00 buts alloués par match avec un pourcentage d’arrêt de ,924. L’Intrépide (7-3-0) va reprendre l’action seulement le 16 octobre prochain. Il sera  l’hôte des Riverains du Collège Charles-LeMoyne.